Legal Maxim aura raté de peu de réaliser l’exploit de l’emporter sur 2050m. La faute à La Foce, qui ne l’entendait pas de cette oreille. L’écurie Serge Henry avait de son côté pris la sage décision d’allouer cette monte à l’apprenti Robby Bheekary pour bénéficier d’une remise au poids. Sports Factor avait mené le peloton dans la partie initiale. Comme prévu, le rythme ne fut pas très soutenu, même si les 500 premiers mètres furent courus à une bonne allure. Le fait que le départ était donné en pleine descente explique cela. Royal Day s’était placé dans le dos du meneur, suivi de La Foce, qui avait pu devancer Galant Gagnant dans le parcours. Pardon Me Boy précédait Legal Maxim. Le rythme baissa nettement entre le poteau des 1400m et celui des 1000m, distance parcourue en un peu moins de 27” 00. Jeanot Bardottier trouvant que le rythme était trop lent décida de jouer crânement sa chance en démarrant au début de la ligne droite d’en face. Sur sa lancée il prit deux longueurs d’avance à Sports Factor. On remarqua tout de suite que Cédric Ségéon parut surprit par ce démarrage car son cheval prit du temps avant de trouver la bonne carburation. Royal Day continua jusqu’au dernier tournant où il commença à montrer des signes de fatigue. La Foce fut déboîté par Robby Bheekary et accéléra en compagnie de Pardon Me Boy. Legal Maxim, lui, plongea à la corde. La Foce ne tarda pas avant de prendre le dessus, mais Legal Maxim revint fort et les deux chevaux passèrent le but dans la même foulée. La photo finish donna raison à La Foce qui l’avait emporté d’une tête. Galant Gagnant termina troisième à plus de 3L du vainqueur qui boucla le parcours en 2’06” 92. Sports Factor ne termina que quatrième alors que Royal Day termina, lui, bon dernier.
1RE COURSE: Galaxy Way Le 100e de C. Ramdin et 1re de Marday
Space Man insista pour mener les opérations. Lovesgotaholdofme prit sa foulée. Benjamen Boo, qui avait pris un bon départ, fut quelque peu repris par son apprenti pour se placer à l’extérieur d’Indigo Blue. À l’arrière-garde étaient Ivory Snow et Galaxy Way. Le meneur imposa un bon rythme pour la catégorie de chevaux qui étaient engagés. Comme attendu, le tempo monta d’un cran dans la ligne droite d’en face avec Space Man toujours aux commandes. Cependant, à 400m de l’arrivée, le cheval de l’écurie Perdrau montra des signes de fatigue. Benjamen Boo se rapprocha alors tandis que Galaxy Way fut déboîté pour accélérer complètement à l’extérieur en compagnie d’Ivory Snow. Benjamen Boo donna l’impression d’entrer en contact avec Ivory Snow avant que ce dernier ne fût gêné par Galaxy Way, qui versa à l’intérieur. Puis, on remarqua qu’Optima Maximo versa à l’extérieur, gênant Benjamen Boo, qui se trouvait à l’intérieur d’Ivory Snow. Ivory Snow fut incommodé une nouvelle fois à 100m de l’arrivée alors que Galaxy Way résista au retour d’Optima Maximo pour ouvrir son compteur. Par la même occasion, l’apprenti Marday enregistrait sa toute première victoire au Champ de Mars alors que Raj Ramdin, lui, accrochait son 100e succès.
2E COURSE: Democratic Man remet ça sur 1000m
On assista à une belle lutte à l’avant entre Patch Of Blue et Democratic Man pour le commandement. Le dernier nommé fut contraint à faire l’extérieur pendant tout le parcours. