Après une belle série de doublés, Cédric Ségeon a connu un coup d’arrêt hier. Johnny Geroudis, son seul challenger pour la cravache d’Or, en a profité en la faveur d’un doublé signé New Star et Aspen Emperor pour se rapprocher du Français qui ne compte plus que trois longueurs d’avance. Chez les Mauriciens également, nous avons assisté à la remontée de Rye Joorawon qui s’est offert un précieux doublé sous les couleurs de l’écurie Perdrau pour revenir à une victoire seulement de Jeanot Bardottier, toujours suspendu. Joorawon s’est signalé une première fois sur Nordic Warrior qui inscrivait la meilleure performance de la saison sur 1500m malgré la présence des false rails à 2M50, et sur Kalinago convaincant vainqueur de l’épreuve principale. Dinesh Sooful ne fut pas en reste et inscrivit son nom au tableau des vainqueurs sur deux chevaux de l’écurie Maingard, tandis que Vinay Naiko et Sherman Brown ont tiré leur épingle du jeu pour le compte des écuries Allet et Foo Kune.
Battu à sa dernière tentative dans une valeur supérieure, Kalinago se réhabilita dans The Major Paul Hein Cup, l’épreuve principale de ce rendez-vous, réservée aux coursiers de la C3 (61-45) sur 1650m pour enregister son quatrième succès de la saison. Une précieuse victoire qui ajoutée à celle de Nordic Warrior, permit à Joorawon de se rapprocher de Jeanot Bardottier qui ne compte plus qu’une longueur d’avance au classement des jockeys mauriciens. On s’attendait à voir Kalinago ou Ashanti Gold à l’avant, mais Bay Of Bengal profita du fait que Joorawon n’insista pas sur la partie initiale pour prendre le train à son compte après un furlong seulement. Au poteau des 1000m, Marday tenta de prendre le relais, mais Currie ne se laissa pas faire. Marday n’insista pas longtemps. Il repris sa monture et semblait alors convoiter la deuxième place dans le dos du meneur, mais Joorawon demanda un effort à Kalinago qui se rapprocha pour forcer Ashanti Gold à évoluer en one off. Par la suite, Kalinago était sur le mors et son jockey décida de le déboîter au 400m. En quelques foulées, il s’amena à la hauteur de Bay OF Bengal qu’il domina à l’entrée de la ligne droite. Les efforts de Brown et Wiggins s’avérèrent vains sur Bottom Dollar et Posse Comitatus qui se contentèrent des podiums. Bay Of Bengal ne fut pas accompagné jusqu’à la fin et fut dominé pour la quatrième place par Solar Captain.
Tout comme Kalinago, Nordic Warrior s’est avéré très utile à Alain Perdrau cette saison. S’il fallait une nouvelle preuve que ce fils de Capatin Al est un bon élément, il l’a fait hier en enregistrant sa quatrième victoire consécutive, et ce, avec une certaine autorité pour arrêter le chrono à 1.29.79. Ce qui constitue la meilleure performance 2014 sur 1500m. Ce temps est encore plus exceptionnel lorsqu’on considère que les false rails étaient placés à 2M50 entre les 1250m et le dernier tournant, rallongeant un tour de piste par environ 18 mètres. Le retrait d’Istiqraar facilita la tâche au favori, car avec sa première ligne, le véloce coursier de l’écurie Allet aurait pu le faire courir sur la partie initiale. Wiggins tenta de lui barrer la route, mais malgré ses sollicitations, Unbridled Joy ne se montra pas aussi rapide que Nordic Warrior qui surmonta le handicap de sa ligne extérieure avec une facilité déconcertante pour s’installer en tête. Liam ne fut pas en mesure de contester le leadership au favori et se plaça sur le flanc d’Unbridled Joy. Cependant, il était déjà battu à la rue du Gouvernement. Forest Panther qui était muni d’oeillères ne fut pas non plus en mesure de faire sentir sa présence à l’arrivée.
Doublé de Sooful chez Maingard
La belle série continue pour Dinesh Sooful qui remporta l’épreuve d’ouverture pour la troisième journée consécutive, cette fois grâce à Billy Bojangles qui confirma qu’il vallait beaucoup plus que sa dernière sortie où il s’était blessé au niveau de son jarret. Cette fois, le coursier de l’écurie Maingard obtint un parcours de rêve derrière Seven Carat, qui imprima une allure régulière, et Van Der Scaler qui s’était montré le plus rapide au départ contrairement au favori qui rata sa mise en action. Le représentant de l’écurie Gujadhur fit illusion à l’entrée de la ligne droite finale, mais il lui manqua ce petit plus sur la fin. Le récent vainqueur Generous Gent fut lancé en épaisseur à 400 mètres de l’arrivée, mais il ne se montra pas aussi percutant que la dernière fois. En revanche, Billy Bojangles patiemment piloté par Sooful, sortit un joli coup de reins à la corde pour surprendre ses adversaires.
