Les écuries Hurlywood et Gujadhur se sont taillé la part du lion, ne laissant que des miettes à leurs adversaires. La première nommée accrochait le tout premier triplé de sa jeune carrière et enleva aussi l’épreuve principale par l’entremise d’Ice Axe, qui renouait avec le succès depuis septembre 2012. Gujadhur profita de la non-réussite de Rousset pour lui prendre la deuxième place, en attendant la journée de dimanche.
Revoilà Ice Axe ! serait-on tenté de dire vu que le champion de 2012 renoua avec un succès qui l’avait fui depuis sa victoire dans le Maiden de la même année. Il faudrait féliciter l’entourage de l’écurie Hurlywood pour avoir fait ce cheval retrouver le box des vainqueurs. Mais force est de constater qu’Ice Axe n’est plus du même acabit au vu de ce qu’il a démontré samedi et on espère toutefois que ce succès lui donnera la possibilité de s’améliorer davantage pour le bien de la compétition.
On serait aussi tenté de dire qu’Azapel ne put donner la pleine mesure de ses moyens, surtout en raison de la tactique employée. Selon nous, c’était lui que devait mener le peloton. Or, en dépit du fait que le train fut lent dans les premiers 600m — on n’a qu’à faire la comparaison avec les temps fractionnés de la première course —, il se retrouva avec le nez au vent. Il n’est pas impossible que Darryl Holland crût que Love Struck insisterait pour imposer sa loi. Après 400m de course, on savait que c’était fini des chances d’Azapel.
Ice Axe, lui, put, après avoir pris un mauvais départ, se remettre sur le bon pied pour prendre les devants. Niven Marday imposa un bon rythme et vira en tête. Love Struck se mit à sa poursuite et donna même l’impression d’avoir pris un léger avantage quand Ice Axe versa quelque peu à l’extérieur. Mais dans un dernier sursaut, l’ancien champion revint pour prendre une tête d’avance. Balse, dernier dans le parcours, vint prendre la troisième place.
Dans la première épreuve, Brandewyn bénéficia d’une course sur mesure dans le sens où il se retrouva derrière des chevaux qui s’étaient dépensés prématurément dans la partie initiale. Et là, il faudrait attirer l’attention des turfistes sur le fait que Young Royal portait à nouveau des oeillères et que l’aptitude d’Ek Tha Tiger sur 1650m n’avait pas été prouvée. La tactique de ce dernier mérite qu’on s’y attarde, surtout que l’écurie Foo Kune avait aussi aligné Spacebeam dans la course. Et ce fut ce dernier qui vint disputer la victoire à Brandewyn en fin de parcours. Cela peut donner de quoi pour polémiquer sur le fait qu’Ek Tha Tiger ne précéda finalement que Young Royal à l’arrivée. En ce qui concerne ce dernier, on n’a toujours pas compris pourquoi il portait à nouveau des oeillères, même si d’aucuns pensaient que cela était nécessaire du fait qu’il était aligné sur un parcours rallongé. Harba termina plaisamment après avoir raté son départ pour prendre la troisième place devant Please To Progress.
L’écurie Gujadhur doubla la mise dans l’épreuve suivant avec Kremlin Captain qui se montra trop fort pour ses adversaires. Ce cheval est encore appelé à faire parler de lui quand il aura bien cerné le Champ de Mars. Il gêna Golden Sheik dans la partie initiale et se montra green dans le dernier virage et même dans la ligne droite finale. Mais son chrono démontre que c’est un cheval d’avenir. Win A Million, deuxième de l’épreuve, eut toutes les chances de triompher, mais tomba sur plus fort. Course raisonnable de Millenimesta, qui devrait bien faire à l’avenir. Notons qu’il glissa à environ 600m de l’arrivée.
Et de trois pour l’écurie Gujadhur avec Urbi Et Orbi qui renvoyait Bright And Blue à ses leçons. Ce dernier se retrouva derrière son principal adversaire, tandis qu’on s’attendait à le voir le précéder. La faute sans doute à Mr Wolf, qui laissa Urbit Et Orbi se placer à l’intérieur aux 1200m alors qu’il avait été contraint à courir avec le nez au vent dans les premiers 600m. Halabaloo se retrouva dans la même position après avoir été sollicité au départ. Le cheval se montra trop allant et céda complètement. À environ 450m de l’arrivée, Bright And Blue tenta le tout pour le tout. Darryl Holland contra cette attaque pour forcer son adversaire plus à l’extérieur avant de se détacher facilement.
Petite surprise dans la quatrième course où on eut droit à une belle arrivée, avec trois chevaux terminant en une encolure. Soaring Free avait mené depuis le départ et tout portait à croire qu’il ne serait pas rejoint vu qu’il avait eu le champ libre à l’avant. Il fut toutefois dominé dans les derniers mètres par Salute The Saint. Troisième de l’épreuve, Max Rapax joua de malchance dans la ligne droite finale. Wind Power termina quatrième.
L’écurie Hurlywood se manifesta à nouveau dans l’épreuve suivante avec Shahruhk, qui fut crédité de l’excellent chrono de 1’20” 80 sur 1365m, alors que le record de la distance est de l’ordre de 1’20” 66. Shahruhk ne fit pas de détails et il l’emporta aisément. Il n’eut cependant pas un très bon parcours dans la descente, où il perdit du terrain, quand Icy Jet versa à l’intérieur. En fait, il furent plusieurs chevaux à être gênés à cet instant. On pourrait aussi se poser une question quant à la décision de Darryl Holland de prendre l’extérieur aux environs du Tombeau Malartic, alors que Snappy paraissait bien placé dans le dos d’Icy Jet. Son move fit qu’il alla taquiner Twitter en tête de la course. Ce qui fit que le tempo monta d’un cran. 10” 27 pour la partie entre les 1000m et les 800m, et encore moins de 11” entre les 800 et les 600m. À cette allure, on savait que les deux ne pourraient tenir jusqu’au bout. Shahruhk fut déboîté aux 400m pour vite refaire son retard et résister au retour de Recall To Life.
La septième épreuve permit à l’écurie Foo Kune de sauver sa journée avec Carson City. Bronco Buster voulut imposer le rythme, mais Arabian Empire ne l’entendit pas de cette oreille. Le train fut bien rapide dans la partie initiale et on fut surpris de voir King’s Guard aussi proche de la tête de la course. Il se retrouva même en deuxième position. Mais comme Arabian Empire avait eu à s’user prématurément, il s’effaça à 400m de l’arrivée. King’s Guard accéléra — un peu trop tôt à notre avis — et il fut suivi de Bronco Buster. Rye Joorawon, lui, attendit la ligne droite pour demander à sa monture d’accélérer. Le hongre bai le fit bien pour l’emporter facilement devant Bronco Buster et Blue Lord qui termina bien dans les derniers mètres.
La dernière course servit les desseins de Freedom, qui permit à l’écurie Allet de sourire après quelques journées sans. Freedom s’échappa dès l’ouverture des stalles et ne fut jamais rejoint. Chinese Gold vint prendre la deuxième place.