Les courses hippiques reprenaient leurs droits hier après une semaine de repos bien mérité. Une journée de neuf courses qui fut riche en événements, avec pas moins de cinq chevaux qui inscrivaient leur première victoire sur notre hippodrome. Les turfistes ont aussi eu l’occasion de découvrir Albert Mooney qui devait vite grimper les échelons sous la férule de Gilbert Rousset. Ce dernier a réalisé le doublé tout comme Ramapathee Gujadhur, vainqueur de l’épreuve principale avec Tandragee. Rameshwar Gujadhur signait la 300e victoire de sa carrière d’entraîneur avec Fort Stride piloté par Bardottier, le nouveau leader chez les Mauriciens. Un autre local boy était sous les feux des projecteurs hier. Il s’agit de Kevin Bohorun qui se signalait pour sa première journée de compétition au Champ de Mars. Il s’imposa sur l’outsider (49-1) Read My Heart, de l’écurie S. Henry.
L’écurie Gujadhur avait sorti l’atillerie lourde dans The IBL Challenge Cup, l’épreuve phare de cette journée, où elle avait aligné pas moins de 5 représentants afin de contrer le duo de choc de Ricky Maingard, Tales Of Bravery et Casey’s War. Ramapathee Gujadhur pouvait compter sur Eskimo Roll, Azapel et Snappy qui avaient déjà visité la winner’s enclosure cette saison, mais aussi sur Tandragee, vainqueur de la Coupe d’Or 2012 qui n’avait toutefois pas gagné depuis. Après une course moyenne lors de la 18e journée, il avait amorcé un net regain de forme ces derniers jours. Sans doute est-ce la raison pour laquelle Johan Victoire avait opté pour l’alezan. Et il ne s’est pas trompé, car Tandragee a sorti une belle performance pour mater ses rivaux.
Chief Mambo se montra le plus rapide à l’ouverture des stalles et contrairement à ce qu’on aurait cru, il s’empara du commandement sans forte résistance de la part de ses adversaires. Eskimo Roll se plaça en deuxième position devant Soweto Slew qui condamna Casey’s War à évoluer à l’extérieur. Tandragee était cinquième en one off devant Bobby Bear qui était sur le flanc droit d’Azapel, tandis que Tales Of Bravery fermait le cortège. Nullement inquiété, le représentant de l’écurie Rousset imprima une allure relativement modérée et dans la descente, il comptait environ 2L sur la monture de Burke. Ce qui ne fut pas à l’avantage de Tales Of Bravery qui comptait sans doute sur la présence de plusieurs chevaux raides pour bénéficier d’un train sélectif. Les choses se précisèrent à environ 400m de l’arrivée lorsque Tandragee déboîta dans le dos de Casey’s War. Snappy en fit autant derrière lui, mais il fut contraint de tourner encore plus en épaisseur. En quelques foulées, Tandragee déborda le cheval de Latham avant d’accrocher Eskimo Roll qui avait déjà rattrapé le meneur à l’entrée de la ligne droite finale. Tales Of Bravery était en embuscade derrière ces trois chevaux portant la casaque bleu électrique et écharpe rouge. On pensait que Parnham allait le lancer entre Tandragee et Snappy, mais le passage étant trop étroit, il opta pour l’intérieur d’Eskimo Roll avant de diriger sa monture à l’extérieur de Tandragee. On eut droit à une belle empoignade avec tous les jockeys se donnant à fond. Ce qui, il faut le reconnaître, est peu courant au Champ de Mars. Casey’s War se rapprochait à l’extérieur de Chief Mambo, mais il luttait visiblement pour les places tout comme Eskimo Roll qui marqua le pas. Tandragee prit l’avantage à 100m du but avant de commencer à verser à l’intérieur. Malgré ce changement de ligne, il maintint le rythme sous la monte énergique de Victoire pour résister au retour de Tales Of Bravery. Eskimo Roll conserva la troisième place devant Casey’s War.
Auparavant, Johan Victoire s’était signalé  dans la deuxième épreuve sur le favori The Balladeer qui demeurait sur plusieurs bonnes tentatives sans avoir toutefois concrétisé. Le jockey de l’établissement Gujadhur fit le plus difficile en plaçant sa monture dans le dos du meneur, son compagnon d’écurie Appeal Board, qui fut vite rejoint par Chestnut Moon sur son arrière-main. Fraser qui s’était laissé déborder par ces chevaux se retrouva en cinquième position à l’intérieur de Casey De Roche et Cirac. Vinrent ensuite Power Dive, Juan Belmonte, Le Mistral et Zip It qui se retrouva plus en retrait que prévu, la faute à un mauvais départ. Appeal Board imprima une allure régulière et aborda la ligne droite avec des ambitions légitimes. Johan Victoire attendit la fin des false rails pour lancer sa monture à la poursuite du meneur. L’issue ne fit pas longtemps de doutes. En quelques foulées, The Balladeer prit l’avantage et sous la monte énergique du Réunionnais, il repoussa à l’attaque de Fraser avec une certaine assurance. Cirac qui avait abusé de la largeur de la piste dans la dernière courbe compléta le podium.
