Rideau sur le 65e Tour cycliste international de La Réunion, hier au Port, pour un critérium plat qui n’a finalement pas fait de différence au classement général. Pourtant, Antonin Azam, de l’Entente Extérieure, pouvait à un moment sentir le souffle chaud de ses poursuivants sur sa nuque : les trois premiers du Tour se tiennent dans la même minute.
Pour cette journée dominicale, les organisateurs avaient prévu, comme d’habitude, le contre-la-montre individuel le matin et le critérium plat l’après-midi. Ce chrono, long de 12 km, voyait Rudy Kowalski, du Nord Pas-de-Calais, fondre sur lui sans pour autant arriver à colmater la brèche de 38 secondes. Kowalski terminera donc troisième au général, derrière l’Auvergnat Mickaël Bérard, deuxième à 35 secondes.
La dernière étape du Tour a souri au Néo-Calédonien Thierry Fondère, qui a bouclé les 95,2 km à une moyenne de 40 km/h et dans le temps de 2h21’41, alors que Jean-Denis Armand (ACPR) a consolidé définitivement son maillot de leader du classement de l’océan Indien en terminant à six minutes du vainqueur.
Antonin Azam, en terminant 13e de l’étape à 52 secondes de Fondère, a lui aussi sécurisé son maillot jaune, d’autant que ses deux poursuivants, Mickaël Bérard et Rudy Kowalski, terminent dans le même temps. Pourtant, Kowalski a bien essayé d’y aller, mais l’association — momentanée — avec Mickaël Bérard n’a pas marché.
« Je lui ai dit que s’il me suivait, le Tour lui tendait les bras. Mais il n’a pas joué le jeu », laissait entendre au JIR un Rudy Kowalski dépité après la course.
Quant à Antoni Azam, victime d’une chute au cours de cette dernière étape, il aura pu compter sur son équipe pour revenir. Il a fait le plus dur en prenant le maillot jaune d’entrée. Il a parcouru le Tour en 17h39’34 et terminera avec 30 secondes d’avance sur Bérard et 35 secondes d’avance sur Kowalski.
Dans les autres classements, le Réunionnais Bertrand Soubadou aura laissé filer le maillot rose du meilleur sprinter au profit de Samuel Gianasso Rege, de la Team Rosti, alors que Rudy Kowalski peut se consoler en remportant le maillot blanc de meilleur jeune.
Maurice n’était représentée que par Pascal Ladaub. Ce dernier, qui s’est aligné sous les couleurs de l’ACPR avec Jean-Denis Armand, a terminé à la 37e place au général, à 40 minutes d’Antonin Azam.