Après les 4-ans, ce sont les 3-ans qui entrent en lice. D’emblée, il faut dire que les choses s’annoncent plus difficiles à analyser. D’un côté il y a le jeune âge des engagés, donc l’immaturité, et le fait que ces chevaux ont peu couru ou en seront à leur première sortie au Champ de Mars. On pourrait toutefois dire que la décision d’inclure le poids fixe comme condition à la course pourrait rendre notre tâche plus facile, même si rien n’est certain. C’est la raison pour laquelle on accorde un léger avantage à Kimberly Al.
Pour en revenir au handicap de l’épreuve, il faudrait jeter un coup d’oeil sur la valeur des protagonistes. En haut de l’échelle, on retrouve Kimberly Al avec une valeur de 53 et le top-weight de 61 kg. Zambezi Torrent (MR 52) est aussi handicapé à 61 kg, alors qu’il reçoit 1 kg du cheval de l’écurie Maingard. Ce dernier est nettement avantagé au handicap vis-à-vis de tous ses autres adversaires. Si on regarde du côté de Captain Magpie (MR 49), on note qu’une différence de 1,5 kg mais elle aurait dû être de 2 kg. Plus on descend au bas de la carte, plus l’avantage de Kimberly Al est plus grande. Seul l’entourage de Streetbouncer a essayé de le diminuer en allouant la monte à l’apprenti Niven Marday, qui bénéficie d’une remise de 3 kg. Son désavantage ne se chiffre qu’à un demi-kilo seulement.
Mais une course se dispute et se gagne sur le terrain, et il faut l’analyser en conséquence. Beaucoup a été et sera dit sur la valeur de Zambezi Torrent jusqu’au départ de cette première manche du championnat des 3-ans. Le cheval de l’écurie Gujadhur a côtoyé les meilleurs de sa génération. Il nous est arrivé avec un Rating de 52, alors qu’au niveau sud-africain il était de 92. Il a donné satisfaction à l’entraînement et a effectué deux barrier-trials, dont le dernier pour essayer de se mettre dans les conditions d’une compétition. Il a bouclé les 800m en 46”85 et a été chronométré à 24”10 pour les derniers 400m. Ce qui est un chrono révélateur. Il vient au finish et devrait être un des principaux animateurs de la ligne droite finale.
Mais on lui préfère Kimberly Al, qui avait connu pas mal de déboires à ses débuts. Ardent dans le parcours, il fut bousculé au début de la descente pour se retrouver en épaisseur et il fut aussi incommodé à 700m de l’arrivée pour être forcé encore plus à l’extérieur. Il put néanmoins trouver des ressources pour terminer à 1,55L du vainqueur. Selon nous, il faut être un bon cheval pour réaliser une telle performance. Il a été conservé sur la fraîcheur et si son jockey parvient à mieux le contrôler, on ne voit pas pourquoi il ne fera pas l’arrivée.
Captain Magpie est bien mieux que lors de ses débuts. En fait, la bonne santé de son écurie semble avoir transpiré sur lui et si on regarde les galops qu’il a effectués depuis le 3 juin dernier, on remarquera qu’il n’a cessé de progresser. On sait que son entourage le porte en haute estime et, à la faveur d’un bon départ, il devrait être présent à l’arrivée. Lui aussi possède une course dans les jambes.
Parmi les autres partants, on choisira Streetbouncer pour faire partie du quarté pour les raisons évoquées plus haut. Au fait, on lui aurait préféré un parcours réduit. Mais comme il devrait être celui qui emmènera le peloton, il existe toujours une possibilité qu’il parvienne à tenir jusqu’au poteau. Derrière lui on choisira Mount Hillaby, qui a couru en progrès à sa dernière tentative. Quant aux autres, on préfère les voir ou revoir.
La victoire ne devrait pas échapper à l’un d’entre Kimberly Al et Zambezi Torrent. Pour notre part, on persiste à croire que le premier nommé possède un léger avantage.