Sooful doubla la mise sur Elusive Love qui vint surprendre dans les toutes dernières foulées Acapella qui partit visiblement trop vite. En effet, après deux furlongs seulement, le représentant de l’écurie Jean Michel Henry comptait déjà plus de 6L sur le peloton mené par Elusive Love. L’écart se creusa dans la descente où David Bonilla fila les rênes à sa monture. Cependant à partir du poteau des 600m, Elusive Love refit graduellement du terrain sur le leader qui ne comptait plus qu’environ 3L d’avance. A ce moment de la course, on pensait que le favori allait facilement rattraper le fuyard, mais ce dernier se montra accrocheur sous la cravache de Bonilla. Elusive Love versa, lui, à l’intérieur, mais Sooful le remit vite sur la bonne trajectoire. Il grignotta du terrain à chaque foulée pour souffler la victoire à Bonilla au poteau.
Win A Million gagne et saigne
Certes, il montait de classe, mais il avait pour lui cette fois l’avantage de ne porter que 54.5kg sur le dos. Vu que Luke Currie ne pouvait faire le poids Win A Million fut confié à Vinay Naiko qui le pilota patiemment. En effet, il se laissa déborder sur le premier furlong par Catch The Gers qui vint se porter sur le flanc du favori Lord Al. Par la suite, Naiko attendit les derniers 400m pour le lancer à l’extérieur. Win A Million se rapprocha vivement au milieu de la piste, mais commença à pencher sur sa droite. Son cavalier dut le redresser en deux occasions, mais il parvint à refaire tout son retard pour coiffer Lord Al dans les derniers mètres. Il est dommage pour Vincent Allet que son protégé saigne après la course. Ce qui le mettra sans doute hors compétition jusqu’au reste de la saison. Smitten fut le plus malheureux de la course, car le passage se referma devant lui entre Captain’s Cronicle et Catch The Gers alors qu’il se rapprochait vivement. N’était-ce cet incident, il aurait pu aspirer à un podium.
New Star fut le premier favori de la journée à s’imposer après les courtes défaites de Yoda Man et Lord Al. Geroudis gagna sa course lorsqu’il déboita sa monture dans la descente alors qu’il était enfermé sur la première moitié du parcours par La Foce. Profitant que ce dernier se rapprochait sur le flanc de Brandewyn aux abords des 800 mètres, Geroudis reprit sa monture qu’il plaça dans le dos de La Foce, puis en épaisseur au poteau des 600m. En quelques foulées, New Star contourna le peloton pour prendre l’avantage sur le meneur Mighty Lion à l’entrée de la ligne droite. Bien que versant à l’intérieur, le coursier de l’écurie Rousset prolongea son effort jusqu’au bout. Salute The Saint se contenta de la deuxième place et n’aurait eu sa chance que s’il avait eu l’occasion de prendre le first run sur le favori.
Geroudis doubla la mise grâce à Aspen Emperor qui était délaissé dans l’épreuve de clôture où Cula et Divine Crusader s’étaient faits le plus de partisans avant la course. Le fait que Makes Me Wonder rate sa mise en action, avantagea le coursier de l’écurie Rousset qui n’eut que Divine Crusader à déborder afin de s’emparer de la position tête et corde. Vu que sa monture était en peu limitée sur le parcours, Joorawon n’insista pas pour le commandement. Aux abords des 1200m, Ségeon sollicita Makes Me Wonder qui contourna ses adversaires avant de se placer sur l’arrière main du meneur afin de s’assurer que ce dernier ne réduise pas trop l’allure. Geroudis dosa les efforts de sa monture qui aborda la ligne droite avec de solides prétentions avant de résister avec une certaine assurance aux retours de Divine Crusader et Cula.
L’écurie Foo Kune tira son épingle du jeu grâce à Always Flirting qui confirma ses bonnes dispositions pour enregistrer sa cinquième victoire sur notre turf. Le gris de l’écurie Foo Kune eut un parcours en or dans le dos de Mountain Thunder qui retrouvait la compétition après avoir été confronté à un problème pulmonaire. Le favori fut longtemps aperçu sur le flanc gauche de Nothing Compares et il prit l’option extérieure au 600m, forçant Geroudis de patienter à la corde. Cela permit au coursier de l’écurie Rousset de bénéficier d’un boulevard à l’entrée de la ligne droite, tandis que Ruby King aborda la courbe en épaisseur. La monture de Ségeon ne se montra pas aussi percutante que la dernière fois et se contenta de la quatrième place derrière son compagnon d’écurie qui se fit remonter par Always Flirting et Nothing Compares.