La cérémonie d’ouverture du vingtième Mondial de football s’est déroulée à 20h15 (15h15 heure locale) au stade Arena Corinthians de Sao Paulo.
Un spectacle de 25 minutes, donné en présence de la présidente brésilienne Dilma Rousseff et de onze autres dirigeants mondiaux, a précédé le premier match de la compétition entre le Brésil et la Croatie, dont le coup d’envoi sera donné à 17h00 locales 22h00, heure belge.
Situation sociale tendue
Des échauffourées entre manifestants radicaux masqués et policiers militaires de Sao Paulo ont pris fin jeudi à quelques minutes de la cérémonie d’ouverture du Mondial dans la mégapole brésilienne.
En fin de matinée, la police avait dispersé avec des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes une soixantaine de manifestants hostiles à la Coupe du monde qui venaient de se rassembler aux abords d’une station de métro derrière une banderole rouge proclamant : « Si nous n’avons pas de droits, il n’y aura pas de coupe ».
Une heure après, les heurts ont repris avec une centaine de manifestants qui ont arraché des panneaux et feux de signalisation et incendié des poubelles avec lesquelles édifier des barricades. Vêtus de noir et encagoulés comme les anarchistes Black Bloc, ils ont lancé des pierres sur les forces de l’ordre au cours d’un long face à face sur l’avenue Alcantara Machado.
Cinq journalistes blessés
Les policiers du bataillon de choc, protégés par des boucliers, ont fini par disperser les protestataires en lançant des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc.
Une manifestante en chemise noire a été légèrement blessée sous les yeux de dizaines de journalistes brésiliens et étrangers sur place.
Une journaliste américaine de CNN, Shasta Darlington, a aussi été blessée par une capsule de gaz lacrymogène, selon la chaîne américaine, rapportant également que la productrice Barbara Arvanitidis avait été légèrement touchée.
Selon le site d’informations G1, cinq journalistes auraient été légèrement blessés au total, dont un de l’agence Associated Presse, un membre d’une équipe de TV française non identifiée et un Brésilien de la chaîne SBT.