Wavebreaker s'est montré plus accrocheur que prévu sur le parcours du jour face à Ouzo

Il avait remporté ses trois victoires mauriciennes sur 990m. Certes, il n’avait pas été surclassé à sa dernière tentative sur 1400m, mais face à des adversaires ayant déjà fait preuve de tenue, on pensait que les 50m additionnels le handicaperait davantage, d’autant qu’il avait à son intérieur le véloce Pera Palace, mais Wavebreaker s’est montré plus accrocheur que prévu pour bouleverser tous les pronostics.

S’il avait manqué son départ lors de ses deux précédentes sorties, Pera Palace s’est élancé correctement hier sous la conduite de Balloo. Tout comme son entraîneur, on s’est étonné qu’il n’ait pas tiré profit de sa bonne mise en action pour conserver l’avantage tête et corde plus longtemps lorsque Wavebreaker lui a disputé le commandement. Du reste, une enquête a été ouverte par les commissaires sur le handling de ce cheval. Elle a été ajournée à mardi. Lorsque Balloo l’a ramené peu avant le premier passage du but, Pera Palace a commencé à tirer et il a quitté la corde lorsque la monture de Horil s’est rabattue devant lui. Haylor en a profité pour se rapprocher à son intérieur, le forçant ainsi à évoluer en one off. Une fois les choses en main, Horil a imprimé un train modéré. Big Mistake était quatrième à l’extérieur de Captain Swarovski qui précédait Speed Limit, Ouzo, Split The Breeze et Dreamforest respectivement. Nunes a été le premier à porter son attaque lorsque Pera Palace a commencé à perdre du terrain à partir des 600m. Ainsi, Big Mistake a contourné le cheval de Maingard en quelques foulées, mais il a été condamné en troisième épaisseur vu que Haylor a été déboité à environ 400 mètres de l’arrivée. Ouzo était en main sur les barres dans le dos de Captain Swarovski. Diego De Gouveia a pris l’option extérieure à l’entrée de la ligne droite, mais lorsque Wavebreaker a dérivé sur sa gauche, entraînant Haylor et Big Mistake, il a dirigé sa monture à l’intérieur, vu qu’un boulevard s’était créé. Aidé de la cravache avec sa main gauche, Ouzo a continué à dériver à l’intérieur, parcourant ainsi plus de terrain que s’il avait gardé une seule trajectoire. On pensait le cheval de Rameshwar Gujadhur capable de refaire son retard, mais Wavebreaker avait gardé des réserves, car Horil avait attendu l’entame de la ligne droite pour se mettre en évidence. Le cheval de Jean-Michel Henry a maintenu le rythme pour franchir le but en vainqueur, tandis que Diégo de Gouveia a dû mettre pied à terre, vu que son cheval boitait bas. Le vétérinaire a constaté qu’Ouzo s’était fracturé le genou, alors que Wavebreaker a saigné des deux narines.

100% pour Ségeon

Auparavant, c’est Cédric Ségeon qui avait fait briller les couleurs de cette écurie, dirigée à l’occasion par Nathalie Henry en l’absence de son frère Jean-Michel, absent du pays. Le Français n’a pas laissé passer sa chance sur Virtue, son unique monte de la journée, alors que son entraînement avait trois autres partants. En l’absence d’un réel front runner dans The Gold Circle Trophy, Virtue a fait la course de bout en bout. Son principal adversaire se nommait Silken Prince qui restait sur deux succès consécutifs, mais il montait de classe cette fois. Vu le train relativement lent imprimé par son principal adversaire, Manoel Nunes a permis à sa monture de se rapprocher dans la descente en troisième épaisseur. S’il avait été forcé à accélérer sur le deuxième furlong lorsque Flower Blue s’est rapproché sur son flanc, Virtue a pu réduire l’allure dans la descente. Ce qui explique qu’il avait encore plein de gaz lorsqu’il a lancé le sprint après la rue du Gouvernement. Le cheval de Ségeon a abordé la ligne droite avec de solides prétentions et lorsque le Français s’est mis en évidence, il a déposé Silken Prince.

