L’heure de la revanche du Maiden a sonné, mais les conditions ont beaucoup changé par rapport à ce qui était le cas le 1er septembre dernier. Outre le fait d’être une épreuve à handicap, la course du jour se disputera sur 1850m et non sur 2400m. Voilà de quoi changer la donne, surtout pour le vainqueur du Ruban Bleu, qui aura à rendre du poids à tous ses adversaires. Après avoir bien analysé les données, on ose croire que Bastille Day est capable de mettre tout le monde d’accord.
Mais les yeux de la majorité des turfistes seront tournés vers Vettel, qui retrouva à l’occasion le parcours sur lequel il a établi un nouveau record avant sa participation. La question est de savoir si les conditions de course seront plus en sa faveur que lors du Maiden. S’il est vrai de dire qu’Ice Axe — ce dernier est absent et reprendra la compétition directement dans la Coupe d’Or — ne le força pas à sortir de son pas, il faut aussi concéder que Not Liable n’est pas exempt de tout reproche. Deux chevaux rapides sont placés à l’intérieur de Vettel, Esteco et Code Rock. Il se trouve aussi à l’extérieur d’Intercontinental. Cependant, on ne pense pas que ce dernier s’usera prématurément avec sa lourde charge de 61 kg.
On voit plutôt Esteco mener la vie dure à Vettel. Vainqueur de bout en bout lors de la 27e journée, son engagement a été confirmé dans l’épreuve principale et non dans la huitième course où l’écurie Foo Kune aurait pu avoir un partant. Avec la participation de Prince Of Troy, qui aura Robbie Burke en selle, on est en droit de penser qu’Esteco peut se permettre d’opter à tout prix pour la position tête et corde, car c’est une tactique qui lui a déjà souri. Mais il reste à savoir s’il courra vraiment sa chance s’il insiste impunément pour conserver la tête de la course.
On peut aussi penser que Code Rock est capable d’animer la partie initiale, mais il risque d’en payer les conséquences vu qu’il est le seul représentant de son écurie. Dans le Maiden, il s’était contenté de suivre à son rythme — il ne pouvait en faire autrement — et avait terminé sur une bonne note à seulement 3.40L du vainqueur. Il aura intérêt à ne pas risquer de s’user.
Prince Of Troy, avec le raccourcissement du parcours et un handicap favorable, peut espérer retourner la situation en sa faveur. Dans le Ruban Bleu, il avait pu trouver une position le long des barres, mais tel pourrait ne pas être le cas cette fois. Il pourrait néanmoins, sur le parcours du jour, courir one off et terminer aussi fort qu’il peut le faire.
Mais si Prince Of Troy est capable de l’emporter, que pourrait-on dire de la candidature de Bastille Day, qui a battu et précédé le cheval de l’écurie Foo Kune lors de leurs trois dernières confrontations ? Contrairement à sa tentative d’accrocher la plus prestigieuse des classiques, il devrait être moins décroché dans le parcours. Et si on se base sur son galop en compagnie de Vettel, on persiste à croire que c’est lui qui sera le mieux placé pour s’imposer.
On voit Intercontinental opter pour la même tactique qui lui a souri lors de ses deux dernières tentatives. Mais le fait d’avoir à rendre du poids à tous ses adversaires n’est pas pour arranger les choses. Toutefois, comme il a conservé ses bonnes dispositions, on ne peut l’écarter des combinaisons.