Ils seront plus de 300 coureurs mauriciens et étrangers à participer demain matin sur le littoral sud-ouest aux différentes épreuves marquant la 3e édition du Marathon de Maurice. La course vedette (42,195 m) avec départ prévu à 6h30 au Morne et arrivée sur la plage publique de St-Félix, ainsi que le semi-marathon (21,1 km) sont des épreuves certifiées par l’IAAF et l’AIMS, et proposent un formidable challenge à ses concurrents, estiment les organisateurs de l’événement, LUX* Sports et Incentive Partners Mauritius Ltd.
Pour cette 3e édition, les organisateurs ont voulu se mettre aux normes d’une organisation exemplaire que ce soit au niveau des exigences horaires et parcours de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) ainsi que de l’Association of International Marathons and Distance Races (AIMS), organisation basée à Londres, a indiqué le Français Jean-Marie Grall, directeur de la course, hier lors d’une présentation effectuée à l’Office du Tourisme, Port-Louis.
« Cela permettra à l’événement d’entrer dans la cour des grands. N’importe quel coureur peut désormais venir à Maurice participer à la course pour se qualifier en vue d’une autre course d’envergure mondiale. Ce marathon est reconnu par les instances concernées. Nous avons aussi amélioré le parcours en le rendant plus plat et donc plus favorable aux performances, surtout sur la distance mythique. » Jean-Marie Grall est membre de l’IAAF, mesureur officiel du Marathon de Paris et de l’AIMS et fut aussi membre du comité de marathon des Jeux Olympiques d’Athènes en 2004.
Depuis l’année dernière, le Marathon de Maurice est organisé en partenariat avec le célèbre BMW Frankfurt Marathon et le Running Expos proposé en préambule au Marathon de Paris, a fait ressortir Albert D’Unienville, de LUX* Sport. Toutefois, il a regretté l’absence du coureur kenyan Patrick Makau Musyoki, l’actuel détenteur de la meilleure marque mondiale du marathon (2h03’38 en 2011 à Berlin) qui devait arriver à Maurice pour participer au 10 km également prévu demain sur la plage de St-Félix. « Patrick Makau, qui est dans l’armée kenyane, n’a pas été libéré de ses obligations. Il comptait s’aligner au 10 km. Néanmoins, il a dit qu’il nous soutiendrait de là où il se trouve », a-t-il déclaré. Ce 10 km tout comme le semi-marathon représentent des distances plus accessibles aux coureurs plus âgés et à ceux qui ne désirent pas s’aventurer sur la distance mystique.
Perspectives d’avenir
Le marathon partira du Restaurant AmbaFilao au Morne en direction du village de Petite Rivière-Noire et retour sur la route côtière directement vers la plage de St-Félix. Pour le semi-marathon, le départ sera donné à La Prairie à 7h et l’arrivée également jugée à St-Félix. Une course de 4 km, celle-ci plus familiale, sera aussi à l’affiche.
Le soutien des principaux partenaires et sponsors de l’organisation dont la MTPA, Quality Beverages, City Sports, Air Mauritius, Fortis Darné, LUX* Resort, Link to Life, SOS Village Mauritius, Mauritius Scouts Association et Tamassa-LUX* Resort Ltd a été salué.
Le président de l’Office du Tourisme (MTPA), Karl Mootoosamy, a soutenu pour sa part qu’il est « désormais important de voir les perspectives d’avenir que cela représente. » « L’événement ne cessant de grandir d’année en année, il faut penser maintenant au niveau international et trouver des éléments qui attirent la foule. Notre vision de l’avenir réside dans la présence des coureurs de renom, une presse de plus en plus spécialisée et une percée en Afrique et en Asie tout en jouant sur le marché traditionnel. Nous ouvrons aussi la course à ceux qui veulent courir le marathon à leur rythme. C’est encore là un aspect à faire valoir. »
L’Allemand Wolfgang Slawisch (Air Berlin) s’est chargé de son côté à vendre la destination de l’événement à la plupart des directeurs de grandes courses européennes, notamment à Francfort, Munich, Athène et Nice. Il est d’avis que le Marathon de Maurice se diffère des autres par son parcours unique qui est très apprécié du monde. Il s’est aussi dit optimiste quant à la venue du Kenyan Patrik Macau l’année prochaine.
Salem Beydoun, consul général honoraire de Maurice au Liban, s’est pour sa part déclaré en faveur de la promotion de l’événement dans son pays à l’occasion du Marathon de Beyrouth. Sashi Desai, de Link To Life, association qui milite contre le cancer, a lui souhaité unir ses efforts à l’événement pour conscientiser le public des bienfaits de l’exercice physique et sur le combat contre le cancer.
Le Marathon de Maurice attirera demain des coureurs venant de : France, Allemagne, Hong Kong, Réunion, Australie, Belgique, Brésil, Espagne, Italie, Inde, Angleterre, Canada, Suisse et Pologne. L’Allemande Eva Offermann, qui a été créditée de 2h58’31 l’an dernier au marathon de Francfort, ainsi que sa compatriote Frederike Feil (semi-marathon), et la tenante du titre, l’Autrichienne Carola Bendl-Tschiedel (3h37’20), seront au départ demain. Du côté de Maurice, Vishal Ittoo et Jeni Smith en découdront avec les coureurs étrangers.