En attendant la dernière épreuve classique de notre calendrier prévue lors de la journée dominicale du prochain week-end hippique, les turfistes ont assisté à un beau duel entre Solar Captain, invaincu en deux sorties sur notre hippodrome, et Acuppa, cheval champion 2011 qui avait amorcé un net regain de forme ces derniers temps, dans la course principale de ce trentième rendez-vous. Le dernier mot est revenu au représentant de l’écurie Maingard qui a confirmé son étendard de favori à l’issue d’une sage course d’attente signée Robbie Burke. Cette journée était également l’occasion pour Cédric Ségeon de renouer avec le succès après une longue période de disette, alors que 5 des 8 vainqueurs brillaient pour la première fois au Champ de Mars. En ce qu’il s’agit du haut classement, Rousset victorieux avec Ghost Dog, reste en tête, mais l’écart est passé de Rs 469 500 à Rs 306 500 sur son dauphin Maingard qui s’est offert un précieux doublé.
Solar Captain a donné des sueurs froides à ses partisans peu après son entrée dans le paddock pour la présentation. En effet, suite à une fausse manoeuvre, le brillant sujet de l’écurie Maingard qui faisait figure d’épouvantail dans l’épreuve principale, chuta pour se retrouver les quatre fers en l’air. Vite reconduit à la rue Shakespeare afin d’être examiné, Solar Captain obtint le feu vert du vétérinaire pour concourir. Malgré l’assurance donnée par le Dr Christian Bourdet, ceux qui avaient assisté à la chute avaient des doutes compréhensifs sur les effets de cet incident sur leur favori. Mais fort heureusement, cela n’eut pas de sequelles sur Solar Captain qui démontra l’étendu de son talent pour inscrire sa troisième victoire en autant de sortie sur notre turf.
Comme il fallait s’y attendre, Solar Symbol occupa vite sa position favorite, la tête et corde. Last Regal tenta de profiter du maximum de sa ligne intérieure en suivant le plus près possible de la doublure de l’écurie Gujadhur. Ce qui contraignit A Quiet Rush de demeurer à son extérieur, alors qu’Abington fit les frais de son bon départ pour se retrouver condamné en troisième épaisseur avant de se placer en one off aux abords du Tombeau Malartic. Noël Callow prit le soin de placer Acuppa sur les barres derrière ces chevaux. Robbie Burke en fit de même sur Solar Captain qui ferma le cortège. Solar Symbol assura une allure régulière. Ce qui fit l’affaire des finisseurs. Les choses se précisèrent à 300m de l’arrivée avec l’attaque d’Acuppa qui se rapprocha à l’intérieur d’Abington avant d’être déboité. Le favori suivit dans son sillage, mais il était toujours bon dernier à l’entrée de la ligne droite finale. Acuppa avala le trio de tête en quelques foulées, mais une fois le nez devant, il commença à dériver sur sa droite. Callow le laissa faire. Solar Captain qui était à son extérieur pencha également à l’intérieur et Robbie Burke dut tirer sur la gauche afin de le maintenir dans la trajectoire voulue. Ce faisant, l’Irlandais perdit l’usage du côté droit de ses rênes. Acuppa donna l’impression de pouvoir faire la différence, mais lorsqu’il se rééquilibra, Solar Captain refit du terrain à chaque foulée sous les sollicitations de Burke pour coiffer la monture de Callow à quelques mètres de l’arrivée. Les 1600m furent couverts dans le bon chrono de 1.36.95.
Retour victorieux de Horil
Après un parcours fructueux en Nouvelle Calédonie où il a été sacré champion pour la dernière saison, Pravesh Horil a marqué son retour au Champ de Mars en frappant d’entrée sur The Sneaker. Ce dernier n’avait pas été aperçu en course depuis 22 semaines suite à un problème à l’épiglotte. On craignait que le manque de compétition joue contre lui, mais l’élève de Ricky Maingard montra son meilleur visage pour ouvrir son compteur à sa 11e tentative sur notre turf. Raga Muffin mit à profit son bon pas initial pour se porter en tête de sa deuxième ligne. The Sneaker se plaça dans son dos avec Drug Squad à son extérieur. Nullement inquiété, le coursier de l’écurie R. Gujadhur imprima un train d’enterrement. Pole Of Cold se montra ardent à l’arrière et contourna le peloton sans sortir de son pas pour prendre le relais dans la descente. Ce qui eut pour effet d’endurcir le rythme. Raga Mufin fut déboité à 400 mètres de l’arrivée pour tenter de se rapprocher du leader qui était bien dans son pas, permettant ainsi à The Sneaker à se rapprocher à la corde. Sola attendit la dernière courbe pour se mettre en évidence, mais une fois sous pression, Pole Of Cold commença à pencher sur sa gauche. A son intérieur, Oodith, Horil, Marday et autres se livraient à une belle empoignade. Lancé franchement à l’entame de la ligne droite seulement, The Sneaker se montra le plus percutant pour surprendre ses adversaires dans les dernières foulées.
