Lors de la cérémonie d’ouverture officielle pour la commémoration des 45 ans des Assemblées de Dieu de Maurice mardi dernier à l’hôtel Sunray, en vue d’un séminaire de trois jours sur le thème “Viens Oh Saint-Esprit !”, le pasteur Blackburn, président des ADD, a fait un historique des débuts de la Mission Salut et Guérison dans le pays.
Le maire de Port-Louis Mamade Kodabaccus, le ministre des Administrations régionales Hervé Aimée, les députés Alan Ganoo, Lysie Ribot et Françoise Labelle, l’ambassadeur Marie-France Roussety, l’évêque de Maurice Mgr Ian Ernest, le modérateur de l’Église Presbytérienne Rodney Curpanen, entre autres, ont marqué de leur présence les célébrations des 45 années des ADD sur le sol mauricien.
Dans son discours inaugural, le pasteur Lindsay Blackburn a relaté, avec des parallèles sur la vie de Moïse, les années très difficiles des débuts du mouvement à Maurice à l’aube de l’indépendance marquée par les bagarres raciales, les couvre-feux et l’expulsion du missionnaire Aimé Cizeron. Malgré cela, dit-il, animés d’un esprit de hardiesse guidé par l’Évangile et son message de salut, les Mauriciens ont su prendre la relève et à ce jour plus de 140 Assemblées ont été établies dans les coins et recoins de l’île.
Issues du protestantisme évangélique et du mouvement pentecôtiste, les Assemblées de Dieu de Maurice ont connu une croissance soutenue et transcendant toutes les barrières ethniques et sociales. Cette progression n’est pas l’oeuvre d’un homme mais l’oeuvre de Dieu, a renchéri le pasteur Blackburn devant une salle comble avec plusieurs délégations étrangères, qui pendant ces trois jours, ont écouté des pasteurs venus d’ailleurs discourir sur la Bible. Cette commémoration prend fin le vendredi 2 novembre à 14 h avec un rassemblement de fidèles dans la cour de l’hôtel Sunray.