Cette vingt-neuvième journée a été celle des outsiders, mais surtout celle de Simon Jones qui a ramené en victoires 3 des 7 épreuves au programme avec trois jockeys différents. Vincent Allet et Ryan Wiggins se sont signalés en deux occasions, tandis que le poids plume Dawn Raid a remporté la revanche du Maiden sous la conduite de Rye Joorawon. Imran Chisty a, lui, tiré son épingle du jeu pour le compte de Patrick Merven grâce à Varadiso.
En l’absence d’Enaad et de Trackmaster, M L Jet était le plus en vue dans The 175th Anniversary Cup considérée comme la revanche du Maiden, mais la surprise est venue de Dawn Raid qui a mis tout le monde d’accord au finish à la faveur de son poids plume. Sur sa modeste performance dans le dernier Ruban Bleu couru à poids d’âge, les chances de Parachute Man n’étaient pas évidentes malgré sa première ligne et la compression légèrement avantageuse au poids. En effet, le cheval de Ricky Maingard a hérité d’un parcours en or dans le dos de Vettel et lorsqu’il a déboité au poteau des 1000m on pensait le voir démarrer, mais Pengelly l’a gardé en one off avant de le replacer sur les barres lorsque le meneur a été rejoint par Kingmambo’s Legacy. Au sprint final avec 61kg sur le dos, il était évident qu’il n’aurait pas la partie facile face à ses adversaires du jour. M L Jet avait une belle carte à jouer en l’absence d’Enaad et de Trackmaster, les seuls à l’avoir dominé dans le Maiden sur 2400m. Yashin Emamdee l’a placé tranquillement en queue du peloton sur les barres. S’il a été servi par le train imprimé sur les trois premiers furlongs, en revanche, lorsque Vettel a réduit l’allure il a commencé à se montrer quelque peu ardent. Emamdee l’a déboité au 1000m pour lui permettre de se rapprocher, mais la course ayant été réduite à un sprint sur 600m, il n’a pu soutenir la comparaison face à Dawn Raid qui portait 3kg de moins que lui. Le cheval de Gilbert Rousset devait initialement porter 52kg, mais Joorawon ne pouvant faire le poids, il l’a piloté à 53kg. Il demeurait néanmoins le poids plume de la course. Certes, il restait sur une victoire sur 2200m, mais c’était à un niveau nettement inférieur, soit dans un Benchmark 56. Rye Joorawon a réalisé une monte intelligente, suivant les manoeuvres en quatrième position sans toutefois placer sa monture sur les barres afin de ne pas se laisser enfermer. Cela lui a permis de déborder Parachute Man à 400m de l’arrivée avant d’accrocher le duo de tête dans le dernier virage. A l’entame de la ligne droite finale, il était évident qu’il allait s’imposer. On s’attendait à plus de résistance de ses rivaux, mais avec seulement 53kg sur le dos, Dawn Raid a résisté à leurs assauts avec une certaine assurance. Disco Al a confirmé qu’il valait plus que sa modeste neuvième place dans le Maiden en prenant la premier accessit, mais il avait trop de terrain à refaire sur Dawn Raid. Les 2200m ont été couverts en 2.16.56. Cette victoire permet à Gilbert Rousset de creuser l’écart en haut du tableau et de franchir le cap des Rs 10M en terme de stakes money.
Au classement des écuries, Simon Jones a gagné un rang au détriment de Sewdyal grâce à un triplé signé Burwaaz, Bono Vox et Greys Inn Control. Le premier nommé était confié à Jean-Roland Boutanive qui n’avait qu’une monte lors de cette journée. Il faut dire que Burwaaz avait refusé de s’employer à sa dernière sortie et il avait d’ailleurs dû subir un barrier trial à la satisfaction des commissaires avant d’être autorisé à courir à nouveau. Lors de cet exercice, il était piloté par Boutanive avec lequel il s’était déjà imposé cette saison. Burwaaz a manqué son départ, mais il s’est vite remis sur ses jambes pour se placer tranquillement en queue du peloton. On s’attendait à voir Cula seul à l’avant, mais Impressed a été mis sous pression pour le déborder sur le deuxième furlong et se porter en tête. Apple Jack s’est placé sur le flanc de Cula, tandis que Mount Fuji était quatrième côté corde devant Captain Rockhopper. Silver Dice suivait à 3L et conscient qu’il pouvait se faire piéger en arrière-garde, Boutanive a judicieusement déboîté sa monture au début de la descente pour contourner Silver Dice avant de se rapprocher de son compagnon d’entraînement. Mount Fuji a hérité d’un parcours en or et lorsqu’Apple Jack a montré des signes de faiblesse à 400m du but, Joorawon l’a décalé pour progresser en troisième épaisseur. Le cheval de Gilbert Rousset a mis le nez à la fenêtre à l’entrée de la ligne droite, mais il n’a pu prolonger son effort jusqu’au bout. En revanche, lancé à son extérieur, Burwaaz a sorti un joli coup de reins pour forcer la différence.