En constant progrès au fil de ses sorties où il était allongé, Ghost Dog a confirmé son étendard de favori dans The France Antelme Cup disputée sur 1850m. Contrairement à sa dernière tentative où il s’était montré ardent dans la course à l’avant, le représentant de l’écurie Rousset parvint à settle en mid-field cette fois avant de surclasser ses adversaires. Il y eut une petite lutte pour le commandement entre Tigger et In Position. Cédric Ségeon n’insista pas longtemps vu que la doublure de l’écurie Serge Henry était parti des bases relativement élevées. Du reste, c’est en file indienne qu’évolua le peloton avec Kumba-Ya en troisième position devant Frusk, Ghost Dog, Piece Of Paradise, Salvador Dali, Friday Lunch Club et Electric Lightning respectivement. Le meneur réduisit l’allure dans la descente. Jérôme Lermyte en profita pour déboiter sa monture et contourner In Position. Ghost Dog quitta également la corde pour se rapprocher à l’extérieur de Frusk. En quelques foulées, il s’amena à la hauteur de Kumba-Ya et c’est en tête qu’il aborda l’ultime ligne droite. L’issue ne fit pas longtemps de doute en ce qu’il s’agit de la victoire. Le favori pencha sur sa droite et une fois qu’il eut trouvé l’appui sur les barres, il accéléra à nouveau pour laisser sur place ses rivaux. Piece Of Paradise conclut honorablement pour prendre la deuxième place devant Salvador Dali.
Sevré de victoire depuis 10 journées, Cédric Ségeon s’est remis sur les bons rails grâce à Winter Skye qui, muni de Pacifiers et aligné dans une valeur inférieure, en profitait pour ouvrir son palmarès mauricien à sa septième sortie. Tous s’attendait à voir Liam aux commandes, mais Destiny’s Tale, qui était muni d’oeillères pour la première fois, fut sollicité de la première ligne pour s’approprier cette position. Winter Skye déborda Keep Walking aux environs du Tombeau Malartic pour se placer en troisième position. War Academy précédait Days Of Yore, tandis que Make My Grey était accompagné par Read My Heart en queue du peloton. Destiny’s Tale partit sur de bonnes bases avant de réduire quelque peu l’allure au bas de la descente. Liam qui évolua en one off sur tout le trajet en dépit du fait qu’il aurait pu se placer à la corde dans la descente, commença sa progression dans la courbe à l’extérieur et accrocha sérieusement le leader à 300 mètres de l’arrivée. Winter Skye prit la foulée du favori qui le mena dans la ligne d’arrivée. Liam ne se montra pas aussi accrocheur que prévu et fut vite débordé par le coursier de l’écurie Merven sur lequel Cédric Ségeon se déchaînait. Days Of Yore et Keep Walking conclure honorablement pour priver Liam d’un podium.
Ségéon après 10 journées sans
L’appétit vient en mangeant, serait-on tenté de dire pour Cédric Ségeon. Le Français ne laissa pas passer sa chance pour réaliser son doublé de la journée sur Ivory Snow qui enregistrait, du coup, sa deuxième victoire consécutive. On s’attendait à voir le coursier de l’écurie Merven aux avants postes assez facilement, mais True Connection et Baynesfield tirèrent profit de leurs bons numéros à la corde pour garder le favori à l’extérieur sur les deux premiers furlong avant que Ségeon ne décide de prendre les choses en main. Le jockey de l’écurie Merven le fit sans exiger un grand effort de sa monture et il se permit même de creuser l’écart dans la descente bien que ne partant pas sur des bases ultra élevées. Baynesfield qui menait le peloton, pointait à environ 3L et précédait True Connection à l’intérieur de Please To Progress, Over The Ocean, Roman Baton et les autres. Ségeon laissa souffler sa monture avant de lui demander un nouvel effort dans la dernière courbe. Royal Times aborda la ligne droite en vainqueur. Please To Progress revint quelque peu sur le tard, mais ce ne fut pas suffisant pour inquiéter la monture de Ségeon.
