La lutte continue de plus belle pour la cravache d’or cette saison. En réussissant un nouveau triplé, Robbie Burke a ravi avec un total de 37 victoires à son actif, le commandement à Johnny Geroudis qui s’est, tout de même, signalé sur Honour In Gold à l’issue d’une sage course d’attente dans l’épreuve principale. Une seule victoire ne les sépare. Donc, rien n’est encore joué vu qu’il y a encore 9 journées régulières avant que le nouveau champion ne soit consacré. Cette journée a également vu la victoire de quelques outsiders, à l’instar de Mc Naught, Mohican ou encore Eli’s Connection, tandis que Rai Joorawon enregistrait la 199e victoire de sa carrière sur Salvador Dali dans la deuxième épreuve.
C’est sur un air de revanche que se disputait l’épreuve phare de ce rendez-vous, The Top Fm Challenge Cup qui accueillait les coursiers de C2 sur 1500m. Car c’était l’occasion idéale pour Honour In Gold de faire oublier sa cuisante défaite face à son compagnon d’écurie Intercontinental deux semaines plus tôt. Le rapport du vétérinaire, ce jour-là, fit état que le cheval souffrait de sa gorge. Présenté dans une condition irréprochable hier, ce fils de Rich Man’s Gold confirma son étendard de favori pour dominer ses sujets avec une certaine autorité.
Flaminglight fut parmi les plus rapides à l’ouverture des stalles, mais il laissa partir Il Magnifico et Silverware qui se livrèrent à une lutte pour le commandement. Après avoir insisté pour conserver son avantage à la corde, la doublure de l’écurie Gujadhur se laissa finalement déborder par Silverware qui comptait déjà environ 3L d’avance au poteau des 1000m. Flaminglight qui était alors troisième, flanqué de Not Liable à son extérieur, accusait environ 5L sur Il Magnifico. C’est pour dire qu’il y avait du rythme dans la course. Pattaya Beach suivait en cinquième position à l’extérieur de Honour In Gold, devant Royal Day et Pleasing Dancer respectivement. Silverware creusa l’écart au bas de la descente, mais on constata que Il Magnifico était déjà pratiquement rejoint par son compagnon d’écurie Not Liable. La monture de Bardottier aborda la ligne droite finale avec une bonne marge de manoeuvre, mais il ne put maintenir l’allure jusqu’au bout. Les deux chevaux de l’écurie Gujadhur furent les premiers à faire sentir la menace. Joorawon avait, lui, choisi de passer à la corde, mais Silverware lui referma le passage. Flaminglight dut changer de ligne et perdit ainsi son momentum dans l’emballage final. Honour In Gold bénéficia, lui, d’un boulevard au milieu de la piste à l’extérieur de Not Liable et lorsque Geroudis lui demanda un nouvel effort, il sortit un joli coup de reins pour imposer sa supériorité à quelques dizaines de mètres du poteau. Les 1500m furent couverts dans le joli temps de 1.30.76.
En enlevant The Top Fm Weetabix Breakfast Show Cup sur Salvador Dali, Rai Joorawon se rapprochait surtout du cap des 200 victoires au Champ de Mars, qu’ils ne sont pas nombreux à avoir atteint. Cheerful News surmonta le handicap de son couloir extérieur pour se retrouver en tête avant la fin du premier virage devant Optima Maximo. Lovesgotaholdofme se rapprocha pour prendre le relais en tête peu avant le Tombeau Malartic, menant dans son sillage Ivory Snow qui évolua en épaisseur. Jet Force s’était rapproché du favori et précéda Roman Baton, Salvador Dali, Mabrook et Cathay Prince respectivement. Les choses se précisèrent à 400m de l’arrivée avec l’attaque du favori qui fut déboité par Geroudis. Joorawon avait également déjà demandé un premier effort à Salvador Dali qui fut lancé au milieu de la piste dans la ligne droite finale. Le vainqueur s’imposa en 1.54.30. Ce qui constitue un nouveau class record.
Lovesgotaholdofme ne put longtemps résister à Cheerful News. Ce dernier semblait se diriger vers un nouveau succès, mais le pensionnaire de l’écurie Perdrau sortit une meilleure accélération pour faire la différence dans les derniers mètres. C’était la première victoire de Salvador Dali au Champ de Mars.
Bien que les membres de la famille Gujadhur étaient affligés par le deuil, cela n’a pas empêché la casaque bleue électrique et écharpe et toque rouges de briller samedi dernier. Le jockey de l’écurie, Robbie Burke, frappa en trois occasions pour porter son nombre de victoires à 37 et ainsi reprendre le maillot de leader à Geroudis. En l’absence d’un autre front runner cette fois, Mohican put dicter sa loi, réduisant la course à un sprint sur 600m pour faire chuter Humble King qui faisait figure d’épouvantail après sa convaincante victoire trois semaines plus tôt. Contrairement, à sa dernière sortie où il avait fait la course à l’avant, Humble King fut contraint de suivre sur l’arrière main du gris de l’écurie Gujadhur qui insista pour conserver l’avantage à son intérieur. Amaphupho qui avait pris un bon départ, suivit en troisième position coté corde devant How Many To Won. Nullement inquiété, Robbie Burke laissa souffler sa monture dans la descente avant de durcir l’allure à 600m de l’arrivée. Humble King parraissait dangereux sur son arrière main, mais la monture de Holder ne put combler son retard sur le meneur dans la ligne droite. Amaphupho fut longtemps enfermé par le favori, mais lorsqu’il fut libéré, il dut se contenter de la deuxième place.
