Liquid Motion qui passe la ligne d’arrivée. Personne — ou peu de gens — ne l’attendait à pareille fête, mais les courses étant ce qu’elles sont, avec son lot d’imprévus, tout restait possible, même si Tales Of Bravery était le cheval à battre. L’écurie Merven avait une préférence pour Meadow Magic, mais le cheval n’a pu courir et l’établissement avait été contraint à se fier à Liquid Motion qui, il ne faut pas l’oublier, est le champion des 4-ans.
Un malencontreux incident survenu peu après le passage du but pour la première fois gâcha quelque peu la course. Azapel trébucha alors que Tales Of Bravery fut forcé complètement à l’extérieur pour se retrouver en dernière position tandis qu’Eskimo Roll menait les opérations. Le film de la course démontra que la gêne d’Azapel vint de Casey’s War qui versa à l’intérieur en allant chercher une meilleure position. Keagan Latham accepta ses torts tout en avançant qu’il ne pouvait être seul responsable de la faute vu qu’il y avait aussi du mouvement à l’intérieur. Il fut ainsi établi que la gêne subie par Azapel intervint après que Polar Bound eut versé à l’extérieur. Keagan Latham préféra une suspension — il écopa d’une mise à pied d’une semaine — car il déclara ne pas pouvoir payer une amende.
On retiendra aussi que l’épreuve ne fut pas lancée sur des bases élevées. Derrière Eskimo Roll avait pris place Snappy. Ce qui fait que l’écurie Gujadhur, qui avait entré cinq chevaux, contrôlait les opérations. 26” 44 pour les premiers 400m, c’était lent, très lent même pour cette classique du sprint où on s’attendait à voir une épreuve franche avec le meilleur qui l’emporterait. Mais il en avait été décidé autrement et on ne peut vraiment blâmer cette tactique, surtout si on arrive à la conclusion que ce serait offrir la victoire sur un plateau à ses adversaires.
Seeking Angelo avait choisi de ne pas aller dans la bataille pour la quête de la tête de la course avec Snappy à son intérieur et également Eskimo Roll. La raison étant que ces deux chevaux pouvaient se permettre certaines choses sans que cela n’affecte le résultat final. Polar Bound était le cheval le mieux placé dans le parcours avec une bonne troisième position. Soweto Slew n’était pas mal placé lui aussi. Casey’s War était cinquième suivi de Liquid Motion. Tandragee précédait Seeking Angelo, Tales Of Bravery et Azapel. Au début de la descente, Tales Of Bravery accéléra pour chercher une meilleure position. On serait tenté de dire que Robbie Burke n’avait pas choisi le meilleur moment étant donné que le meneur avait accéléré. Mais il ne pouvait se permettre de rester décroché et avoir énormément de terrain à refaire dans l’emballage final.
Reste que le rythme baissa d’intensité entre les 800 et les 600m. Ce qui venait confirmer qu’il avait été décidé de réduire l’épreuve à un sprint sur 600m pour – cela est de bonne guerre – encore rendre les choses plus difficiles pour certains. Aussi, Tales Of Bravery attendit la fin des false rails pour accélérer à l’intérieur. Pendant ce temps, Eskimo Roll avait toujours les choses en main. Toutefois, il écarta à un moment crucial et incommoda même son compagnon d’écurie Soweto Slew qui venait à son extérieur. Seeking Angelo se retrouva complètement à l’extérieur et fut dirigé vers le milieu de la piste.
Ce fut à ce moment-là qu’on prit note de la présence de Liquid Motion. Ce fut quand Tales Of Bravery arriva à sa hauteur qu’il accéléra pour aller cueillir une belle victoire. Patrick Merven exulta et on ne l’a jamais vu aussi content d’avoir remporté une course. On peut le comprendre… L’écurie Merven était relancée dans la course au titre d’écurie championne et n’avait plus qu’environ Rs 200 000 de retard sur Rousset à l’issue de la journée vu que Prince Of Wings lui ramena un deuxième succès dans la dernière course.
En ce qui concerne le championnat des sprinters, la palme est revenue à Eskimo Roll qui, grâce à sa deuxième place, termine avec un total de 12 points. Il est aussi à souligner que Polar Bound saigna à l’issue de l’épreuve.