Samedi, c’est le jour J pour la première manche du championnat des 4-ans. Une compétition qui s’échelonnera sur trois compétitions et qui prendra fin avec le Mauritius Derby, une course de G 1 sur 1850m. Ce qu’on retiendra d’emblée, c’est que le champ est restreint avec seulement 6 partants, et si l’écurie Gujadhur n’avait pas fait le plein, on se serait retrouvé avec quatre chevaux seulement. Le manque de compétiteurs peut toutefois s’expliquer par le fait que les nouvelles unités ont été retardées dans leur acheminement vers Maurice en raison de l’embargo qui pesait sur l’importation des chevaux en provenance d’Afrique du Sud.
Le vainqueur de la dernière édition était Acuppa et l’écurie Gujadhur est fortement représentée avec pas moins de trois candidats. Mais à bien voir, un seul d’eux, à savoir Not Liable, est susceptible de participer aux trois manches. Rousset, elle, aligne Captain Thriller, un cheval qui est encore invaincu chez nous mais qu’on voit difficilement être en lice les trois fois. Ce qui fait que Not Liable est celui de ceux qui sont engagés à pouvoir accrocher le titre, en attendant d’avoir connaissances des partants de la deuxième manche. Pour rappel, le pointage pour ce championnat est le suivant : 1er (7 pts) ; 2e (3 pts) ; 3e (2 pts) et 4e (1 pt).
Intéressons-nous à la course de samedi, un sprint de 1400m pour les chevaux de la valeur 55 et plus, et dont le poids maximum est de 61 kg. Le numéro un de la course est Captain Thriller et il est le top-weight de l’épreuve. Spécialiste de la position tête et corde, il a hérité du 7 au tirage au sort des lignes et se trouve à l’extérieur de tous les chevaux qui sont connus pour être véloces. Ce qui pourrait rendre sa tâche plus difficile. On retiendra aussi qu’il n’a pas couru depuis la 1re journée et que cela fait deux mois qu’il n’a pas été en compétition. Non pas parce qu’il a connu des problèmes, mais parce que son entraîneur a fait de cette course son premier objectif. La question est de savoir s’il pourra contourner le handicap de sa ligne extérieure et trouver la meilleure position possible pour opter pour sa tactique favorite. On serait aussi curieux de savoir quel serait son comportement si jamais il trouve plus rapide que lui ou s’il est titillé dans la partie initiale.
Pour contester sa supériorité au début du parcours, l’écurie Gujadhur possède deux candidats valables, Eskimo Roll et le nouveau Allocation. Le premier nommé vient de remporter facilement sa deuxième victoire la semaine dernière et monte à nouveau d’un palier. Placé au 2 à la corde, il possède des arguments pour faire sortir Captain Thriller de son pas. Mais on ne pense pas que son entourage et Donavan Mansour iront jusqu’à lui demander de brûler ses chances car il n’est pas certain que la victoire atterrisse dans les vitrines de l’écurie. On voit plutôt la nouvelle unité assumer ce rôle vu que c’est la tactique qu’il a adoptée en Afrique du Sud. C’est un spécialiste de 1000m et débuter sur 1400m n’est pas vraiment un avantage. Mais il pourrait se contenter de courir à plein régime pendant la moitié de la course avant de s’effacer tranquillement. Il n’est cependant pas exclu que Captain Thriller mette tout le monde d’accord et trouvant vite les barres dans un premier temps avant de voir comment réagiront ses adversaires. Si jamais l’un d’eux lui dispute le commandement, il n’aura alors qu’à courir à son rythme en attendant l’emballage final.
On ne peut omettre de tenir en ligne de compte une éventuellement lutte pour le commandement. Dans ce cas, Captain Thriller pourrait être vite mis hors course et cela ferait alors l’affaire des finisseurs où on devrait retrouver à la lutte les deux protagonistes de la course principale de la 6e journée, Azapel et Not Liable. La dernière fois, l’avantage était revenu au premier nommé mais avec l’ajustement du handicap, le résultat pourrait être tout autre. Quoi qu’il en soit, les deux chevaux seront plus à leur affaire si la course est lancée sur des bases élevées. Azapel sera placé sur les barres alors que Not Liable se retrouvera probablement à l’arrière-garde. Ce qui joue un peu plus en faveur de Not Liable, c’est que ce petit champ ne devrait pas lui causer de problème de trafic.
