Linzy Bacbotte marquera ses 25 ans de carrière sur scène, comme il se doit, le samedi 5 octobre au Swami Vivekananda Centre (SVICC), Pailles. Elle sera entourée d’invités pour l’occasion, d’artistes, d’amis et complices de vie… Mais entretemps, elle se met à l’ère de la technologie nouvelle ! Est lancé, aujourd’hui, en effet, le site www.linzybacbotte.com…
La principale concernée n’est pas encore au courant… L’idée vient de son compagnon, l’artiste Bruno Raya : « Linzy est une figure publique connue, appréciée et adulée. Nombre de personnes se posent la question, depuis qu’on a lancé l’idée de son spectacle marquant ses 25 ans de carrière : “Quand donc a-t-elle commencé ?” C’est ce qui m’a poussé à vouloir élaborer ce site internet où l’on trouvera tout ce qu’on cherche sur Linzy… Quand et où elle est née ; quand a-t-elle commencé à chanter, avec qui… Les concours auxquels elle a participé, quand elle décroche le titre de Star 2000, son passage à la télévision comme animatrice de “Sofe Ravann” et de “Ti Mambo”… Enfin, le maximum d’informations à son sujet. »
Mais pas que des infos, complète Jimmy Virapin, de Paradize Burning, compagnie qui a élaboré le site web dédié à Linzy graphiquement et artistiquement : « Nous avons réalisé un site non exhaustif sur l’artiste, dans la plus pure tradition des sites dédiés aux artistes à l’étranger. Il y a la bio, bien sûr, mais aussi toute une partie visuelle comprenant des photos d’elle, seule ou sur scène, des extraits de ses spectacles et représentations scéniques… » Le maximum, indique Jimmy Virapin, pour que l’internaute, mais également « un éventuel tourneur de spectacles, ou même des organisateurs de concerts qui souhaiteraient un contact professionnel avec l’artiste, puissent communiquer avec elle et définir un contrat, par exemple ».
Ainsi, le site www.linzybacbotte.com se veut « un espace où les fans de l’artiste peuvent s’abreuver d’autant d’informations et d’images de leur idole, mais aussi interagir avec elle. Nous allons, évidemment, garder ce site updated au fur et à mesure des activités de Linzy, expliquent nos deux interlocuteurs. Ainsi, les fans pourront savoir quand sera donné le prochain concert de l’artiste. Ils pourront savoir où se procurer les billets… »
Bruno Raya ajoute de son côté qu’il a effectué un véritable travail de fourmi « pou ale rod bann lanrezistreman Linzy lepok Sofe Ravann ; transformer tout cela et le poster sur le site ! Ce sont des éléments importants du parcours de l’artiste qu’il faut avoir quand on est professionnel et qu’on veut être respecté comme tel ». Le leader du quatuor de Plaisance, Otentikk Street Brothers (OSB), avoue que « j’ai également commencé à travailler sur mon propre site web, mais comme Linzy est ma compagne et qu’elle fête ses 25 ans de carrière, j’ai préféré me concentrer sur son site web plutôt… »
Le responsable de Paradize Burning ajoute que « les fans auront également des aperçus musicaux des albums de Linzy online. Et dans un futur pas trop lointain, ils pourront même faire l’acquisition de la musique via le site ». Il cite, à cet effet, le site élaboré et dédié au jeune artiste Yoann Catherine : « C’était le tremplin. Nous avons tâté ce terrain de cette manière et nous avons réalisé que, comme les habitudes ont désormais évolué, les gens passent plus facilement une commande via le net qu’ils se déplacent pour aller acheter un album chez le disquaire… » À cet effet, Jimmy Virapin explique que « sur un million de Mauriciens, quand un album sort, souvent c’est seulement 500 personnes qui vont l’acheter chez un disquaire… Pourtant, depuis qu’on a créé le site de Yoann Catherine, nous avons déjà eu des réservations à Maurice, mais également de l’étranger… »