Triplé de l’écurie Gujadhur et Burke
Burke remit ça sur Eskimo Roll qui tentait sa chance dans une valeur nettement supérieure par rapport à sa dernière sortie lorsqu’il s’imposait en C6/7. Mais cela se joua dans les toutes dernières foulées face à un Cormorant Pass très accrocheur. Le représentant de l’établissement Maigrot se montra le plus rapide à l’ouverture des boites et mena les débats devant Azapel qui fut condamné à l’extérieur de Eskimo Roll. Cormorant Pass imprima une allure régulière pour aborder la ligne droite avec des ambitions légitimes. Azapel versa à l’extérieur et ne put prolonger son effort jusqu’au bout. Eskimo Roll, en embuscade, s’amena entre les deux. Cormorant Pass donna l’impression de pouvoir tenir jusqu’au bout, mais sous la conduite de Burke, Eskimo Roll refit du terrain à chaque foulée pour le coiffer au poteau. Les 1400m furent parcourus en 1.23.78, soit 74/100 de moins que l’anciene marque de Sergeant Major dans cette valeur.
Robbie Burke enregistra sa troisième victoire de la journée grâce à Appeal Board, un coursier qu’il aime particulièrement, vu que c’était celui avec lequel il avait enlevé sa première victoire sur notre turf alors qu’il défendait les couleurs de l’écurie Maigrot. L’irlandais réalisa la course parfaite en condamnant Volte Face à son extérieur sur tout le parcours sans sortir son cheval de son pas. Pacman évoluait à l’intérieur de Capriole qui précédait Zip It, Primo, Lead Story et Royal Times. Geroudis n’insista pas longtemps pour le commandement et se contenta de suivre à l’extérieur du cheval de l’écurie Gujadhur. Ce dernier tourna en tête dans la ligne droite finale. A l’arrière, Zip It, en tentant de s’inflitrer entre Pacman et Volte Face, bouscula la monture de Holder. Mais il se battait pour les places, vu que Appeal Board avait une marge confortable en tête. Royal Times termina le plus fort pour prendre la deuxième place.
Eli’s Connection de Rs 4000 à Rs 1600
De retour d’une suspension, François Herholdt ne laissa pas passer sa chance sur Dominion Legacy qui montra son meilleur visage avec les oeillères pour ouvrir son compteur mauricien. A bien voir, la lutte pour le commandement entre Happy Al et Torero servit les desseins du représentant de l’écurie M. Ramdin qui se retrouva plus en retrait que l’avait prévu Herholdt. Après la course, on peut penser que Robbie Burke a hypothéqué ses chances en voulant à tout prix conserver la tête devant Happy Al, car il paya cet effort dans l’emballage final. Beach Club se retrouva à l’extérieur de Make My Grey devant Match Play. Dominion Legacy qui était sixième coté corde, fut déboité au bas de la descente pour améliorer sa position. Happy Al et Beach Club furent les premiers à accrocher Torero à l’entame de l’ultime ligne droite. Make My Grey tenta de s’inflitrer à l’intérieur du meneur, mais ce dernier lui referma le passage, contraignant Joorawon à reprendre sa monture à l’extérieur. Entretemps, Dominion Legacy s’amenait en force au milieu de la piste et il se montra le plus percutant pour forcer la différence à quelques dizaines de mètres de l’arrivée. Beach Club termina deuxième devant Match Play.
Revoila le King Of Long Shots ! Serait-on tenté de dire. Rameshwar Gujadhur s’est signalé par l’entremise de l’outsider Eli’s Connection, cheval très joué de Rs 4000 à Rs 1600, qui surprit plus d’un en faisant la course de bout en bout. Tirant profit de son premier couloir, Jeannot Bardottier prit les choses en main dès les premières encablures devant Liberty Eagle qui fut rejoint par Powerful Gift dans la première courbe.  On eut droit à un rythme élevé. Du reste, le reste du champ mené par Mdansi, était aperçu à environ 3L du cheval de Burke. Woodi Allain fut un des premiers du peloton de chasse à se manifester, mais il ne put jouer un rôle intéressant. En revanche, Camden’s Choice refit du terrain sur le leader à vue d’oeil dans la ligne d’arrivée, mais le but arriva à temps pour Eli’s Connection qui signait sa deuxième victoire sur notre turf.
Après Cheerful News la semaine dernière dans la catégorie B, Krish Gundowry a remis ça dans l’épreuve d’ouverture réservée aux cavaliers mauriciens de catégorie A sur Mc Naught qui renouait avec le succès un peu moins d’une année après avoir surpris un certain Lord Of The Dance. Malgré un parcours difficile en épaisseur, l’alezan de l’écurie Maigrot se montra assez percutant dans la ligne droite finale avant de résister au timide retour de Sideliner. Condamé en épaisseur dans le premier tournant, Mc Naught se retrouva par la suite en quatrième position à l’extérieur de Cut Master, tandis que le favori Hopes And Desires était juste derrière coté corde. Ay Tee Em commença sa progression à la route pour prendre le relais en tête à Bang On Time, menant dans son sillage Mc Naught qui fut contraint de se rapprocher en épaisseur. Ay Tee Em ne put prolonger son effort jusqu’au bout contrairement à Mc Naught, ainsi que son compagnon d’écurie Sideliner qui était légèrement plus en retrait. L’élève de Hugues Maigrot mit le nez à la fenêtre à 150m du but et sous la conduite de l’apprenti Gundowry, il maintint le rythme pour contrer le finish de Sideliner. Temps de la course : 1.23.05. Ce qui constitue une nouvelle marque sur les 1365m en C9.