Triplé de Jones
Simon Jones a doublé la mise avec Bono Vox, qui descendait de classe, mais qui ne portait que 56kg sur le dos, ayant bénéficié de la décharge de l’apprenti Allyhosain. Ce dernier a été l’auteur d’une sage course d’attente et il a dû trouver l’ouverture dans la ligne droite pour régler Avail et Seven Oceans. Poullis avait opté pour la course à l’avant sur Greatfiveeight, mais Yashin Emamdee avait également décidé de faire courir aux avant-postes Beach In A Bottle, qui n’avait jamais fait la course avec le pas chez nous. Ce choix tactique a, d’ailleurs, suscité l’ouverture d’une enquête des commissaires qui ont inculpé Subiraj Gujadhur sous le règlement 157 (3) for failing to inform the Stewards of a change of well established tactics for Beach In A Bottle. L’assistant entraîneur a écopé d’une amende de Rs 20 000. Une autre enquête cette fois concernant le handling de Beach In A Bottle se tiendra mardi matin. Cette lutte a assuré une allure régulière à cette épreuve. Le favori Avail suivait à l’extérieur de Major Jay, tandis que Seven Oceans précédait Bono Vox et Wing Man, qui était décroché à mi-course. A 600 mètres de l’arrivée, Seven Oceans était celui qui faisait la meilleure impression. Ghunowa l’a déboîté  au poteau des 400m pour lui permettre de se rapprocher en épaisseur dans la dernière courbe. Beach In A Bottle était déjà battu, lorsque que Greatfiveeight était accroché par Avail et Seven Oceans à l’entrée de la ligne droite. Bono Vox s’était rapproché à l’intérieur de Beach In A Bottle et il a dû être dirigé à l’intérieur d’Avail afin de pouvoir porter son attaque. La victoire semblait longtemps promise à Chisty ou Ghunowa, mais c’est Allyhosain qui a eu le dernier mot au final.
C’est Rakesh Bhaugeerothee, malheureux un peu plus tôt sur l’outsider Imperial Dancer, qui a complété le triplé pour Jones sur Greys In Control dans The Gunness Gujadhur Cup. Cette épreuve a été marquée par un incident dans la ligne d’arrivée. Les commissaires ont annoncé une enquête d’office avant que Kersley Ramsamy ne loge une objection contre Aficionado, sorti deuxième, pour interférence alléguée. Il a été établi durant l’enquête qu’après les 75m, Aficionado a versé à l’extérieur sur une dizaine de foulées sous la cravache de son jockey, versant sur Greys Inn Control, Olympic Bolt qui a dû être repris. Estimant que le cheval de l’écurie Perdrau aurait terminé devant celui de Daby s’il n’y avait pas cet incident, les commissaires ont rétrogradé Aficionado à la troisième place au profit d’Olympic Bolt. Quant à Ioannis Poullis, il a plaidé coupable de careless riding et a été sanctionné d’une suspension de 2 journées mauriciennes et de Rs 25 000 d’amende. Le Chypriote mettra le cap sur Dubay demain (ndlr : lundi) et il devrait être de retour le 18 octobre. Pour revenir au déroulement de la course, Kemal Kavur a tenté le coup tactique, mais il a dû faire l’effort sur les deux premiers furlongs vu qu’Aficionado conservait l’avantage à la corde. Une fois les choses en main, Arnold a pris le soin de laisser souffler sa monture et lorsqu’il a durci le pas au bas de la descente, ses adversaires étaient sollicités afin de rester dans le coup. Rap Attack qui avait évolué le nez au vent et Open Heir ont été les premiers à lâcher prise. Afficionado étendait ses grandes foulées pour se rapprocher sur l’arrière-main de Kemal Kavur dans le dernier tournant. Greys In Control et Dustan étaient lancés en épaisseur, tandis que Ramsamy a dû reprendre Olympic Bolt vu que Mountain Master et Rap Attack n’avançaient pas comme voulu devant lui. Kemal Kavur n’avait plus de réserves à 100m du but où émergeaient les trois premiers à l’arrivée. Olympic Bolt, gêné par Aficionado, a laissé le champ libre à Greys Inn Control qui en profitait pour inscrire sa deuxième victoire sur notre turf.
