Depuis plus de 24 heures maintenant, le pétrolier MV Ansa Brandeburg, transportant une importante cargaison d’huile lourde, est en feu au nord-est de Maurice. Selon un constat initial de l’unité de la Maritime Squadron basée à l’aéroport SSR, près du tiers du navire est prisonnier des flammes après une violente explosion survenue hier matin près de la grue N°2. La première partie de l’opération Search and Rescue a été complétée avec succès, les 17 membres de l’équipage ayant été secourus par un autre cargo détourné sur les lieux du sinistre.
La priorité actuellement est la poursuite des opérations pour éviter des dommages environnementaux dus à un éventuel déversement d’huile lourde de ce cargo qui dérive actuellement vers l’ouest à une vitesse de 2 km/h. Les craintes sont de mise vu que le pétrolier transporte 1 420 tonnes d’huile lourde et 590 tonnes de diesel. Mais à hier soir, les sources autorisées engagées dans cet exercice indiquaient qu’aucune trace de marée noire n’a été relevée dans les parages du bateau. Pour la mise en oeuvre de la suite du plan d’action en vue de sauver le navire en détresse et d’éviter un incident majeur avec le déversement d’huile lourde, les responsables des opérations misent principalement sur l’évaluation de la situation par l’aéronef de la National Coast Guard/force policière qui a fourni des données cruciales jusqu’ici. Les opérations de la NCG ont ainsi repris ce matin avec de nouveaux survols par la Maritime Squadron et la coordination des opérations de sauvetage.
Fort heureusement une véritable catastrophe avec des pertes de vies humaines a été évitée. En effet, après l’information reçue à 8h35 hier matin quant à ce SOS venant du MV Ansa Brandeburg, la NCG Ops Room devait enclencher les premières opérations de secours. Le MV Donau Trader, un cargo croisant dans les parages, a été détourné sur les lieux du sinistre en vue de porter secours aux 17 membres d’équipage. L’opération s’est déroulée sans incident et aucun blessé n’a été rapporté. L’équipage devrait regagner Port-Louis dans le courant de la journée.
Au cours de cette opération de sauvetage, le capitaine de MV Ansa Brandeburg devait donner aux secouristes des indications quant à l’origine du sinistre et l’endroit exact où l’incendie s’est déclaré en vue de dresser un bilan de la situation. Il a fait comprendre qu’une explosion près de la grue N°2 a conduit à la catastrophe. Outre le survol du pétrolier après le SOS pour établir des contacts avec le capitaine, la Maritime Squadron a également fait un constat de la situation. L’une des observations initiales de l’escouade est qu’environ un tiers du MV Ansa Brandeburg a était englouti par les flammes.
À ce stade des opérations Search and Rescue, les responsables se félicitent du déroulement avec entre autres la prompte intervention de l’équipage du NCG/MPF Operations Room et la Maritime Air Squadron. « Cette intervention a non seulement aidé à sauver des vies humaines en mer, mais a aussi rassuré la communauté maritime transitant par nos eaux à l’effet que sa sécurité est traitée avec efficacité par Maurice. La NCG/MPF operations Room surveille les opérations concernant ce navire en détresse et qui est actuellement à la dérive. L’avion de la NCG/force policière effectuera de nouvelles sorties afin de soutenir l’opération pour éviter tout incident de déversement d’huile lourde en mer », indique-t-on de sources autorisées.