Deux autres chevaux seront également au départ, Legal Maxim et Casey’s War, qui sont aussi des finisseurs. Le gris de l’écurie Merven revient sur le sprint après sa victoire sur 1600m. On lui aurait préféré le même parcours que lors de sa victoire, mais le fait qu’il existe la possibilité que l’épreuve soit lancée sur des bases élevées joue en sa faveur. Casey’s War est dans le même cas. Tout comme Captain Thriller, son entraîneur a fait de cette course sa première grande étape de la présente saison car il n’a pas recouru depuis la troisième journée. Au risque de déplaire à ses supporters, on pense qu’il pourrait trouver la concurrence trop dure pour ses aptitudes.
En résumé, tout ce que souhaitent les turfistes c’est d’avoir une thrilling competition et que chaque concurrent coure sa chance et non pas explicitement pour faire perdre un adversaire. Si tel est le cas, Captain Thriller sera un adversaire redoutable.
1re COURSE: Pride Of Prussia et Addition les plus en vue
Deux chevaux retiennent particulièrement l’attention dans la course d’ouverture. Ils sont Pride Of Prussia et Addition, qui ont du reste été installés comme les deux chevaux les plus cotés au niveau des paris, même si à Rs 250 pour le cheval de Rousset cela peut paraît overvalued pour cette catégorie de compétiteurs. À sa dernière sortie, Addition avait tenté le bout en bout mais son cavalier pourrait avoir surestimé de ses forces et il s’était fait reprendre en fin de parcours. Avec une course dans les jambes et un excellent numéro de corde, il part avec des chances légitimes. Pride Of Prussia, lui, avait échoué derrière un certain Captain Tempest et ne peut être condamné pour cet échec. Le champ est moins relevé cette fois et le voir retourner la situation en sa faveur est à prendre en sérieuse considération. Roman Splendour est capable d’animer la ligne droite finale. Il lui faudra au préalable prendre un bon départ et que son cavalier puisse lui trouver la meilleure option pour ne pas rencontrer de problème de trafic. Il en est de même pour Tangerine, qui avait raté sa mise en action avant d’être gêné par la chute de Caramel King. Ces concours de circonstance avaient fait qu’il se retrouva à faire les extérieurs dans les 800 derniers mètres pour éventuellement manquer de punch dans les derniers 150m. Entre Addition et Pride Of Prussia, nous avons un faible pour le premier nommé.
2E COURSE: Ntandane toujours en forme
Qui pourra arrêter la marche triomphale de Ntandane ? C’est sans doute la question qui revient sur les lèvres des turfistes. Depuis qu’il a atterri chez Perdrau, ce cheval n’a cessé de progresser, au point où on se demande s’il possède toujours une marge de progrès. À l’issue de sa dernière victoire, son entourage avait déclaré qu’il serait sûrement mis au repos car il avait déjà couru en trois occasions. Mais, après un séjour à Floréal, le voilà de nouveau en compétition et on peut même avancer qu’il s’est encore amélioré. On fait de lui le favori de la course et on pourrait avancer qu’il est une des meilleures premières chances de la 10e journée. Pour lui barrer la route, l’écurie Rousset aligne Pardon Me Boy, qui avait été tenter sa chance à un niveau supérieur le 28 avril dernier sans être surclassé. Pour avoir toutes les chances de son côté, ce cheval doit au préalable impérativement prendre un bon départ. Toute mauvaise mise en action le repoussera loin de la tête de la course et rendre sa tâche plus ardue. Sniper (Foo Kune) revient après un ennui à la sole. Il nous avait déçus en début de saison mais paraît avoir profité de son repos forcé pour se refaire une santé. Il était débordant d’énergie ces derniers jours à l’entraînement. Comme il a déjà gagné dans un lot plus relevé, sa candidature ne peut être prise à la légère. On sera aussi curieux de voir comment évolueront les deux représentants de Raj Ramdin. Mark Neisius sera en selle sur Make My Grey et Simon Jones sur Wild ‘N Free. On aurait préféré que le gris opte pour la position tête et corde mais il est aussi possible que ce soit son compagnon de box qui mène le peloton. Ce qui pourrait alors contraindre Mac Mufti à opter pour la position d’attentiste. Le représentant de Vincent Allet était passé à côté de la plaque après sa victoire de la journée inaugurale. Cinq semaines se sont depuis passées et des progrès peuvent être attendus de sa part. Toutefois, à bien voir, la fourchette de valeur 30-46 pourrait être au-dessus de ses possibilités actuelles.
