BASHIR JAHANGEER

L’Iran

Population de 80 millions d’habitants, dont 10 millions classés comme riches.

Avec une grande réserve de pétrole et de gaz, en 2017, l’Iran a exporté 777 millions de barils de pétrole brut vers la Chine, l’Inde, la Corée du Sud, l’Italie, l’Angleterre et la Hollande!

5e dans le monde en réserves de gaz naturel, 80% des revenus de l’Iran proviennent de l’exportation du pétrole et ses produits dérivés!!

Alors que le prix du pétrole brut est à environ US$ 59.87 le baril d’après WTI (US West Texas Intermediate), le prix pour le brut iranien est à US$ 52/- le baril!!

Total et Shell louent les tankers iraniens au lieu d’en acheter!!

D’après le CEO de la National Iranian Tanker Company (NITC) M. Sirous Kianersi, ‘..business is super usual..’ depuis la levée de l’embargo économique.

Il est grand temps, avec le mauvais épisode de Betamax, de considérer une 2e source pour notre approvisionnement!  Car en 2018, avec la déclaration du Président Trump sur Jérusalem et l’attaque de l’Arabie Saoudite contre le Yémen, il faut prévoir plus d’instabilité dans le monde pétrolier, qui est déjà divisé en deux blocs, et s’assurer de notre sécurité énergétique.  Il faut que nous ayons un fournisseur de chaque bloc!

PME

Quand vous êtes en Iran, il ne faut pas demander ce qui est fabriqué localement, mais plutôt qu’est-ce qui n’est pas fabriqué en Iran.  La perception de l’Iran par la plupart des pays est l’exportation de pétrole, les tapis iraniens, le caviar Beluga, le terrorisme. Loin de là!!  Des centrales nucléaires aux écrous et boulons, ils fabriquent presque tout car pendant l’embargo, ils étaient forcés à fabriquer les pièces de rechange pour n’importe quel véhicule par eux-mêmes et c’est là que le secteur industriel s’est développé.

Avec un taux d’alphabétisation de 88% en 2016, le gouvernement iranien met beaucoup d’accent sur l’éducation tertiaire.

C’est le ‘Light Engineering’ qui rapporte le plus.

Notre ministre des PME a promis que le mois de mai sera la date fatidique pour le démarrage des PME; espérons que PME ne veut pas dire développement de l’artisanat seulement!

La stabilité sociale

En Iran, pour avoir une société civile stable, il suffit d’avoir:

(a) Le prix d’électricité par kWhr = 50 sous (Maurice approx. Rs. 3.15),

(b) Le prix du pain = 10 sous,

(c) Le prix de l’eau = grâce à un réseau de puits de forage interconnectés (depuis des années, l’eau coule 24/7!)

(d) Le prix d’un appel local = 15 sous par minute,

(e) Le transport public Rs. 8/- par le métro (un système de métro construit par les Allemands, Siemens) pour un aller simple de 30 kilomètres à Téhéran – qui dit mieux!

Je souhaite que certains de nos ministères aillent visiter l’Iran pour apprécier comment les Iraniens se sont développés industriellement (self-made) sous l’embargo avec un système D (système débrouilleur) admirable.

Osons l’inconnu!!