100% de réussite pour Bardottier
Ce rendez-vous a permis à Rameshwar Gujadhur d’atteindre un nouveau cap dans sa carrière puisqu’il ramenait son 300e gagnant en tant qu’entraîneur au Champ de Mars. C’est Fort Stride confié à Jeanot Bardottier dont c’était l’unique monte, tout comme ce fut le cas lors du 24e acte, qui lui a offert ce bonheur. Mobschief tira profit de sa première ligne pour s’approprier la position tête et corde sur les premiers 100m avant de se faire déborder par Smitten. Mc Naught progressa en épaisseur dans la première courbe pour disputer le commandement au nouvel élève de Gilbert Rousset. Ce qui permit à Fort Stride de se placer devant le cheval de l’écurie Gujadhur côté corde aux abords du Tombeau Malartic. Jack Sparrow était cinquième en one off devant Arc Royal, Glory Boy, Sherwani, Lucky Colour et Pale Ale respectivement. Si Mc Naught mit le nez devant en début de descente, il fut condamné à l’extérieur par Smitten qui fut contraint de sortir de son pas. Ce dernier lança une première offensive à la rue du Gouvernement. Fort Stride était toujours en main et se rapprocha à l’intérieur d’un Mc Naught à bout de souffle avant d’être franchement lancé par son cavalier au poteau des 300m. Smitten se montra très accrocheur. Bardottier privilégia la force de ses poignets plutôt que l’utilisation de la cravache et, après avoir refait ses rênes en quelques occasions, sa monture domina Smitten à quelques dizaines de mètres de l’arrivée. Ce succès permet à Bardottier de ravir la tête à Joorawon au classement des Mauriciens avec un total de 10 réalisations.
L’attente a été longue pour Ricky Maingard avec Mr Wolf. Ce dernier qui était à sa vingtième tentative sur notre turf est finalement parvenu à visiter la winner’s enclosure dans une épreuve où Prince Alwahtan était donné comme favori pour la victoire. Le but arriva finalement trop tôt pour le représentant de l’écurie Serge Henry. Ce qui fit le bonheur de la doublure de l’écurie Maingard. Pilot fut sollicité pour prendre la direction des opérations. Lion’s Print se montra ardent sur plusieurs foulées avant de se placer dans le dos de son compagnon d’entraînement. Condamné en one off, Mr Wolf progressa en début de descente pour se placer sur l’arrière-main du leader qui imprima un train modéré. Go West en fit autant pour précéder Captain Matthew, Dock Of The Bay, Friday Lunch Club, Tube Wave, Sands Of Fire et Prince Alwahtan respectivement. Ce dernier dut d’abord contourner Tube Wave dans la dernière courbe avant de tenter de s’infiltrer à la corde dans la ligne d’arrivée. Cependant, Joorawon dut vite se raviser vu que Pilot lui referma le passage et il lança sa monture entre les deux chevaux de l’écurie Merven. Prince Alwahtan hésita un bref instant avant de mettre la tête à l’ouvrage. Entretemps, Mr Wolf avait déjà dominé Pilot dans le dernier virage pour tourner en tête. Prince Alwahtan termina en force, mais le but arriva à temps pour Mr Wolf.
Battu lors de ses deux dernières sorties dans des classes supérieures, Piece Of Paradise a confirmé qu’il est plus compétitif dans la fourchette de 41-25 où il demeurait sur une victoire à l’issue d’une sage course d’attente. Thursday Lunch fut le plus rapide à l’ouverture des stalles, mais il laissa partir Unbridled Joy qui fut débordé par Storm Alterno, sollicité par son cavalier. Teamog se retrouva en quatrième position à l’intérieur de Teamog qui précéda Hugo The Boss, Don’t Say Don’t, Tamworth et Schecado respectivement. Tamworth commença son effort en début de descente, progressant à l’extérieur du peloton avant d’accrocher Thursday Lunch au poteau des 600m. Latham ne se laissa pas surprendre et força l’alezan de l’écurie Rousset à évoluer en épaisseur jusqu’à la ligne droite finale où il mit le nez à la fenêtre. Piece Of Paradise quitta alors son dos pour se mettre en évidence au milieu de la piste. Corne Orffer était, lui, contraint d’attendre la fin des false rails avant de pouvoir lancer Unbridled Joy à la corde. Ce dernier sortit une belle accélération, mais ce ne fut pas suffisant pour inquiéter Piece Of Paradise qui s’en alla gagner facilement devant Tamworth.
