Le Club M joue gros face au Zimbabwe, demain à 15h au New George V Stadium, dans le cadre de la manche aller du premier tour des 3es Championnats d’Afrique des Nations (CHAN). Les protégés d’Akbar Patel doivent impérativement réaliser une bonne performance afin de négocier la manche retour le 4 août prochain à Harare avec confiance.
Sept mois après sa sortie gagnante contre les Comores (victoire 2-0), le Club M refait son apparition au niveau international sur la pelouse curepipienne, cette fois face à un adversaire plus coriace ayant remporté quatre fois la Cosafa Cup. Le Club M compte sur le soutien de son public dans un tel moment. Akbar Patel sait que le moindre faux pas de son groupe signifiera la fin de l’aventure. Mais l’entraîneur national avance qu’il a pris les mesures nécessaires pour que le Club M soit prêt pour la bataille. La Cosafa Cup (6-20 juillet en Zambie) aura été une bonne mise en jambes pour le Club M qui, après une défaite contre la Namibie (1-2), a enchaîné avec une facile victoire sur les Seychelles (4-0) dans le groupe A.
« Nous avons bénéficié d’une bonne préparation. Les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend. Ils sont motivés et veulent faire de leur mieux pour obtenir un bon résultat », fait-il ressortir.
Akbar Patel reste néanmoins sur ses gardes puisque sur l’ensemble des deux matches, tout peut arriver. Pour éviter toute surprise dès l’entame, l’entraîneur national pourrait opter pour un 5-4-1 et procéder par des contres rapides. « Tout dépendra de la manière dont évoluera l’adversaire. Les joueurs ont travaillé certaines situations et je m’attends qu’ils les appliquent pendant le match. »
Le Club M aura une séance cruciale cet après-midi au cours de laquelle les derniers réglages seront apportés. « Cette séance est déterminante pour notre plan de demain. C’est là qu’on mettra au point notre tactique. La discipline sera le maître mot. Les joueurs doivent bien se comporter avec ou sans le ballon. Ce sera aussi l’occasion pour moi de parler à mes joueurs afin de les garder également forts dans la tête. »
Dans le camp adverse, la prudence est de mise. Ian Gorowa ne veut pas commettre de faux pas pour sa première sélection à la tête de l’équipe du Zimbabwe. « Nous respectons notre adversaire et nous devrons être prudents face aux Mauriciens, d’autant qu’ils sont chez eux », déclare l’ancien attaquant des Warriors.
Après son échec en finale de la Cosafa Cup, le Zimbabwe compte aller le plus loin possible dans ces CHAN. « Nous tenterons d’obtenir un résultat satisfaisant ici afin de faire la différence à Harare. Nous n’envisageons pas un jeu basé sur la défensive », prévient l’entraîneur zimbabwéen. Ce dernier indique que ses joueurs retrouvent petit à petit un rythme de compétition et ce, après un break de trois jours consécutif à la Cosafa Cup.
Soulignons que les joueurs expatriés ne sont pas autorisés à participer aux CHAN. La phase finale de cette compétition se tiendra du 10 janvier au 1er février 2014.