3E COURSE: Lutte Pegasus Legacy/Wonderlaine
Il ne faudra pas aller chercher loin pour trouver le vainqueur de The Raoul Corson Cup, une épreuve de 1500m. Il suffira tout simplement de choisir entre Pegasus Legacy et Wonderlaine. Mais trouver celui qui pourra mener le peloton demeure compliqué dans le sens où aucun véritable meneur n’y est engagé. Palm Of Peace peut tenter le coup avec sa légère charge et aussi parce qu’il a déjà montré un certain pas. Mais ce n’est pas sûr. Joyful a déjà couru proche du pas en Afrique du Sud mais il avait complètement raté son départ la dernière fois. Pick Six n’est pas un frontrunner, tout comme Royal Day, qui nous a plus habitués à venir au finish. On est en droit de penser que Pegasus Legacy peut lui-même diriger les opérations avec sa deuxième ligne au départ. Reste à savoir s’il ne se montrera pas ardent si jamais il se retrouve en tête. Mais on croit savoir qu’un cheval d’habitude ardent court plus relaxe quand il n’a aucun adversaire à ses côtés. Ainsi, s’il court à son aise, ses adversaires devront cravacher pour le reprendre. Justement, Wonderlaine ne devrait pas être trop loin dans ce petit champ. Mais en regardant ses courses de plus près, on est d’avis qu’il préfère une course rondement menée à une épreuve réduite à un sprint. On accordera de ce fait un léger avantage à Pegasus Legacy. La troisième place pourrait revenir à Pick Six, qui avait couru en nets progrès derrière Lord Googol lors de la quatrième journée. S’il confirme cette performance, il aura le droit de viser cette place. Puis, on pense à Royal Day, non pas sur sa dernière course, mais sur sa performance du 14 avril dernier où il avait précédé Pick Six.
4E COURSE: Bobby Bear sur un parcours plus approprié
La présence de plusieurs chevaux rapides fera sûrement que ce sprint sera lancé sur une très bonne base. Ce qui pourrait aussi réduire les chances de certains concurrents qui trouveraient alors le rythme trop élevé. Quiritus, on le sait, préfère la position tête et corde, mais il sera gêné par la présence de War Of Conquest, qui le débordera à coup sûr après quelques mètres. Il y a également Man Of His Word qui possède l’avantage de la corde. Avec War Of Conquest, les choses s’annoncent plus difficiles pour lui aussi. Always A Pleasure peut se montrer rapide mais il semble préférer venir au finish maintenant. Le plus important pour lui sera de prendre un bon départ et se placer non loin de la tête de la course. Il en sera de même pour Legion Of Honour, qui s’était montré véloce sur le kilomètre. Toutefois, il s’était dépensé prématurément et avait manqué de punch en fin de parcours. La présence de son compagnon d’écurie lui sera d’une grande aide. Parmi les finisseurs, il y a Imperial City, qui reste sur deux convaincantes victoires. On ne pense pas que les 365m additionnels seront à son désavantage, même s’il a gagné essentiellement sur le kilomètre. Le favori pour de nombreux turfistes est Bobby Bear, que son entraîneur a préféré aligner sur une distance réduite, et ce, dans un champ moins relevé. Le 12 mai dernier, les conditions de course avec les retraits de Saubestre et de Modern Monet ont fait qu’il s’était retrouvé avec le nez au vent et avait manqué le petit plus pour faire la différence. Une course rapide ne sera pas pour lui déplaire et il n’aura qu’à se placer dans le milieu du peloton avant de faire la différence. Pour avoir le dernier mot, il devra toutefois prendre la mesure de Legion Of Honour, qui sera selon nous son adversaire le plus coriace.
5E COURSE: Le principal adversaire de Acuppa est Druid’s Moon
Cette course risque de supplanter l’épreuve principale au niveau de l’engouement vu la présence du champion 2011 Acuppa, qui court après sa première victoire de la saison. En dépit d’avoir hérité d’une ligne extérieure, son entraîneur l’aligne dans ce 1850m et espérons qu’il puisse obtenir un parcours sans encombre pour donner la plénitude de ses moyens. Avec dix écuries en lice, on a droit à un représentant par établissement, soit le maximum de partants possibles sur le parcours. Il ne fait pas l’ombre d’un doute que Acuppa se pose comme le cheval à battre vu son parcours chez nous et le fait qu’il est celui qui est le mieux classé à l’échelle des valeurs. Mais cette course demeure difficile à déchiffrer car, en tenant compte des lignes au départ, il sera question d’obtenir la meilleure position possible dans la partie initiale. Dans cette quête, ils sont plusieurs qui tenteront de surmonter la difficulté de leur ligne quelconque, mais il n’en demeure pas moins vrai de dire que Druid’s Moon est le mieux loti. S’il a fait jeu égal avec les sprinters, on voit difficilement un adversaire se montrer plus véloce que lui au départ. Mais rien ne dit qu’aucun adversaire ne tentera pas de le doubler. Et là, on peut penser que Rich Strike, avec l’apport des oeillères, pourra courir plus proche du pas ou que Esteco ne tente quelque chose, tout comme Sports Factor, qui a hérité d’une très bonne première ligne. Dans ce cas, on voit difficilement les Makes Me Wonder (8e ligne) ou encore Club Victor (9e ligne) — les deux principaux animateurs de la 4e course de la 7e journée — se laisser aller à des errements sans y laisser des plumes. Par contre, National Play peut se permettre de courir en off pace en attendant le moment propice pour accélérer. Rudi Rocks, lui, peut essayer de se placer dans son sillage pour ne pas être trop en retrait. L’important pour tous les adversaires sera d’avoir le first run sur Acuppa, avec l’espoir de résister à son dash final tout en espérant profiter de la différence au poids. Celui qui se pose comme le plus sérieux adversaire du cheval de l’écurie Gujadhur est sans nul doute Druid’s Moon. On voit Rudi Rocks et Al’s Deputy occuper les deux autres accessits.