Battu de peu par Jet Path lors du 24e acte dans un lot supérieur, Never Fear n’a fait que confirmer son étendard de favori dans l’épreuve d’ouverture. Il offrait par la même occasion à Swapneel Rama sa première victoire une semaine seulement, après son retour en compétition comme entraîneur. Blazing Heart a été le plus prompt à l’ouverture des stalles et s’est promptement installé en tête. S’élançant maladroitement, Never Fear a buté peu après, mais Rama l’a sollicité pour lui permettre de se rapprocher graduellement du meneur qu’il a débordé après deux furlongs. Une fois aux commandes, Rama a pris le soin de laisser souffler sa monture, réduisant ainsi la course à un sprint sur 300m. Dans ces circonstances, il était clair que les attentistes auraient fort à faire pour le remonter dans la ligne d’arrivée. Rama a attendu la ligne droite pour demander un nouvel effort à sa monture. Manoel Nunes souhaitait visiblement se rapprocher dans la dernière courbe, mais l’ouverture entre Blazing Heart et Beretta Bobcat ne s’offrant pas à lui, il a dû attendre la ligne droite pour amorcer son attaque. Spun Out s’est vivement rapproché sur les derniers 100m, mais le but est arrivé trop tôt pour lui.

Bien qu’il ait récemment signé le Sud-Africain Eric Ngwane, Amardeep Sewdyal avait vu juste en confiant la monte de Jama à Pravesh Horil. Ce dernier qui avait terminé deuxième en deux occasions sur trois associations avec ce cheval a confirmé cette bonne entente hier. S’il avait suivi trop en retrait lors de la 23e journée, Jama tirait avantage de sa première ligne, pour se retrouver en mid-field hier. Il a profité de ce que Fire Song eut quitté les barres pour rapprocher dans la dernière courbe avant de forcer la différence dans la ligne d’arrivée. Bouclette Top a couru en progrès, mais il lui a manqué ce petit plus au sprint final. Starsky aurait pu jouer un rôle plus intéressant s’il avait hérité d’un meilleur parcours. Dans un premier temps, il a été condamné à suivre en quatrième position en one off, vu que Barking Irons, Jet Path et Fire Song ont insisté pour obtenir les meilleures positions. Il aurait été plus judicieux à Ramsamy s’il avait gardé sa position dans le dernier virage au lieu de lancer son cheval à 300m de l’arrivée, car il a été contraint d’aborder le dernier tournant en quatrième épaisseur. Par la suite, nous avons été peu convaincus par Ramsamy dont le style était diamétralement opposé à sa ligne droite sur Badawee dans l’épreuve suivante. En ce qu’il s’agit d’Overdose, il a probablement été desservi par le manque de rythme et son finish s’est avéré insuffisant. Par ailleurs, Shirish Narang a été sévèrement réprimandé par les Racing Stewards pour ne pas leur avoir annoncé d’un changement de tactique sur Barking Irons. Car s’il avait évolué en attentiste jusqu’ici, hier il a dicté le train. L’entraîneur a été avisé de son devoir d’informer les commissaires avant une course lorsqu’il décide de changer de tactique à l’avenir.

La première de Ngwane

Eric Ngwane n’aura pas tardé à se signaler pour le compte d’Amardeep Sewdyal. Après une entrée en matière discrète sur Drageda, le Sud-Africain s’est signalé sur Carlton Heights à l’issue d’un pillar to post, résistant jusqu’au bout à l’assaut de Manoel Nunes qui est rentré bredouille. En l’absence d’un autre réel front runner, Carlton Heigths n’a pas éprouvé de grosses difficultés pour s’installer aux avant-postes de sa première ligne. Lorsque Midnight Messenger s’est positionné dans son dos, Nunes en a profité pour placer All Aboard sur l’arrière-main du meneur. Sir Capers et Silver Rock étaient condamnés en troisième épaisseur. Ngwane a su doser les efforts de sa monture qu’il a lancée à 300 mètres de l’arrivée. S’est ensuivie une belle empoignade entre le Sud-Africain et le Brésilien. All Aboard a refait pratiquement tout son retard sur la première moitié de la ligne droite avant de verser à l’intérieur. Carlton Heights a, lui, commencé à verser à l’extérieur lorsque son jockey a pris sa cravache de la main droite. All Aboard a mis le nez à la fenêtre, mais il s’est fait reprendre dans les dernières foulées.

