Battu à sa reprise avec la compétition — il avait raté sa mise en action — Green Keeper revient à la charge dans le but de se racheter. Le cheval de l’écurie Rousset possède un avantage certain d’une course dans les jambes par rapport à certains de ses adversaires, en particulier Master Mascus. Ce dernier vient suppléer Casey’s War, le dernier tombeur de Green Keeper. À ce sujet, il faudrait peut-être faire ressortir que Master Mascus demeure invaincu avec Gaëtan Faucon, tandis que le rendement de Green Keeper, qui reste le favori, demeure tributaire de son départ.
L’écurie Rousset, absente de l’épreuve principale la semaine dernière — elle avait néanmoins ramené un triplé — vient en force avec pas moins de représentants. Ils étaient au fait quatre à faire partie des entrées avant le retrait d’Intercontinental, qui a différé d’une semaine sa reprise 2013. Comme attendu, Green Keeper a été confié à Johnny Geroudis alors que Chief Mambo et From My Heart seront respectivement piloté par Nishal Teeha et Vikram Sola. Ce dernier bénéficie toujours d’une remise de 1,5 kg. Green Keeper aura intérêt à prendre le meilleur des départs pour ne pas être forcé à s’user prématurément comme cela avait été le cas lors de la première journée. Tout ratage de sa part lui sera préjudiciable car à son intérieur se trouve un certain Eskimo Roll, qui a obtenu l’as à la corde. Le Gujadhur de service reprend la compétition et essaiera de profiter du fait de recevoir du poids du favori. C’est un cheval qui est monté en valeur en 2012 et qui a le droit de titiller les meilleurs. Cependant, on est sous l’intime conviction qu’il pourrait lui manquer le petit plus nécessaire pour avoir le dernier mot, surtout à ce stade de la compétition.
L’adversaire principal de Green Keeper demeure Master Mascus, qui retrouvera à l’occasion son jockey fétiche Gaëtan Faucon avec lequel il a remporté quatre courses en autant de sorties. Il a été principalement entraîné au bord de la mer et s’est montré prêt pour reprendre sa marche victorieuse. Il paraît assez rapide pour vite se placer dans le peloton de tête en attendant l’emballage final.
S’il y a un cheval qu’il ne faudrait pas éliminer hâtivement, c’est bien Seattle Ice. Ce représentant de Serge Henry est à créditer d’un excellent retour en compétition. Il a aussi démontré à l’entraînement qu’il était bien à son affaire en dominant ses compagnons de travail. Il pourrait préférer une distance allongée mais un train rapide sera à son avantage.
En parlant du rythme de la course, on pense de facto à Chief Mambo, qui est le cheval le plus rapide à Maurice. On se souvient que sa selle s’était déplacée le 23 mars dernier, sans doute quand il avait été trop repris au début de la descente. C’est un compétiteur qui pourrait nécessiter une autre course dans les jambes pour être à son meilleur niveau. From My Heart, le troisième Rousset, ne pourra que venir au finish. Comme cette compétition vient après un repos, on peut s’attendre qu’il donne le meilleur de lui-même. Tout comme Seattle Ice, il misera sur une course lancée pour faire sentir sa présence en fin de parcours. Druid’s Moon a bien progressé ces deux dernières semaines. Placé au numéro à la corde, il pourrait néanmoins manquer de vélocité face aux purs sprinters. Mais comme il ne s’avoue jamais vaincu, il pourrait accrocher un accessit.
Green Keeper, après son spurt époustouflant de mercredi matin où il a bouclé les derniers 400m en moins de 23”, est le cheval à battre. Mais Master Mascus peut être considéré comme un meilleur cheval que Casey’s War. Ce qui veut dire que le favori n’a pas course gagnée.