On a eu droit à une pluie de class records vu que les false rails avaient été enlevées à l’occasion de ce week-end hippique qui accueillera la dernière épreuve classique de notre calendrier, la Coupe d’Or disputée aujourd’hui sur 1600m. Ainsi, Judge The Stride, Emerald Approach, Captain Firth, Casey’s War et King’s Guard amélioraient les temps référentiels de leurs classes dans leurs épreuves respectives. Au niveau des jockeys, Cédric Ségeon a consolidé la première place en la faveur d’un nouveau doublé. Rye Joorawon qui était en action pour le compte de cinq écuries différentes hier, se signala en deux occasions pour se rapprocher de Jeanot Bardottier qui ne compte plus que 3 longueurs d’avance. Dinesh Sooful a fait briller les couleurs de l’écurie Serge Henry qui est assuré de partir avec une victoire pour son dernier week-end de compétition. Ricky Maingard est allé acueillir Casey’s War dans l’épreuve phare, tandis que le leader chez les écuries Foo Kune a obtenu une victoire sur tapis vert grâce à Captain Firth.
L’épreuve principale de cette journée nous a livré une petite surprise avec la victoire de Casey’s War qui renoua avec le succès, portant à 12 le nombre de ses succès sur notre hippodrome. Pourtant, il ne faisait pas partie des favoris sur ce parcours où il ne s’était jamais imposé contrairement à Twitter, détenteur du record de la distance, qui faisait figure d’épouvantail. Du reste, on s’attendait à un nouveau pillar to post de la part de l’alezan de l’écurie Foo Kune, mais cette fois, il trouva plus rapide que lui en la jument Genuine Leather qui le déborda après quelques dizaines de mètres bien que Twitter fut le plus prompt à l’ouverture des boîtes. En se rabattant à la corde cependant, la jument de l’écurie Allet incommoda légèrement Twitter qui n’insista pas vu que le train était sélectif. Du reste, le trio de tête comptait environ 4L sur le peloton mené par Casey’s War. Ce qui fit qu’Adeste Fidelis qui fermait le cortège se retrouva plus en retrait qu’il ne le souhaitait vraiment. Casey’s War combla graduellement son retard à partir de la route. Eskimo Roll fit illusion à l’entrée de la ligne droite où il domina Genuine Leather, mais il plafonna sur la fin. En revanche, Casey’s War refit du terrain à chaque foulée tout comme Arctic Sun à son intérieur et Adeste Fidelis qui s’émena à l’extérieur. Wieland qui aborda la ligne droite en épaisseur, fut dirigé à l’intérieur d’Eskimo Roll, mais il ne fut pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout. Twitter se fit également rattraper par le peloton. Casey’s War mit le nez devant et il résista au finish d’Adeste Fidelis. Les 1000m furent couverts en 56.21, ce qui constitue un nouveau class record.
Pour son dernier week-end en competition, l’écurie Serge Henry n’a pas raté le coche. Son protégé Wing Man dut toutefois puiser dans ses réserves pour dominer le favori Max Rapax qu’il suivit comme son ombre sur la majeure partie du trajet. Il y eut un incident aux abords du poteau des 1000m lorsque Super Villain se fractura le pied — il fut euthanasié par la suite. Fort heureusement, la doublure de l’écurie Merven ne chuta pas et put être stoppé sans causer trop de dégats au sein du peloton qui était alors mené par Put Foot Singe. Ce dernier avait été sollicité pour déborder Sheriff Marshall. Interrogé sur sa course, Raj Ramdin dira qu’il avait demandé à son apprenti de tirer profit de sa légère charge pour mener les débats. Une tactique qui ne porta pas ses fruits car Put Foot Singe termina septième à 6.50L du gagnant, mais qui devrait l’aider pour son prochain engagement sur un parcours plus approprié. A mi-course, les deux premiers, Put Foot Singe et Sheriff Marshall, étaient déjà battus. Teamog en profita pour les contourner et s’installer en tête. Max Rapax qui avait été légèrement incommodé par Super Villain, se rapprocha en one off et il fut suivi par Wing Man qui fut toutefois contraint d’évoluer en épaisseur. Lancé par Sooful dans la dernière courbe, Wing Man aborda la ligne droite avec un mince avantage sur le favori et bien qu’il penchat sur sa gauche, il parvint à résister au finish de Max Rapax.
En enlevant The Total Mauritius Trophy, Act Of Valor a confirmé qu’il est un spécialiste du kilomètre sur lequel il est invaincu cette saison. On s’attendait à voir le représentant de l’écurie Perdrau aux avant-postes, mais Mc Naught qui avait hérité de la deuxième ligne et qui était muni de Side Winkers, se montra plus rapide pour condamner le favori à suivre sur son arrière-main. Plus détendu par rapport à ses précédentes sorties, Act Of Valor, confié à Rye Joorawon, donna un joli coup de reins pour résister au finish de Social Network piloté par David Bonilla dont c’était la première monte pour le compte de l’écurie Jean Michel Henry. Umhlanga aurait sans doute pu jouer un rôle plus intéressant, mais Mc Naught lui referma le passage alors qu’il se faufilait à la corde.
5 class records établis
Les Mauriciens réalisèrent un 3 sur 3 grâce à Joorawon  qui doubla la mise sur Judge The Stride, débarassé de son récent vainqueur Nordic Warrior. Deux Fabuleax tira profit de sa première ligne pour prendre le train à son compte. Ségeon n’insista pas, mais lorsqu’il plaça Soaring Free en deuxième position sur les barres, ce dernier se montra ardent. On fut surpris de voir Halabaloo en quatrième position, lui qui évolue généralement parmi les derniers. Visiblement il suivit de trop près, car il manqua de punch pour finir. Ambassador Rex qui était passé favori chez les bookies, courut également en dessous des prévisions et se contenta d’une modeste quatrième place. En ce qu’il s’agit de No Prisoners, il eut un parcours difficile en épaisseur et termina au trot tout comme Bongo Beat, mais seul l’apprenti Marday fut rappelé par les RS de toujours monter ses chevaux jusqu’au bout. Judge The Stride boucla les 1365m en 1.40.48, améliorant de 6/100 le temps référentiel de la C7 enregistré par Carcassonne le 2 décembre 2012.
