Le National Sports Award, qu’organise pour la 27e fois le Mauritius Sports Council (MSC) se tiendra le 31 janvier à l’hôtel Intercontinental à Balaclava à partir de 18h30. Lors d’un point de presse tenu lundi dernier au  ministère de la Jeunesse et des Sports, Kris Appadoo (président du MSC) et Jacques Malié (président du Panel Comittee) ont tour à tour présenté l’organisation et les conditions de cette nouvelle soirée des Oscars pour les sportifs.
La grande nouveauté selon le président du MSC c’est le retour d’une majorité accordée aux journalistes sportifs. «Cette année si les six rédactions sportives à Maurice répondent favorablement à l’appel du MSC, le vote pour les lauréats du National Sports Award dans les différentes catégories sera exclusivement réservé à la presse. Au cas contraire, le panel entrera en action pour combler le déficit», a notamment expliqué l’homme fort de Belle-Rose.  Ce dernier devait aussi indiquéer lors de ce point de presse que : «ce sont les journalistes sportifs qui connaissent mieux les athlètes. Donc c’est tout à fait normal que la priorité soit accordée à la presse.»
Le président du MSC a aussi expliqué qu’ au cas où il y a des défections dans les rangs de la presse: «Si quatre ou cinq rédactions seulement participent au vote, le choix de la  presse équivaudra à 50%. Ce qui veut aussi dire que les 50% restants seront accordés au choix du panel committee», avance Kris Appadoo.
Le mécanisme ira comme suit:  Si trois rédactions y participent, le vote de la presse ne comptera que pour 40% et celui du Panel Committee, 60%. Si deux rédactions seulement y participent, leur vote comptera pour 30% et les 70% iront au panel, alors que si seulement une rédaction prend part, le vote de la presse sera réduit à 15% et  85% au panel.
C’est dans cette optique que Jacques Malié a fait un appel pressant à la presse sportive pour participer à cet exercice de vote. «On a pris contact avec les rédactions sportives et on a lancé un pressant appel pour qu’elles prennent part au vote. Mais s’il n’y a pas suffisamment de rédactions sportives qui répondent à l’appel, le Panel Committee sera appelé à apporter sa contribution dans le choix des lauréats», souligne le président du Panel Committee.
Kris Appadoo a également fait ressortir que cette 27e édition du National Sports Award sera placée sous l’égide de la qualité et de la simplicité. «Notre souhait, au sein de cet organisme est de donner une organisation de qualité à tous ceux présents pour l’occasion, principalement aux sportifs», soutient-il, tout en précisant que plusieurs firmes privées ont manifesté leur intêret pour s’associer à l’évènement. «La signature des contrats avec les sponsors aura lieu le 28 janvier et je suis assez content de dire que nous avons assuré un maximum», a précisé le président du MSC.
Déjà un élu
Un fait rarissime cette année dans l’attribiton des Awards…il y a déjà un élu. Il s’agit en effet du  »Coach of the Year «Sports Collectifs» où il n’y a qu’un seul candidat en lice. Pour des raisons évidentes, son nom n’a pas été divulgué. Pour en revenir à la liste des nominés, qui a été officialisée jeudi, on retrouve neuf catégories au programme cette année. Le tireur Fabrice Bauluck, médaillé d’or à la Coupe du Monde de Kick-Boxing en Hongrie, fera logiquement partie des favoris, lui qui sera en compétition avec le boxeur Richarno Colin (lauréat en 2011), le cycliste Yannick Lincoln et le décathlonien Guillaume Thierry.
En ce qui concerne les nominées pour la catégorie Sportswoman of the Year, le panel a désigné Annabelle Lascar (athlétisme), Anne-Jelina Bégué (Boxe Française), Christiane Legentil (judo), Fabienne St Louis (Triathlon) et Shalinee Valaydon (Haltérophilie). Chez les juniors, ils seront quatre à briguer le titre suprême, à savoir Brice Pierre-Louis (athlétisme), Sébastien Tyack (cyclisme), Darren Chan Chin Wah (natation) — malgré le fait que la FMN n’est pas une fédération reconnue par l’Etat —,Cédric Adroit (lutte). Par contre, du côté féminin, elles ne sont que trois à prétendre au graal. Ce sont Kate Foo Kune (badminton), Sarah Sylva (judo) et Émilie Ng Foong Po (triathlon).
En ce qu’il s’agit des juniors, le panel committee avait clairement indiqué lundi son intention de changer la tranche d’âge pour la faire passer à 16-18 ans. Ils sont toutefois revenus à l’ancienne formule, qui est de 16-19 ans.  »Cela s’annonce très ouverte dans la catégorie Most Promising Sportsman of the Year entre Kounal Subbaroyan (badminton), Lambert Leclézio (Équitation), Wassiim Gukhool (tennis de table), Chris Ah Siong (triathlon) et Hemanshu Rambojun (tennis).  Par contre, le titre se jouera entre Jasmina Perrine (athlétisme), Rheeya Dookhee (badminton) et Amélie Boy (tennis). Judex Bazile (boxe), Judex Jeannot (Kick-Boxing) et Joseph Mounawah (judo) font partie des nominés pour le Coach of the Year 2012.
À titre d’information, le panel commitee a retenu un maximum de cinq nominés, par catégorie. Mais certaines catégories en ont moins en raison d’une absence de performances. Pour cette 27e édition, Vivian Dinan sera le Master of Ceremony, alors que la partie spectacle sera placée sous la responsabilité de Percy Yip Tong. La liste des nominés a par ailleurs été officialisée jeudi.