Certes, il avait hérité de la dixième ligne, mais il n’y avait pas d’adversaire assez rapide dans ce lot pour lui disputer le commandement. Badawee a fait le plus difficile en surmontant le handicap de son couloir extérieur après une centaine de mètres seulement, et ce, sans s’user. Greenflashsunset aurait pu lui mener la vie dure, mais il était bien retenu pour suivre en deuxième position. Il a été rejoint par Vision Of Trust en début de descente. Badawee a durci le pas et lorsqu’il a accéléré à 600m de l’arrivée, il a creusé l’écart sur le peloton de tête pour aborder la ligne droite avec une bonne marge de manœuvre. À l’arrière, on ne luttait que pour les places. High Sky Flyer est sorti du paquet pour prendre une encourageante deuxième place devant Northern Rebel qui a également couru en progrès. Malgré un parcours difficile en épaisseur, Varside a complété le quarté. Les 1400m ont été couverts dans le bon temps de 1.24.77. À noter que Juglall, Nunes et Allyhosain ont été interrogés sur leurs montes respectives par les commissaires.

Juglall retrouve le sourire

Après trois semaines sans, Nooresh Juglall a retrouvé le sourire grâce à Paddingtons Luck. Ce dernier demeurait sur deux victoires, mais dans des classes nettement inférieures. Le champ était plus compétitif en B41, mais dans ce lot peu rapide, il a adopté la bonne tactique en suivant sur l’arrière-main d’Euroklidon. Vu que ce dernier imprimait un train relativement lent, cela assurant au cheval de Rousset d’être idéalement placé au démarrage, alors que pour Consul Of War et les autres finisseurs la partie s’annonçait plus compliquée. En effet, lorsque le meneur a accéléré à la route, Paddingtons Luck est demeuré sur son flanc. Après avoir buté à la rue du Gouvernement, The Grey Crusader a été pris de vitesse dans la dernière courbe et son jockey l’a dirigé à la corde, mais Euroklidon a versé à l’intérieur, forçant Diego de Gouveia a reprendre sa monture à l’extérieur des deux chevaux de tête. Entretemps, Paddingtons Luck avait refait son retard sur Euroklidon. The Grey Crusader s’est vivement rapproché sur le tard, mais le but est arrivé trop tôt pour lui. En ce qu’il s’agit de Consul Of War, il a été desservi par le manque de rythme et son finish s’est avéré insuffisant.

Balloo suspendu pour 2 semaines

Les deux chevaux les plus rapides ayant hérité des couloirs extérieurs, on se demandait qui mènerait les débats dans l’épreuve de clôture. Lorsque Dark Force s’est installé en tête après un furlong, il était clair qu’il aurait une belle carte à jouer. Cependant, en se rabattant, le cheval de Maingard a gêné Secret Idea qui a versé sur Night Chapel qui est entré en contact avec Seven Colours. Akshay Balloo a plaidé coupable sous le règlement 160 A (f) pour careless riding. Il a écopé d’une suspension de deux journées et d’une amende de Rs 25 000 vu qu’il avait été sanctionné sous le même règlement une semaine plus tôt sur Indian Tractor. Pour revenir au déroulement, elle a été claire et limpide par la suite pour Dark Force qui s’est détaché irrésistiblement pour s’imposer devant Sarah’s Secret et Very Vary.