Battu de peu sur Max Rapax et Deux Fabuleax, Johnny Geroudis se réhabilita sur Emerald Approach qui le fit de façon impressionnante pour améliorer le class record par 1 seconde et 39 centièmes avec un chrono de 1.52.90. Cela constituait également la meilleure marque de la saison sur 1850m. On fut quelque peu surpris de voir le futur gagnant contourner le peloton au premier passage du but. En fait, vu que le train n’était pas ultra rapide, Emerald Approach se montra ardent comme bien souvent, mais son cavalier lui fila les rênes pour le laisser progresser. Une fois aux commandes, on espérait que Geroudis le reprenne, mais tel ne fut pas le cas. A mi-course, le coursier de l’écurie Rousset comptait déjà environ 5L sur Dual Asset qui précédait par un peu plus de 2L Corredor qui menait le peloton. Vu l’allure sélective imprimée par le meneur, on pensait que le peloton allait revenir sur lui dans la ligne d’arrivée, mais Emmerald Approach accéléra à nouveau et Geroudis se permit même de baisser les rênes sur la fin. Notons que Corredor s’est claqué durant la course.
Captain Firth sur tapis vert
La sirène retentit pour annoncer l’ouverture d’une enquête sur un incident intervenu dans la ligne droite finale de la cinquième épreuve impliquant Master Mascus et Roman Manner avant que Vikram Sola ne loge une objection contre le gagnant. A l’oeil nu, on pouvait voir que la doublure de l’écurie Allet versa à l’intérieur, refermant le passage à la corde où s’infiltrait Roman Manner qui faisait forte impression à ce moment de la course. Ce dernier dut être repris et ne put être accompagné sur environ six foulées. Durant l’enquête, Vikram Sola a affirmé qu’il s’était déjà engagé à la corde et que son cheval aurait gagné s’il n’avait pas subi cette interférence. Commentant sur le film de la course, Vincent Allet dira que vu que son cheval était devant, il était de son droit d’aller chercher les barres. Il ajoutera qu’il n’estime pas que Roman Manner ne donna jamais l’impression de refaire du terrain sur son coursier. Pour sa part Budheswar Gujadhur a fait ressortir qu’à aucun moment Sunil Bussunt n’a regardé à son intérieur et qu’il a continué à monter Master Mascus, laissant ainsi ce dernier à changer de trois lignes pour finalement se retrouver sur les barres. Après avoir écouté les parties concernées et regardé les différentes séquences de l’incident, les commissaires des courses ont décidé de retenir l’objection de l’apprenti Sola. Master Mascus fut donc rétrogradé de la première à la troisième place au profit des deux chevaux de l’écurie Foo Kune, Captain Firth déclaré gagnant et Roman Manner. Trouvé coupable sous le règlement 160 A (e), Sunil Bussunt fut, lui, sanctionné d’une suspension d’une semaine.
La belle série continue pour Cédric Ségeon. Ce dernier dont l’avance était passée à une victoire seulement après la réussite de Geroudis sur Emerald Approach, réussit un nouveau doublé — son cinquième consécutif — signé King’s Guard et Princeton pour porter son total de victoires à  34. Il consolide son fauteuil de leader et compte désormais trois longueurs d’avance sur Johnny Geroudis. Arabian Empire retrouva son bon pas initial — son racing pattern habituel, car il avait évolué en attentiste lors de la 30e journée alors qu’il défendait les chances de l’écurie Allet pour la première fois et ce changement de tactique avait suscité l’ouverture d’une enquête (sans retombées concrètes) de la part des commissaires des courses — et il insista même pour forcer Southern Heights à son extérieur, alors que ce dernier avait pris un léger avantage après le premier furlong. Joorawon ne se laissa pas piéger et reprit graduellement sa monture au premier passage du but avant de la ramener à la corde dans le dos du meneur. Bien qu’on eut droit à un bon rythme, Carcon City choisit de se rapprocher dans la descente. Southern Heights fut déboîté aux abords de la route afin de ne pas se faire enfermer par le représentant de l’écurie Foo Kune qui se rapprochait sur son arrière-main. Le coursier de l’écurie Perdrau prit l’avantage à l’entrée de la ligne droite. Il paya toutefois ses efforts fournis sur la partie initiale et dans la dernière courbe, et ne put contrer le finish de King’s Guard qui profita du train lancé pour mettre tout le monde dans le rouge. Vinay Naiko fut interrogé sur sa tactique sur How Many To Won qui se retrouva plus en retrait que prévu. Le jockey mauricien expliqua que son cheval s’était montré lent au départ et qu’il never travelled. A l’issue de la course, il constata que le cheval avait saigné.
C’est au terme d’une nouvelle course d’attente que Ségeon se signala dans l’épreuve de clôture sur Princeton. Le Français attaché à l’écurie Merven prit le dos d’Eagle Award qu’il considérait comme son principal adversaire. Seneschal qui avait pris le first run dans la ligne droite, abusa de la largeur de la piste. Les favoris se virent ainsi offrir un boulevard. Eagle Award prit l’avantage, mais l’issue ne fit pas longtemps de doute. Princeton qui montait de classe, se montra le plus percutant pour s’adjuger une deuxième victoire consécutive.