Le Barbé 2013 est revenu au favori Tales Of Bravery, piloté par Keagan Latham. Ricky Maingard, les trois sympathiques propriétaires du cheval mais aussi Keagan Latham et tous ceux qui se sont occupés de ce cheval qui a offert à son entraîneur sa première victoire dans cette classique sont à féliciter. Mais on se mémorisera aussi de cette course comme étant la classique qui a connu le plus de retraits, soit quatre. Ice Axe avait dû déclarer forfait avant même que le programme ne soit rendu officiel suite à une chute. Solo Traveller, lui, fut victime d’une boiterie le matin de la course, tandis que Top Seller et Druid’s Moon furent retirés quelques minutes avant l’épreuve, alors que tout était prêt pour vivre une belle course. Toutes les mises effectuées sur ces deux chevaux furent remboursées et vingt-cinq sous par roupie furent retirés des gains du vainqueur.
La course se déroula un peu comme on l’avait prévu, sauf que ce fut Tandragee qui mena les opérations, alors qu’on s’attendait à voir Mining Prospect prendre les devants. Du côté de Tales Of Bravery, il avait été décidé de courir tranquillement à son rythme. Ainsi, Keagan Latham ne paniqua pas quand Acuppa et même Vettel le précédèrent dans le parcours. Tandragee imposa un rythme qui lui permettait de conserver suffisamment de réserves pour l’emballage final. On remarqua qu’Intercontinental était ardent dans la partie initiale, Seattle Ice et Polar Bound fermaient le cortège. En fait, tactiquement il était plutôt facile de deviner ce à quoi on pouvait s’attendre, sauf que la présence de Top Seller et Solo Traveller auraient pu changer les données.
Tandragee ne fut pas inquiété à l’avant. Mining Prospect ne pouvait tenter quelque chose dans la partie initiale de peur d’y laisser des forces. On pense qu’il ne pouvait en fait qu’attendre la ligne droite finale pour essayer de reprendre le mener. Dans le peloton de tête, la présence d’Acuppa et de Vettel ne passa pas inaperçue. On serait tenté de dire qu’ils agissaient surtout en chiens de garde. Et c’est aussi sans doute la raison pour laquelle Keagan Latham ne s’était pas inquiété de leur présence devant Tales Of Bravery. Mais toujours est-il que pendant ce temps Tandragee faisait cavalier seul et pouvait s’avérer difficile à remonter.
Reste que Ricky Maingard avait bien étudié la course et aussi bien fait ses calculs tout en pensant que Tales Of Bravery était d’une autre classe — ce n’est pas lui qui l’a dit mais c’est notre analyse de la course et de la conversation qu’il a tenue après la victoire de son protégé — pour demander à Keagan Latham d’attendre aussi longtemps avant de demander à son cheval de fournir son effort.
Que dire des autres chevaux qui ont participé à la course ? Tandragee a fait ce qu’il a pu et on remarquera également que ses poursuivants n’étaient pas aussi distancés que lors de la Coupe d’Or 2012 où il pouvait être mieux physiquement, surtout si on compare le chrono de ses deux courses. Le troisième à l’arrivée, Mining Prospect, ne pouvait espérer mieux car il avait affaire à forte partie. Polar Bound, dernier dans le parcours en raison de sa mauvaise ligne de départ, fit ce qu’il put et confirma qu’il faisait partie de ceux qui sont juste en dessous des meilleurs. Intercontinental tira quelque peu au début mais n’accéléra pas vraiment par la suite. Acuppa fut sans accélération. Vettel vaut plus que ce qu’il démontra et avait impérativement besoin d’une course pour être mieux en jambes. Quant à Seattle Ice, il n’avait aucune chance de l’emporter en pareille compagnie.