Simple célébration du passé ou réelle volonté de relance ? Le keynote address du leader du MMM, Paul Bérenger, au congrès marquant le 46e anniversaire du MMM ce matin à l’auditorium de l’université de Maurice à Réduit donnera le ton quant aux moyens que veut se donner le parti mauve pour repartir sur de nouvelles bases.
Certes, ce congrès-anniversaire marquant les 46 ans d’existence du MMM se tient à une période plutôt creuse sur le plan politique. Et cela en raison surtout de l’absence de toute échéance électorale immédiate. Mais pour ce parti, le contexte est quand même particulier. Après avoir pendant longtemps dominé le débat politique à Maurice, le MMM se remet, soulignons-le, toujours de sa double défaite électorale successive.
Aux législatives de décembre dernier d’abord, en alliance avec le PTr. Puis aux municipales du mois de juin. Un MMM qui doit désormais se satisfaire de sa portion congrue de députés à l’assemblée nationale, cela accentué par le départ de ses élus dissidents réunis autour de l’ancien deputy-leader mauve, Alan Ganoo, partis fonder le Mouvement Patriotique (MP).
Sans parler du fait que, pour la première fois depuis près de 40 ans, ce parti se retrouve sans un seul conseiller municipal dans les cinq villes. C’est dire tout le travail de reconstruction à entreprendre. Il est vrai que les échos qui émanent ça et là laissent à penser que, confrontés à l’exercice du pouvoir, le nouveau gouvernement Lepep conduit par sir Anerood Jugnauth commence à décevoir un nombre de plus en plus important d’électeurs qui l’avaient porté au pouvoir il y a neuf mois.
Mais rien n’indique à ce jour que ces déçus ont nécessairement depuis rallié le camp de l’opposition en général et du MMM en particulier. Au lendemain de la cuisante défaite de son parti aux dernières législatives, le leader des mauves laissait entendre que cela ne pouvait désormais être du « business as usual » pour le MMM. Pour la Fête du Travail, le 1er mai, une assemblée spéciale avait même été convoquée en vue de dégager un programme de relance et de réorganisation du parti.
Très peu d’éléments ont depuis filtré quant à cet exercice visant à relancer le MMM sur de nouvelles bases. Pour beaucoup, le salut du parti mauve tient justement à sa capacité à se réinventer, à sa volonté à proposer du sang nouveau et des idées neuves, à sa détermination à aiguillonner, comme jadis, le débat public dans le sens du progrès.
C’est à cette échelle que sera jugé le keynote address qu’adressera le leader du MMM aux militants mauves réunis à Réduit. Tout le reste ne sera, somme toute, que pour la galerie…