C’est dans l’intimité de sa chambre ou de sa salle à manger que se livrent les plus grandes batailles intellectuelles, dit-on. Quelques phrases posées sur une feuille de papier, le doux bruissement d’un clavier : voilà que germe l’idée d’un article destiné à la page Forum. Les sujets ne manquent pas ; vous nous en direz tant :  un homme public qui vous a manqué du respect de bon matin, l’eau qui nous déserte, un Premier ministre qui ne se tue guère au travail, un leader de l’opposition se contentant de mal le digérer, le “black-out” en plein jour, ces dictateurs qui dégagent et les impérialistes accapareurs, un vieux tuyau cassé, une Law and Order chancelante, des milliards de roupies qui ZOT FINN KOKIN, le bon dos du peuple dans toute sa “wishful thinking”, une certaine classe politique ou ces “dhobis de classe” qui lavent toujours leur sale commission en public, cette misère noire qui s’apprête à fêter le Nouvel An, les Arts Plastiques démystifiés, la belle gueule démocratique d’une lettre ouverte au PM, le jeu de dupes de la conscience écolo, la plate-forme politique pour femmes émancipées du joug phallocratique, les délibérations no man’s land du Privy Council – certains résistent (d’autres trouvent des alternatives) –,  la vie… qui m’est insupportable, le coup fourré de la bonne vieille crise économique, ces femmes qui se prêtent à l’avortement ou encore celles qui font avorter le projet, le Forum Kreol, la langue kreol et son “étourdissante” graphie, soutient-on, Tourisme durable et Meurtre dans l’océan Indien, un Burger végétarien à Phoenix (vous l’avez déjà oublié celui-là),  Crime contre l’Humanité et son Patrimoine en péril, De l’art de gouverner, stéréotypes et stigmatisation, Justice et Vérité (la Commission), Au pays loser de Carcassonne, la troublante politique de l’inflation, la conscience citoyenne de nos chers étudiants, une histoire de la vie parlementaire, accidents du travail, le calvaire des employés, la solidarité et le langage du coeur, l’exemple Anna Hazare, la tyrannie du pétrole, le réveil brutal du syndicalisme local, Facebook lor koltar, le concept renouvelé du sustainable development,  la prévention du VIH-Sida, le fond de l’affaire DSK, des propositions pour transformer Port-Louis, la lutte anti-drogue et la volonté politique, Maurice île durable, la philatélie vue par un conservateur, les Wanted 15000 (+) – “réussite” pour certains, “pétard mouillé” pour d’autres…, Azir Moris, le point sur la bonne gouvernance, le Budget des riches et des pauvres, remise en question de la CSR, sortie de crise de Madagascar, le MedPoint de la Honte et de la Colère, le mépris de la MBC, les déboires de la STC, la lutte acharnée contre la pauvreté, la corruption à outrance…
De nombreux textes nous en avons publié, et d’excellents, dans la page Forum cette année. Certains le méritaient plus que d’autres. Le choix du sujet et de l’angle d’attaque est fondamental dans tout projet d’écriture, et mieux vaut ne pas se tromper au premier abord! Quelle que soit l’analyse, ne convient-il pas d’affiner ses points de vues, de les déconstruire en toute humilité, de ne guère se réjouir d’une bonne idée car n’y en a-t-il pas toujours au moins une autre, meilleure celle-là, à l’affût? Nos correspondants – ils nous appellent pour en parler –, s’y attellent et nous livrent des textes édifiants, empreints de philosophie et de bon sens alors que d’autres font dans l’expérimental…  
Notre rapport privilégié avec des centaines de correspondants issus de toutes les classes sociales est appelé à évoluer en 2012. Il convient de s’inscrire dans une remise en question constructive, de proposer des textes plus courts (nous en sommes friands), de renouveler les thématiques et de s’inspirer sans cesse du grand Boileau, dont l’enseignement dans l’Art poétique au siècle classique demeure d’actualité:
« Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. »

Philosophes, dont un spécialiste de Jacques Derrida, garagistes, hommes / femmes de lettres, étudiants, chefs d’entreprises, historiens, receveur d’autobus, syndicalistes, pêcheurs, cosmologue, enseignants, professeurs d’université, hauts fonctionnaires, actuaires, juristes, agents immobiliers, psychanalystes, sociologues, chercheurs, chefs de cabine, scientifiques, amoureux du patrimoine, éditeurs, politiciens, hommes d’église, femmes au foyer, économistes, chômeurs ou encore ceux qui ne recherchent que de la visibilité se côtoient au quotidien dans la rubrique Forum. Ils se tutoient même dans des débats qui alimentent cette plate-forme unique ; les traits de caricature de “sa sainteté Deven T” s’y greffent volontiers pour le plus grand bonheur de nos correspondants et des lecteurs du Mauricien.
2012 approche à grands pas. S’ouvrent à nous de nouvelles opportunités, dont celle de donner à ce pays l’opinion publique qu’il mérite, loin des parloirs… Engagez-vous!  Vous êtes le FORUM!