7E COURSE: Eli’s Connection et Silent Screen, les mieux classés au niveau de la valeur
Compliqué ! C’est le terme qu’on utilisera pour qualifier ce sprint de 1400m pour les chevaux des classes 6 et 7. À première vue, on serait tenter d’accorder les meilleures chances à Eli’s Connection, qui est le plus régulier du lot. Mais il n’a pas été bien servi par le tirage au sort des lignes et il pourrait avoir à sortir de son pas dans la partie initiale. À son intérieur, il aura à compter avec Silent Screen si d’aventure ce dernier décide d’imposer son rythme. Paul Do Mar a aussi montré qu’il pouvait se mêler à la lutte pour le commandement. Toutefois, si tel est le cas, les plus lésés seront ce même Paul Do Mar et Eli’s Connection. Même Silent Screen pourrait en souffrir dans l’emballage final. Reste que si l’un d’entre Silent Screen et Eli’s Connection parvient à trouver la tête sans forcer, la course sera tout autre. Royal Times, qui a été installé comme favori à l’ouverture des paris et qui court toujours après son premier succès chez nous, pourrait décevoir ceux qui ont cru en ses chances. Santos, lui, a été raccourci de 100m et courra à nouveau sans side winkers. On ne peut toutefois prédire comment il se comportera dans la ligne droite finale. Enchanter a été choisi par Hugues Maigrot pour être son second représentant et a été confié à Preetam Daby. Avec le numéro 3 à la corde, il peut espérer causer une surprise. Toutefois, s’il y a un cheval qu’on recommandera aux turfistes ne pas écarter de leurs combinaisons, c’est bien Thunder Lad. Sa dernière course est à ignorer en raison de son mauvais départ. À bien voir, il n’avait pas aussi mal terminé. S’il réédite sa performance de la deuxième journée dans une valeur nettement supérieure, il mérite considération.
8E COURSE: Salvador Dali avec les oeillères
L’écurie Perdrau pourrait réaliser une très belle journée samedi. Outre Ntandane et Pegasus Legacy, elle peut aussi briller par l’entremise de Salvador Dali dans la dernière course. Bien placé dans les stalles, il portera à nouveau des oeillères et se présentera au départ avec l’intention d’accrocher la victoire. Les amateurs d’outsiders voudront, eux, tenter leur chance avec Jack Sparrow, qui nous a plus habitués à des performances en dents de scie. Mais un sursaut de sa part n’est pas à écarter. On serait plutôt tenté de croire dans les chances de Please To Progress, qui avait courbé l’échine devant un Altelekker dominateur et qui a depuis rejoint le yard de Rousset. En l’absence de ce dernier, comment ne pas croire en ses chances. Benjamen Boo est aussi à considérer vu sa régularité depuis le début de la saison. Il se fait certes vieux mais affiche toujours une belle forme. On pourrait par ailleurs s’attendre à voir So Raven mieux faire cette fois. Il a paru plus affûté et bénéficiera d’une remise au poids. Avec Wave Dancer, Infinite Destiny et Jack Sparrow, tout porte à croire qu’il y aura du rythme dans la course et que cela fera l’affaire d’un finisseur. Il faudra alors également inclure Point Of Policy, qui avait sorti une belle performance après avoir raté sa mise en action à sa dernière tentative. Il rencontre certes un lot plus relevé, mais ses chances sont existantes. Pour notre part, nous ferons confiance à Salvador Dali.