La tendance voudrait qu’on accorde moins de chance à Club Victor en dépit du fait qu’il bénéficiera de la monte de Lanfranco Dettori. Il est bien difficile de prévoir le comportement du représentant d’Alain Perdrau, qui n’a pas encore réalisé une performance digne de ce nom en quatre tentatives. Par contre, l’équipe d’Europe n’est pas mal lotie avec Olivier Peslier qui a obtenu Dealers Choice, un récent vainqueur, au tirage au sort. Le cheval de l’écurie Maingard est toujours bien dans sa peau. On pourrait dire que sa condition s’est améliorée par rapport à sa dernière sortie. Bien placé dans les stalles avec son numéro 4, il ne devrait éprouver aucun problème pour bien se positionner en attendant le sprint final.
Comme principaux adversaires, on se tournera en premier lieu vers Flaminglight, qui s’est montré bien régulier depuis qu’il a repris la compétition. Avec l’apport de sa 3e ligne, il pourrait même suivre le peloton de tête de plus près. A Jeanot Bardottier de bien savoir doser ses efforts et prendre la meilleure option en fin de parcours. Car il ne faut pas oublier que Flaminglight s’étend mieux quand il obtient la lice en soutien. Il y a aussi Galant Gagnant, qui n’avait pas bénéficié d’un bon parcours lors de la 34e journée — il avait vu le passage se refermer devant lui —, alors qu’il venait comme pour l’emporter. Il sera piloté par Rye Joorawon et tout porte à croire que l’île Maurice est bien représentée dans cette course pour briller.
Robbie Burke retrouvera pour sa part son ancien employeur avec I’ll Be Back, qui a dû se contenter des accessits lors de ses cinq dernières course. Sa ligne pourrait le contraindre à suivre d’un peu plus loin. Mais il a déjà démontré qu’il peut bien terminer après avoir suivi décroché. De plus, Robbie Burke est un spécialiste des retournements de situations dans les derniers mètres. L’autre cavalier faisant partie de l’équipe des anciens champions est Glen Hatt, qui sera en selle sur Strike Again, un cheval qu’on a trouvé en dessous ces derniers temps. Toutefois, il a montré un signe d’encouragement lors de son spurt de jeudi matin. Si les turfistes vont plutôt le placer dans le groupe des secondes chances, il leur est conseillé de ne pas l’écarter complètement.
L’écurie Foo Kune aura deux représentants et une nouvelle casaque à l’occasion de ce meeting international. Ses deux chevaux auront comme associés des cavaliers faisant partie de l’équipe du reste du monde. Imran Chisty sur Paraguayito et Corey Brown sur Esteco. Sur la valeur, c’est ce dernier qui est le mieux placé mais son compagnon de box paraît plus avantagé par le parcours. La question est maintenant de savoir comment se déroulera la course. Plusieurs possibilités existent mais on croit que l’équipe du Reste du monde pourrait bien diriger les opérations. Et, dépendant du rythme, Strike Again et Dealers Choice pourraient se manifester un peu plus tôt dans le parcours.
Par contre, les autres attendront vraisemblablement la ligne droite pour se manifester, les meilleurs finisseurs étant Flaminglight et Galant Gagnant. En ce qui concerne ce dernier, il nous semble que le but pourrait avoir déjà été touché avant qu’il n’atteigne son plein régime. A son meilleur niveau, I’ll Be Back devrait aussi être présent, profitant du raccourcissement du parcours. Pour notre part, on accordera un léger avantage à Dealers Choice.