Budheswar Gujadhur a officiellement sellé son 500e gagnant au Champ de Mars samedi dernier. Mais l’entraîneur a déjà affirmé que, pour lui, les succès ont été plus nombreux. Son premier gagnant, il pense l’avoir ramené quand il avait participé au succès de Compendium dans la Duchesse de 1966. Il dit aussi haut et fort qu’il a participé à toutes les victoires de l’écurie Fok en dépit du fait qu’il avait eu à prendre du recul des courses par rapport à ses obligations professionnelles. Tant et si bien que même si Moon Raider peut être considéré comme celui qui lui a permis d’entrer dans le cerclé fermé de ceux qui ont remporté 500 victoires et plus, dans sa tête, ce chiffre il l’avait déjà atteint.
2013 peut être considéré comme étant la saison la plus prolifique pour Budheswar Gujadhur qui pourrait même mettre un terme à sa carrière à la fin de l’année, pour des raisons de santé. Comme dit plus haut, ce fut à la fin des années soixante que l’aventure commença pour lui aux côtés de son frère aîné Moorli pour aider le regretté Ram Ruhee quand ce dernier prit le relais de Serge Henry père. Cette « première » dans le bain avait donné lieu au succès de Compendium dans la Duchesse. Il s’associe aussi aux victoires du grand Mystic Snow et celles de Ardentarab pour ne citer qu’eux.
Mais ce dont le public turfiste se souvient, du moins ceux qui suivent les courses depuis 1980, c’est l’entrée officielle de Budheswar Gujadhur et de son «frère» Guy Fok en 1984. Une année où ils avaient intégré l’écurie de Serge Henry (fils) avec deux chevaux, à savoir Port Au Prince et Milekena dont l’entraînement était sous la charge de Budheswar Gujadhur. La première victoire intervint lors de la journée internationale avec Port Au Prince sous la selle de Stephen Jupp, même si ce succès fut comptabilisé pour le compte de l’écurie Serge Henry.
Le vrai baptême du feu eut lieu en 1985 avec le concours d’amis communs dont la majorité était des employés de Ireland Blyth Limited. Ce qu’il faudrait aussi souligner c’est que l’amitié entre Guy Fok et Budheswar Gujadhur date d’avant leur association aux courses. Il nous revient que leur épouse respective se fréquentait. Et il va sans dire que la gente féminine a eu une part active dans l’acheminement qui a mené à comptabiliser plus de 500 victoires durant ces trente dernières années.
L’aventure entre les deux «frères» dura jusqu’en 2010 et fut marquée par des grands moments, le seul qui manqua fut le titre d’écurie championne. Reste que Budheswar Gujadhur a eu l’honneur d’entraîner pas moins de 5 chevaux qui ont été couronnés cheval de l’année. Le meilleur restera The Cardinal qui enleva la palme en 2009.
Parmi les jockeys côtoyés, il faudra surtout retenir les noms de Robbie Fradd, Mark Sestich, Michael (Luke) Currie, Michael (Lucky Houdalakis), Kelvin Jupp et last but not least Robbie Burke.
Mais vers mi-2012, l’appel d’un autre « frère » se fit si pressant que Budheswar Gujadhur ne put refuser de tenter une autre aventure qui pourrait lui offrir le titre suprême. En fait, Paul Foo Kune se rapprocha de l’écurie Fok au cours de la saison 2005 et c’est grâce à lui que Budheswar Gujadhur a quelque part pu entrer dans le club très sélect des vainqueurs de 500 victoires et plus.