Depuis cinq jours, Rafeena Ahakam, 67 ans, domiciliée route Militaire, à Camp Yoloff (Port-Louis), n’a plus donné signe de vie. Sa soeur, Sakeena Ahakam, avec qui vit la sexagénaire, a consigné une déposition à cet effet samedi au poste de police de Trou-Fanfaron. Interrogé, son frère – qui se trouvait à son domicile ce matin – explique que Rafeena Ahakam avait pour habitude de sortir pour rendre visite aux membres de sa famille ou pour aller demander la charité. Mais après s’être absentée jeudi dernier, elle n’est jamais rentrée.
Si sa soeur a attendu deux jours afin de rapporter sa disparition à la police, c’est, dit-il, « parce que Rafeena n’avait pas l’habitude de prévenir lorsqu’elle s’absentait ». Il poursuit : « Ma soeur pensait qu’elle allait rentrer le lendemain, mais vu qu’elle n’était toujours pas là, elle a commencé à s’inquiéter et s’est alors rendue au poste de police. » D’autres membres de la famille ont également été prévenus. « Nous avons contacté la fille de Rafeena ainsi que d’autres personnes, dont une cousine qui habite Rose-Belle, chez qui elle avait l’habitude de séjourner. Mais personne n’a eu de ses nouvelles depuis sa disparition. » Autre problème : Rafeena Ahakam est épileptique, diabétique et souffre d’hypertension. « S’il lui était arrivé quelque chose ou qu’elle s’était évanouie quelque part, je pense que la police serait au courant. Je ne sais vraiment pas où elle peut être. »
Rafeena Ahakam mesure 1m50 et est de taille moyenne et de teint clair. Elle a de longs cheveux raides ainsi que les yeux noirs. La dernière fois qu’elle a été aperçue, elle portait des sandales marron et une robe dont ses proches ignorent la couleur. Elle est saine d’esprit. Toute information disponible à son sujet est priée d’être communiquée à la Police Information Room sur le 999 ou sur le 208-0034/35, ou au poste de police le plus proche.