Christiane Legentil (-52 kg) a décroché la médaille d’argent, alors que Priscilla Morand (-42 kg) a obtenu le bronze à l’occasion de la deuxième journée des 35es championnats d’Afrique seniors de judo, hier au Swami Vivekananda International Convention Centre (SVICC) à Pailles, permettant ainsi à Maurice de tirer son épingle du jeu en individuel.
Après le bronze en 2009 à Maurice et en 2013 à Maputo, Christiane Legentil a fait une meilleure performance en championnat d’Afrique seniors avec une deuxième place sur le podium. « Je suis plutôt satisfaite de cette performance, mais je m’attendais à encore mieux. Je dois dire que cette compétition était d’un bon niveau en raison du nombre d’engagées dans la catégorie. Mais quoi qu’il en soit, je peux dire que j’ai amélioré ma position en Afrique », a déclaré à chaud la judokate originaire de Rodrigues.
Face à la Tunisienne Hela Ayari, Christiane Legentil n’a pas eu la partie facile. Pourtant, la représentante de Maurice a bousculé son adversaire durant la première minute du combat. Mais la Maghrébine a progressivement développé son judo pour passer à l’offensive, compliquant la tâche de son vis-à-vis en inscrivant un wazari (1’49 ») avant d’ajouter un yuko une minute après.
Poussée par ses pairs, la Tunisienne a résisté aux derniers assauts de Legentil afin de conserver son acquis jusqu’au terme des cinq minutes du randori. « J’ai dû puiser dans mes réserves pour repousser les velléités adverses », fait de son côté ressortir Hela Ayari.
Malgré cette défaite en finale, Christiane Legentil reste positive et pense déjà aux prochaines échéances, notamment les Jeux du Commonwealth en juillet-août à Glasgow. « Je dois continuer à m’entraîner dur pour les prochaines compétitions. Je dédie cette médaille d’argent à ma famille, mes coéquipiers, le staff technique et la fédération », ajoute la vice-championne d’Afrique des -52 kg.
La Suissesse née de mère Mauricienne Priscilla Morand est parvenue à faire la différence lors du combat décisif pour la médaille bronze en -42 kg face à la Tunisienne Olfa Saoudi en signant un ippon à 44 secondes de la fin. Elle décroche du coup sa première médaille sous les couleurs de Maurice. « Je suis hyper contente d’avoir offert une médaille au pays. J’espère qu’elle en appellera d’autres dans le futur. Je continuerai à donner le meilleur de moi-même », déclare la judokate de Morges.
Cette deuxième journée a été une nouvelle fois dominée de la tête et des épaules par les judokas nord-africains. Toutefois, la Guinéenne d’origine brésilienne Taciana Lima a confirmé sa domination chez les -42 kg. Devenue championne d’Afrique l’année dernière à Maputo, elle a conservé avec la manière son titre en prenant la mesure de l’Algérienne Sabrina Saida.
Soulignons que la compétition de katas (Katame-No-Kata) a été remportée par le duo égyptien Ashour Osama-Hassan Mohamed devant les paires sud-africaines Katja Bruwe-Danica Bruwer et Cornilus van Schalkwyk-Rudolf van Schalkwyk.