Avec en toile de fonds la teneur du rapport du Directeur de l’Audit pour l’exercice financier 2013, la première session de la VIe Assemblée Nationale s’ouvrira lundi à 11 heures avec la cérémonie de prestation de serment des parlementaires. Outre cette formalité procédurière, l’ordre du jour de cette séance, rendu officiel hier après-midi, prévoit sans surprise l’adoption de The Additional Remuneration (2015) Bill, propulsant à l’avant-plan le nouveau ministre du Travail, des Relations industrielles, de l’Emploi et de la Formation, Soodesh Callichurn. Les premières indications sont que cette première séance pourrait être bouclée en fin d’après-midi lundi même si des dispositions pour un Late Sitting ont été prises. D’autre part, l’Assemblée nationale pourrait être ajournée à la mi-février pour la présentation du Discours Programme du gouvernement de l’Alliance Lepep.
Le ministre Callichurn, qui occupe la dernière place hiérarchiquement au sein du gouvernement, sera le premier des ministres à faire ses armes au sein de l’hémicycle. Dès la reprise après l’ajournement pour le déjeuner, il sera sollicité pour présenter le projet de loi, rendant effectif le paiement d’une compensation salariale revue et corrigée au taux uniforme de Rs 600 au lieu du barème allant de Rs 400 à Rs 800, entériné lors des dernières négociations tripartites avant les élections générales du mercredi 10 décembre.
The Additional Remuneration Bill, piloté par le ministre Callichurn, devra franchir les étapes parlementaires en vue de sa proclamation par le président de la république, Kailash Purryag, avant la fin de l’année et selon toute probabilité avant la Noël. Outre la présentation par le ministre du Travail, le ministre des Finances et du Développement économique, Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui a présidé, hier, une séance de travail avec le secteur privé, a déjà signifié son intention d’intervenir lors des débats en deuxième lecture, lundi, en vue de s’appesantir sur l’agenda social du nouveau gouvernement.
Dans les rangs de l’opposition, seul le leader du MMM, Paul Bérenger, prendra la parole lors des débats sur le projet de loi au sujet du paiement de la compensation salariale. À ce jour, aucun autre parlementaire de l’opposition ne s’est présenté pour participer aux premiers débats de cette nouvelle session.
Même l’ancien ministre du Travail et des Relations industrielles, Shakeel Mohamed, qui avait présidé les tripartites d’avant le 10 décembre, ne sera pas de la partie. Il ne prêtera même pas serment au sein de l’hémicycle, lundi, car il est actuellement en voyage à l’étranger. Le secrétariat de l’Assemblée nationale a déjà été informé de cette absence pour la rentrée, qui s’annonce comme un véritable casse-tête pour les préposés vu le nombre de nouveaux venus qui y feront leurs premiers pas.
Toutefois, avant d’entamer le Business of the House avec les débats parlementaires, il faudra passer par l’étape protocolaire avec la lecture officielle émanant de la State House pour la proclamation de la sixième Assemblée nationale et la prestation des nouveaux parlementaires. Ensuite, l’Assemblée nationale procédera à l’élection du Speaker. Le nom de Maya Hanoomanjee, candidate battue à Savanne/Rivière-Noire (N° 14), est cité pour devenir la première Madam Speaker des annales parlementaires. En cas de désistement de celle-ci, occupée par d’autres plus importantes fonctions, Raouf Gulbul, candidat du MSM battu à Port-Louis Maritime/Port-Louis Est (N° 3), pourrait se retrouver à la présidence de l’Assemblée nationale.
Le choix du Deputy Speaker devrait revenir à un des Junior Partners de l’Alliance Lepep, en l’occurrence le PMSD. Le nom d’Adrien Duval est donné comme favori pour compléter un tandem historique, soit la première femme Speaker et le benjamin de l’hémicycle en tant que Deputy Speaker. Mais la confirmation passera par l’hémicycle lundi de même que la nomination du Deputy Chairman of Committees, soit un des parlementaires venant des rangs du Muvman Liberater selon toute probabilité.
Après ces premières retrouvailles dans l’hémicycle, les parlementaires devront bénéficier d’un long congé, soit jusqu’à la mi-février, où devra intervenir la lecture du Discours Programme par le président de la république, Kailash Purryag, et le coup d’envoi des débats sur le Discours Programme.
Moins d’une quinzaine de jours après, le Grand Argentier occupera les devants de la scène avec la présentation du Budget Speech 2015 suivi des débats budgétaires en mars et l’adoption subséquente du Finance Bill.