Doublé de Wiggins
La sirène a aussi retenti après la quatrième épreuve pour annoncer l’ouverture d’une enquête sur le départ de Gimme Green. Il a été établi que peu avant le départ, le cheval entraîné par Alain Perdrau s’était montré hargneux et que lorsque les stalles se sont ouvertes, le handler était toujours occupé à le redresser. De ce fait, Gimme Greeen n’a pu sortir avec le reste du champ et il a été déclaré non-partant sous le règlement 144 (1) vu qu’il a été denied a fair start. Tous les paris effectués sur Gimme Green ont été remboursés et les gains chez les bookmakers ont été frappés d’une déduction de 7 sous par roupie. S’agissant du déroulement de la course, on s’attendait à voir Glorious Goodwood en tête vu qu’il avait hérité de la première ligne, mais Emamdee s’est laissé surprendre au départ. C’est Promissory auquel on avait enlevé les oeillères, qui s’est montré le plus rapide pour prendre le train à son compte devant Rogue Runner qu’il a condamné à l’extérieur. Soweto Moon a également débordé Glorious Goodwood pour suivre à l’intérieur de Glen Coco qui précédait Imperial Dancer. Le cheval d’Emamdee précédait In The Loop, Fortissimo, Nordic Storm et Gimme Green. Lorsqu’on a vu Promissory imprimer une allure modérée sans être inquiété, on savait à mi-course qu’il tiendrait jusqu’au bout. Il y a eu la timide attaque d’Arnold sur Soweto Moon et la gêne subie par Glen Coco à environ 65m du but, tandis que Glorious Goodwood était trop distancé pour espérer disputer la victoire. C’est Imperial Dancer qui a fait la meilleure impression dans la ligne d’arrivée sous la conduite de Bhaugeerothee, mais le but est arrivé trop tôt pour lui.
Si Ryan Wiggins a profité des circonstances dans la quatrième épreuve, sa victoire sur Zagazig, l’Australien l’a acquise grâce à une monte judicieuse. En effet, après s’être retrouvé plus en retrait que prévu sur la partie initiale, il ne s’est pas laissé piéger par le train de Mighty Lion et a porté son attaque à mi-course pour passer de l’avant dernière à la deuxième position. Sea Pass avait profité de sa ligne intérieure pour se retrouver dans le boxing seat après le premier furlong, mais lorsque Mighty Lion a réduit l’allure dans la première montée, il a commencé à tirer et a dû être déboîté. Se laissant déborder par Rasta Rebel et Prince Of Arabia an premier passage du but, il s’est retrouvé davantage en retrait lorsque Zagazig a porté sa première attaque dans la descente. De ce fait, il a été contraint de progresser en troisième épaisseur à partir du poteau des 600m, ce qui explique qu’il lui a manqué ce petit plus sur la fin. Starsky s’est mêlé à la lutte finale, mais Zagazig a repoussé leurs assauts jusqu’au bout.
L’épreuve d’ouverture est revenue à Patrick Merven grâce à Varadiso. Modèle de régularité depuis ses débuts cette saison, le parcours réduit n’était pas pour lui déplaire vu qu’il est un produit de Var, mais sa ligne extérieure était un handicap qui paraissait difficile à surmonter sur 950m. Heureusement pour lui, parmi les chevaux à son intérieur, seul Belicosity s’est montré aussi rapide que lui, tandis que Masaar était impliqué dans une bousculade. Chisty ne s’est pas posé de questions et il a positionné sa monture sur le flanc gauche du meneur qui a imprimé une allure sélective. Du reste, le récent vainqueur Secret Idea avait du mal à suivre, donnant tort à Daby de faire la transition 1500m – 950m après une semaine seulement. Varational était troisième à l’extérieur de Brachetto devant Masaar et Storm Clipper, tandis que Rock On fermait le cortège. Les foulées de Belicosity se raccourcissaient à l’entrée de la ligne droite finale contrairement à celles de Varadiso. Sous la conduite de Chisty, ce dernier n’a fait que maintenir le rythme pour facilement résister au retour de Storm Clipper.
Le vétérinaire a rapporté après leurs épreuves respectives que Major Jay avait saigné, que Varational et In The Loop boîtait et que Bouclette Top toussait.