La France fait partie de ces pays, qui comme l’Inde, ont toujours posté à Maurice des diplomates de haut niveau, et souvent appelés à occuper de fonctions importantes à leur retour dans leurs pays respectifs. L’ambassadeur de France, Jean-François Dobelle, fait partie de ceux-là. Et d’ailleurs, le mandat de ce diplomate distingué de formation juridique et issu de l’École Nationale d’Administration (ENA), arrivera à terme en septembre prochain. Il devrait être affecté à de hautes fonctions à Matignon à son retour à Paris à la fin de l’année ; ce qui lui permettrait de garder contact avec Maurice. Dans cette interview qu’il nous a accordée, il fait bien entendu le bilan de la coopération franco-mauricienne et explique que la France veut bien accompagner Maurice pour lui permettre d’accéder au groupe de pays à revenus élevés. Par ailleurs, l’ambassadeur de France insiste sur le fait que la France reste engagée dans la mise en oeuvre de l’accord de cogestion de Tromelin, qui est novateur en droit international.
Monsieur l’ambassadeur, vous avez passé près de deux ans et demi à Maurice durant lesquels vous avez projeté l’image d’un ambassadeur de proximité et intéressé par tout ce qui se passe chez nous. Quel regard jetez-vous sur la société mauricienne ?
Lorsqu’on est à Maurice on ne voit pas le temps passer. Ce qui me frappe, c’est la diversité et la complexité de cette société mauricienne. C’est ce qui en fait d’ailleurs le charme et l’intérêt. Ce qui me frappe le plus, est la coexistence dans l’ensemble, harmonieuse, entre toutes les communautés qui composent la nation mauricienne. Je suis frappé de voir que Maurice est une véritable démocratie et que, par ailleurs, c’est un pays qui se développe même s’il connaît un certain nombre de difficultés économiques. C’est un pays qui a eu la chance de franchir le cap des pays à revenus intermédiaires de catégorie supérieure. Nous espérons bien accompagner Maurice dans son développement pour lui permettre de franchir un nouveau cap : permettre à Maurice d’accéder au groupe de pays à revenus élevés.