Avec la possibilité que les chevaux préférant la position tête et corde n’aient pas le loisir d’imprimer le rythme qui leur conviendrait le mieux, la logique veut qu’on se tourne vers un finisseur pour chercher le vainqueur de ce 1600m. Et là, ils sont trois à pouvoir tirer profit d’une éventuelle lutte à l’avant. Mais on accordera un léger avantage à Space Captain, qui voudra conserver son invincibilité.
Le fait qu’une écurie possède le plus de partants dans une épreuve n’est pas nécessairement la meilleure situation car les conditions de course entrent souvent en jeu. Il faut, dépendant des données et aussi des capacités des chevaux alignés, aussi savoir choisir la tactique qui sera payante au bout de la ligne droite finale. On veut prendre comme exemple la course principale de la semaine dernière. Sans vouloir pointer du doigt qui que ce soit, il devint vite évident — certains diront qu’il est facile d’être wise after the event — qu’il y avait des chevaux qui n’avaient pas leur place dans la course. Aussi, le fait que l’éventuel vainqueur remit les choses à leur place dès l’ouverture des stalles avait refroidi certaines ardeurs car il y avait ceux qui veillaient à ce que tous les chevaux courent à leur juste valeur pour ne pas léser le public parieur.
En ce qui concerne celle de demain, les choses seront plus compliquées dans le sens où ne peut venir prétendre avec exactitude qui est le plus rapide au départ. Et on peut aussi croire que si le début de la course peut être tranquille, il devrait être néanmoins plus mouvementé. Mais tout dépendra aussi de l’allure à laquelle le meneur mènera le peloton. Au départ, c’est Solar Symbol qui est le mieux loti vis-à-vis d’A Quiet Rush, mais la question est de savoir si ce dernier n’est pas plus véloce. On serait tenté de penser par l’affirmative, même si ces deux chevaux ne se sont jamais rencontrés à Maurice. De plus, comme Solar Symbol a été nettement raccourci trois semaines après, cela peut jouer en sa défaveur. Mais cela reste une supposition, alors que la certitude est que l’un des deux sera en tête. Si jamais c’est Solar Symbol, on peut être sûr qu’il ne lâchera pas prise facilement, au contraire d’A Quiet Rush, qui devra impérativement conserver des réserves pour la suite.
Ils seront nombreux à placer leur confiance en Abington. Force est toutefois de constater qu’il n’a pas hérité d’une bonne ligne. Pour contourner ce désavantage, son jockey aura intérêt à ne rien tenter dans la partie initiale car il risque d’y laisser des plumes. La meilleure solution sera de démarrer au point mort et se placer tranquillement à l’arrière-garde. Car dans un champ de six chevaux seulement, il ne devrait pas se retrouver trop loin de la tête de la course.
Il devrait en être de même pour Acuppa, qui a souvent eu trop de retard à combler en fin de parcours. Le fait de retrouver un lot légèrement inférieur en valeur ne sera pas pour lui déplaire car il avait été battu par Master Mascus à sa dernière tentative sur 1500m et il sera tout aussi à l’aise sur le parcours du jour. Il peut logiquement aspirer à mieux cette fois et renouer avec un succès qui le fuit depuis octobre 2011, soit neuf compétitions.
L’écurie Maingard présente Solar Captain qu’on disait avoir déjà terminé sa saison après sa deuxième victoire. Ce jeune compétiteur est invaincu et revient à la charge après une mise au vert. On pressentait son engagement car il est évident depuis quelques semaines que son établissement veut avoir ses meilleures cartes en main dans la course au titre d’écurie championne. Le parcours du jour est bon pour une reprise avec la compétition et son jockey du jour devra faire de sorte qu’il puisse donner son maximum en fin de parcours. Sa ligne est moyenne et risque de lui jouer un mauvais tour dans une tentative de bien se placer. Mais tout comme Abington et Acuppa — comme la course ne fait pas le plein de partants —, aucun engagé ne devrait être décroché dans le parcours. Allet fait confiance à Last Regal, qui n’a pas encore retrouvé ses automatismes. Ses deux dernières courses n’ont pas été mauvaises, mais ce serait illogique de lui accorder une première chance.
En conclusion, on dirait que celui qui sera en tête de la course sera celui qui aura le moins de chance de l’emporter. Parmi les finisseurs — ils sont nombreux —, on pourrait aller en direction d’Acuppa, mais on lui préfère Solar Captain, qui est encore capable de progresser. Il n’a couru que deux fois, alors que le cheval de Gujadhur sera à sa 18e sortie en deux saisons.