En dépit des rumeurs, des démentis, voire des informations de l’Opposition, pas un mot ne transpire quant à l’identité de « l’invité surprise » qui sera sur l’estrade du PTr-PMSD, mardi, à Vacoas. Les propos de Paul Bérenger, soutenant qu’il serait, à travers un montage vidéo, « l’invité surprise » annoncé par le PM, sont qualifiés de « ridicules » par les membres du gouvernement. Nita Deerpalsing, directrice de Communication du PTr, estime que « Bérenger pe rode barre goal. C’est clair qu’il est très embarrassé par ce qu’il a dit sur les Jugnauth et aujourd’hui, il veut minimiser ses propos. »
Nita Deerpalsing affirme que ni elle ni aucun autre membre du gouvernement ne connaît l’identité de l’invité surprise du meeting du 1er-Mai. Selon elle, « Paul Bérenger se ridiculise de jour en jour. » Et de mettre au défi le leader de l’Opposition de faire un montage vidéo. « Si c’est si facile comme il le dit, je le mets au défi de faire un montage avec ce que Navin Ramgoolam a dit de ce qu’il a dit sur les Jugnauth », dit-elle.
Au-delà de cet invité surprise qui alimente l’actualité, le PTr finalisait ce week-end les derniers préparatifs en vue du meeting du 1er-Mai. Outre l’exercice de dépôt de gerbes pour honorer les tribuns du PTr qui démarrera ce matin à 9h au Square Guy Rozemond, puis au Samadhi de SSR, les membres du gouvernement tiendront des réunions d’organisation dans les différentes circonscriptions de l’île. Le PM fera également le tour des circonscriptions. Objectif: s’assurer de la bonne marche des logistiques et autres moyens déployés pour le 1er-Mai.
Selon la directrice de communication du Ptr, « il y a une ferveur extraordinaire de nos partisans pour la mobilisation du 1er-Mai. » Cet enthousiasme a été, à son avis, « galvanisé par les propos de Sir Anerood Jugnauth à Rivière du Rempart, lundi. » « SAJ nous a rendu un grand service en tenant son discours de bassesse et indigne d’une île Maurice moderne. Son disocurs a choqué plus d’un et a galvanisé nos troupes », dit-elle, comparant l’ancien président de la République à « Dinesh Ramjuttun, tellement ses propos sont dégueulasses. »