Selon les prévisions, le taux de rendement de la canne à sucre devrait se situer entre 8 % et 11 % pour 2006-2015. C’est ce qui ressort du rapport d’évaluation économique des programmes de recherche et de développement effectués par le Mauritius Sugar Industry Research Institute. L’étude, la première en son genre, avait pour objectif de déterminer le taux de succès des programmes de recherche et de développement pour la canne à sucre.
Les résultats démontrent que pour les programmes mis en oeuvre entre 1961 et 1990, le taux de rendement en ce qui concerne l’industrie sucrière a varié entre 26 % et 42 % annuellement. Cependant, pour la période 1990 à 2005, le taux était de 11 % à 19 % en raison de conditions climatiques défavorables, y compris une forte sécheresse en 1999, la diminution croissante de la superficie récoltée et la baisse dans le prix du sucre.