The Blyth Centenary Cup se présentait comme une des épreuves les plus ouvertes de la journée avec la présence de plusieurs chevaux ayant récemment gagné. Comme il fallait s’y attendre, il y eut lutte pour le commandement. Ashanti Gold força Hot Rocket à ‘travailler’ sur environ un furlong avant de lui céder la corde. Geroudis les laissa faire et attendit la fin de la montée pour améliorer sa position. Hot Rocket lui fit de la résistance en début de descente, mais il ne put longtemps empêcher Seeking Angelo de prendre le relais. Une fois les choses en main, Geroudis laissa souffler sa monture. Liquid Motion qui évoluait sur l’arrière-main d’Ashanti Gold fut mis sous pression à partir de la route pour se rapprocher. Le jockey de l’écurie Rousset attendit, lui, l’entrée de la ligne droite pour demander un nouvel effort à Seeking Angelo. Ce dernier donna un joli coup de reins pour résister au retour de Liquid Motion. Bottom Dollar qui avait longtemps été aperçu en avant-dernière position se rapprocha vivement sur le tard pour ravir la troisième place à Ashanti Gold.
Albert Mooney vers la Coupe d’Or
 L’écurie Rousset et Johnny Geroudis réalisèrent le doublé grâce à Albert Mooney, une nouvelle unité très estimée par son entourage, qui était donné comme grand favori chez les bookmakers. Always A Pleasure se montra le plus prompt au départ, mais Valere qui glissa à l’ouverture des stalles se remit vite sur ses jambes pour refaire son retard avant de se hisser en tête. En se rabattant à la corde, Valere gêna la monture d’Orffer. Pour cette faute Vijay Anand Bundhoo écopa d’une mise à pied d’une semaine. Auteur d’un départ moyen également, Albert Mooney fut sollicité à l’extérieur d’Adeste Fidelis qu’il déborda peu après le premier passage du but pour se positionner derrière Always A Pleasure avant de se retrouver dans le dos du leader lorsque fut gêné le partant de l’écurie R. Gujadhur. Gida était quatrième à l’extérieur de la monture de Burke à l’intérieur de Pegasus Legacy devant Polar Falcon et Capitaine qui avait eu la permission de courir sans ses oeillères. Les positions demeurèrent pratiquement inchangées jusqu’au poteau des 600m où Geroudis déboîta sa monture pour progresser à l’intérieur d’Always A Pleasure qui avait choisi d’évoluer à l’extérieur de deux chevaux vu que le terrain s’était détérioré à l’intérieur. Albert Mooney prit l’avantage dans le dernier tournant et lorsque Geroudis se mit en évidence, il se détacha irrésistiblement bien que parraissant un peu green. Sur cette performance et s’il continue sa progression à l’échelle des valeurs, Albert Mooney pourrait être aligné dans la Coupe d’Or, chuchote-t-on déjà.
C’est sous la pluie tout comme l’épreuve précédente que fut disputée The Ackbar Gujadhur Cup. L’état du terrain s’étant détérioré au fil de la journée, les jockeys avaient décidé de faire courir leurs chevaux au milieu de la piste qui avait subi moins de dégats. Captain Vedici insista face à Southern Heights dans la ligne droite pour prendre le train à son compte. King’s Guard suivit sur l’arrière-main du troisième Posse Comitatus et précéda Al’s Deputy, I’ll Be Back, Carcassonne et Wonder Kid respectivement. Visiblement mal à l’aise sur la piste détrempée, Southern Heights avait du mal à répliquer à l’accélération du meneur dans la dernière courbe. King’s Guard s’amena au milieu de la piste, tandis que Carcassonne emprunta le chemin le plus court même si la piste à cet endroit était encore plus boueuse. Captain Vedici vit revenir dangereusement sur lui ces deux chevaux, et sous les sollicitations de son cavalier, il pencha sur sa droite, incommodant Carcassonne. Une fois que Captain Vedici se dégagea, l’élève de Budheswar Gujadhur reprit sa progression. Il donna l’impression de pouvoir forcer la différence. Cependant, le coursier de l’écurie Serge Henry s’appliqua à nouveau pour reprendre l’avantage sur la fin. Entretemps, King’s Guard pouvait bénéfier d’un boulevard au milieu de la piste et au terme d’un bon finish, il mit tout le monde d’accord.
La première de Bohorun
La plus grosse surprise de la journée est venue de Read My Heart qui était un gros outsider dans l’épreuve de clôture. A l’occasion, ce coursier du yard de Serge Henry était piloté par Kevin Bohorun, un Mauricien ayant fait carrière en Australie et dont c’était la première journée en compétition au Champ de Mars. Septième à un peu plus de trois longueurs de Days Of Yore à sa dernière tentative, Read My Heart montra un tout autre visage pour ouvrir son palmarès mauricien. Bohorun garda sa monture en épaisseur au milieu du peloton qui évolua au milieu de la piste durant tout le trajet. C’est quasiment sur les barres extérieures que Read My Heart aborda la dernière courbe où six chevaux étaient pratiquement sur la même ligne. A 100m du but, seul Cheerful News était déjà hors du coup. Days Of Yore se montra accrocheur après avoir mené les débats, mais Read My Heart avait visiblement plus de jus. Carson City qui avait suivi en queue du peloton termina le plus fort, mais il ne se montra pas assez percutant pour inquiéter Read My Heart.