La deuxième journée, qui devait accueillir la première classique de la saison, à savoir la Play On Line Duchess Of York Cup, n’a pas tenu ses promesses, gâchée par les grosses pluies qui se sont abattues sur Port-Louis, rendant l’hippodrome impraticable. Devant la tournure des événements, le Mauritius Turf Club n’a eu d’autre option que d’annuler les six dernières courses de la journée, les deux premières ayant pu être disputées dans des conditions exécrables. Ce déluge a paralysé toutes les activités qui touchent au sport hippique au grand dam des turfistes qui s’attendaient à une journée grandiose. Mais en fin de compte c’est un spectacle de désolation qui s’est offert à leurs yeux.
C’est par une piste molle à 3.0 que s’est tenue la première épreuve de ce samedi pas comme les autres. La victoire est allée à Kite Surfer, élève de Gilbert Rousset qui, une fois propulsé dans la position tête et corde, s’est imposé sans grandes difficultés. Si la saison dernière il a dû patienter jusqu’à la dix-septième journée pour inscrire sa première victoire, cette année Nishal Teeha n’a pris qu’une journée pour se mettre en évidence. Kite Surfer s’est imposé devant Rulerofmyheart qui a couru en progrès, Benjamen Boo et Imperial Palace. Très chuchoté depuis l’ouverture des paris, Commodore Pete a terminé sur les genoux, sans doute défavorisé par l’état de la piste. Kite Surfer est le troisième vainqueur de l’écurie Rousset cette saison après Wieland et Ghost Dog.
La deuxième épreuve a souri à Captain Tempest qui, à l’instar de Kite Surfer, n’a pas fait dans la dentelle. Pourtant le protégé de Ricky Maingard n’a pas eu un parcours de tout repos en dehors de Forest Shelter, son principal adversaire annoncé, mais il trouva quand même les ressources additionnelles pour s’imposer dans un fauteuil à la grande joie de ses nombreux partisans qui ont bravé une pluie battante pour l’encourager. Captain Tempest a relégué Don’t Say Don’t, son plus proche poursuivant, à 2L qui, lui-même, est venu coiffer Salvador Dali pour le premier accessit tandis que Royal Times n’a pu faire mieux qu’une quatrième place. Sans doute désavantagé par l’état de la piste, Forest Shelter termina sixième à 6L du vainqueur.