Le fait qu’il y eut lutte pour le commandement fut à l’avantage de Zhan Hu dans la septième épreuve. Le représentant de l’écurie Foo Kune qui avait eu de nombreux partisans à sa dernière sortie pour passer favori, ne laissa pas passer sa chance, mais c’est à l’issue d’une arrivée pointue qu’il parvint à ouvrir son compteur chez nous. Wieland fut le plus prompt à l’ouverture des boites, mais Sunday Monday et Mighty Fine insistèrent juste assez pour le condamner à évoluer en troisième épaisseur sur tout le trajet. Zhan Hu était quatrième en one off dans la descente avant de se placer devant Appeal Board qui précéda Pieces Of Eight, Kylurian et Zip It. Geroudis porta son attaque au poteau des 400m pour aborder l’ultime ligne droite avec un léger avantage. Zhan Hu était lancé au milieu de la piste. Woodworth refit ses rênes en quelques occasions avant de sortir le bâton à mi-ligne droite. Zhan Hu grignotta du terrain à chaque foulée, mais Wieland se montra très accrocheur. Les deux chevaux franchirent le but pratiquement en même temps, donnant lieu à l’utilisation de la photographie pour les départager. Les résultats tombèrent en faveur du coursier de l’écurie Foo Kune qui s’imposa d’un nez.
Si Adeste Fidelis et Flaming Al offraient les meilleures garanties sur papier, la victoire dans la première épreuve de 1000m de la journée est revenue au premier représentant de l’écurie Gujadhur Allocation qui affrontait un lot nettement inférieur par rapport à sa dernière sortie pour deux points de perdus à l’échelle des valeurs. Ramapathee Gujadhur avait bien calculé son coup en alignant Legion Of Honour dans cette épreuve, car cela contraignait Man Of His Word, celui susceptible de disputer le commandement à Allocation, à figurer comme Emergency Acceptor. Ainsi, Allocation ne rencontra pas pas de grosse difficulté pour surmonter le handicap de sa ligne extérieure pour se porter en tête. Il le fit graduellement dans la descente avant de trouver la corde aux environs du poteau des 600m devant Valmorne. Legion Of Honour était troisième à l’extérieur de Flaming Al devant Adeste Fidelis qui s’élança visiblement trop prudemment. Vinrent ensuite Power Dive, Amazing Bolt et Bongo Beat. Ce dernier fut sévèrement gêné après 100m de course lorsque Power Dive versa sur lui après que Flaming Al eut penché à l’intérieur, et perdit sa position. Une enquête a été ouverte afin de situer les responsabilités dans cette incident, mais elle reprendra mardi matin. Un autre incident invervint aux environs du poteau des 300m où Flaming Al fut gêné par Legion Of Honour et faillit désarçonner son cavalier. Jean Roland Boutanive fut sanctionné d’une suspension de 3 semaines pour cette faute. Accelero aborda la ligne droite finale en tête. Valmorne s’amena à son extérieur, mais ne put être accompagné comme il se doit vu qu’il versa exagérément à l’intérieur. Adeste Fidelis était lancé au milieu de la piste, mais il était évident qu’il ne pourrait inquiéter la monture de Callow qui maintint le rythme pour s’imposer assez facilement.
La cinquième épreuve se joua au départ, car celui d’Ashanti Gold, d’Accelero ou de Bolting Cat qui aurait pu se retrouver en tête sans trop forcer aurait mis les meilleures chances de son côté. Le gris de l’écurie R. Gujadhur était le mieux loti en ce qu’il s’agit des positions dans les stalles, et Neisius sut en tirer profit pour vite prendre les choses en main. Joorawon se résigna après une centaine de mètres seulement pour placer Bolting Cat dans le dos du meneur devant Al Masri qui condamna dans un premier temps Pablo et Arabian Empire à évoluer en épaisseur. Accelero fit preuve d’un bon pas initial, mais fut retenu pour suivre sur l’arrière main du meneur qui imprima un bon rythme. Les choses se précisèrent peu après la route avec l’offensive d’Al Masri. La doublure de l’écurie Gujadhur fut toutefois incommodée à environ 400m de l’arrivée par Bolting Cat, lui même qui n’avait pas assez d’espace à l’intérieur d’Accelero à partir du poteau des 450m et qui dut être repris au poteau des 300m, avant de pouvoir déboiter. Ce faisant, Al Masri força Arabian Empire encore plus en épaiseur. En tête, Ashanti Gold maintenait le cap pour aborder la ligne droite avec de solides prétentions. A l’arrière, Jeanot Bardottier était à fond sur Al Masri, mais il ne put accompagner sa monture comme il l’aurait souhaité vu que cette dernière penchait sur sa droite. Le style de Callow sur Accelero était, lui, différent. Al Masri refit du terrain à chaque foulée et donna l’impression de pouvoir revenir sur le meneur, mais le but arriva trop tôt pour lui.