Le noble art mauricien a brillé de mille feux, hier soir au Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé au Cameroun. Lors des finales de la 17e édition des championnats d’Afrique de boxe, Ludovic Bactora (catégorie -52 kg), Richarno Colin (-64 kg) et Kennedy St. Pierre (-69 kg) ont tous décroché leur premier titre continental. De son côté, Bruno Julie s’est contenté de la médaille d’argent, suite à sa défaite en finale de la catégorie -56 kg.
Quatre représentants à une compétition de niveau relevé et quatre médailles, dont trois or : l’exploit s’avère retentissant. De surcroît, les trois nouveaux champions d’Afrique ont encore de belles années devant eux. D’où l’immense bonheur exprimé par l’entraîneur national, Judex Bazile. « Nos boxeurs ont fait montre d’un caractère de champion. Ils ont été extraordinaires tant sur les aspects psychologique, physique et tactique. Qui plus est, cette réussite collective ne constitue pas les fruits du hasard, mais d’un travail continu. C’est pourquoi je tiens à saluer le travail accompli de concert avec le Directeur Technique National, Jean-Claude Nagloo, les autres membres du staff technique que sont Richard Sunee et Josian Lebon, de même que les membres de la fédération, et le Ministère de la Jeunesse et des Sports ». Considérant cette performance comme une des plus grandes réussites de sa carrière, Judex Bazile aura également une pensée émue pour son fils unique, Jude, qui fête sa confirmation aujourd’hui et son épouse.
Du côté de l’Association mauricienne de boxe (AMB), on demeure conscient que les efforts fournis ne sont pas demeurés vains. « Cela fait plaisir de voir de nouveau la boxe au premier plan et nous nous attendons que cette discipline bénéficie désormais de plus de considération des autorités concernées. Bravo aux boxeurs, à leurs entraîneurs et à leurs parents. Un merci également à Dieu qui a su nous guider sur la bonne voie », se réjouit le président Rajiv Rajcoomar. Ce dernier aura tout de même une pensée spéciale pour Bruno Julie qui disputait ses derniers championnats d’Afrique. « Je ressens un pincement au coeur pour notre capitaine courage. Il reste à espérer qu’il retrouve ses sensations en vue de la qualification olympique ».