La cérémonie d’ouverture du 63e Congrès de la FIFA a été marquée, comme à chaque fois, par un spectacle haut en couleurs autour des quatre éléments, l’eau, l’air, la terre et le feu. L’occasion pour les artistes de mettre en exergue l’universalité de Maurice et de la FIFA, vue et contée autrement.
Portée par la remarquable Sud-Africaine Carol Tshabalala, présentatrice de SuperSport, la cérémonie n’a jamais sombré dans l’à-peu-près. Le thème autour de chaque élément avait été pensé et calculé. L’entrée en matière, assurée par Éric Triton et le trio des Sweet Ladies, était tout simplement une invitation à Celebrate The World, une chanson composée spécialement pour l’occasion. Accompagnés du dragon et des danseurs de bhangra, le quatuor a livré une prestation qui laissait présager le meilleur pour la suite.
Le thème étant les éléments, l’air, l’eau, la terre et le feu, chaque artiste a livré un spectacle digne et représentatif des aspirations du public. Pour cela, la FIFA a fait appel à deux artistes internationaux, les Russes Dima Shine et Victor Moiseev, et aux Mauriciens Linzy Bacbotte, Éric Triton et Véronique Zuël-Bungaroo.
Donnant l’impression, comme l’a souligné Carol Tshabalala, de glisser sur l’eau, l’acrobate russe Dima Shine, qui s’est propulsé au haut d’un mât uniquement à la force de ses bras, a impressionné le public, composé des délégués et des invités de la FIFA. Suivront dans l’ordre Linzy Bacbotte, qui incarnait l’élément terre. Accompagnée des danseurs de la troupe de Stéphane Bongarçon, Linzy Bacbotte a même esquissé quelques pas de danses de la chorégraphie imaginée par le médaillé d’or des Jeux de la Francophonie 2009.
Le jongleur russe Victor Moiseev, avec son numéro de ballons flottants, symbolisant l’air, a captivé le public. Le feu, dernier élément à être mis en scène, a été pensé autour d’une chorégraphie de claquettes, avec la bande originale du film Slumdog Millionnaire en arrière-plan.
Quelques moments forts également, avec l’entrée de 418 enfants, tous issus du Grassroots Project de la FIFA. Arborant les drapeaux des pays membres de la FIFA, 209 au total, ou une figurine de paille en queue tressée dans le vacoas, comme l’a souligné Carol Tshabalala, les enfants ont marché au son de l’hymne de la FIFA.
Le final de ce spectacle a réuni tous les artistes qui ont participé au spectacle. La Zambienne Lindiwe Bungane a interprété The World’s Greatest, bande originale du film Ali, accompagnée par Éric Triton, Linzy Bacbotte, les Sweet Ladies et Véronique Zuel-Bungaroo. Une conclusion digne de ce nom, pour un spectacle qui, comme l’a souligné Sepp Blatter lui-même dans son discours, a prôné l’universalité…