La dernière classique de la saison a finalement servi les desseins du meilleur cheval. Tales Of Bravery fut exact au rendez-vous pour s’offrir un doublé classique Barbé Cup-Coupe d’Or, un parcours réalisé que par les meilleurs. On a en tête Wild Amber et Noble Salute. Cette course fut cependant quelque peu gâchée par un incident qui se produisit après 200m de course où Vettel fut sévèrement gêné quand Liquid Motion, Seeking Angelo et Soweto Slew se retrouvèrent à son extérieur. Derreck David se fractura un orteil et dut par la suite déclarer forfait pour le reste de la journée. Il faudrait aussi souligner que Vettel avait déjà été débordé au moment de l’incident et ne pouvait à aucun moment prendre la direction des opérations.
L’écurie Gujadhur semblait avoir un autre plan pour contrôler l’épreuve avec Tandragee qui fut lancé dans la position tête et corde, avec Soweto Slew à ses côtés. Seeking Angelo se plaça alors tranquillement en troisième position. Liquid Motion était quatrième et Tales Of Bravery put trouver une position à l’intérieur suite à l’incident dont fut victime Vettel. Ice Axe était en dehors, devant Vettel et Intercontinental. Polar Bound, Seattle Ice et Elusive River fermaient le cortège. Aux environs du Tombeau Malartic, alors que le rythme avait baissé, Intercontinental essaya d’améliorer sa position pour ne pas concéder trop de retard aux chevaux de tête qui sont de meilleurs sprinters que lui, mais il fut forcé plus à l’extérieur par Tales Of Bravery. Il se retrouva dans le dos de Soweto Slew mais devant Tales Of Bravery.
Le rythme baissa une fois encore en intensité aux 800m avant qu’il ne monta aux 600m. Les deux chevaux de l’écurie Gujadhur étaient toujours en tête mais on savait qu’ils ne pourraient aller jusqu’au bout. Tandragee n’avait plus la même forme qui lui avait permis de s’offrir cette classique la saison dernière tandis qu’on appréhendait les 1600m pour son compagnon d’écurie. Intercontinental était bien présent tout comme Seeking Angelo. On avait surtout un oeil sur ce dernier vu qu’il avait obtenu un très bon parcours dans le dos des meneurs. Puis on regarda en direction de Tales Of Bravery, sur lequel Andrew Fortune n’avait pas encore bougé. Liquid Motion n’était pas battu lui aussi.
Mais à voir l’évolution de tous ces chevaux, on aurait parié pour une victoire de Tales Of Bravery, qui était encore plein de ressources. Dès que le Sud-Africain pressa sur le bouton, l’issue ne fit point de doute. Tales Of Bravery allongea ses belles foulées pour aller cueillir sa troisième victoire de la saison. Liquid Motion termina sur une belle note pour priver Intercontinental de la deuxième place. Ce fut Polar Bound qui accrocha finalement la quatrième place.
On doit par ailleurs admettre qu’on fut déçu du fait que l’épreuve ne fut pas lancée comme on l’avait prévu, la faute à Vettel, qui ne se montra pas aussi véloce à l’ouverture des stalles. On s’attendait à voir Seeking Angelo tenter quelque chose dans la partie initiale mais l’écurie Rousset n’est pas du genre à sacrifier un partant au profit d’un autre. Que dire de la prestation d’Intercontinental sinon qu’il ne fut pas servi par les conditions de la course. Le rythme n’était pas assez élevé pour lui et ce fut la raison pour laquelle Johnny Geroudis dut lui demander un premier effort aux 1000m pour ne pas avoir de retard à combler. Il se défendit avec honneur dans l’emballage final grâce à son gros coeur. Liquid Motion confirma à l’occasion qu’il demeure un bon compétiteur. On a toutefois tendance à le placer juste en dessous des meilleurs mais il aura une meilleure chance dans une course à handicap.
Quant à Tales Of Bravery, c’est la classe à l’état pur, et Ricky Maingard le connaît bien et sait comment le ménager pour qu’il conserve tous ses automatismes pour le grand plaisir de ses propriétaires Mmes Lagesse et Goupille. On a surtout eu une pensée spéciale pour la première nommée qui, malade, n’a pu faire le déplacement mais qui a dû savourer à sa manière son deuxième succès classique. En ce qui concerne le championnat des écuries, le suspense demeure comme on s’y attendait un peu. Rousset n’a pu faire le trou. Foo Kune concède Rs 375 000 de retard alors que Merven pointe avec un déficit de Rs 700 000 environ. On pourrait avoir à attendre la dernière journée pour en connaître le dénouement.
Pour revenir à l’incident qui occasionna la blessure de Derreck David, il est un fait que les responsabilités doivent incomber soit à Nishal Teeha soit à Jean-Roland Boutanive qui se sont mutuellement accusés d’avoir été fautifs. Les Racing Stewards ont décidé de repousser l’enquête.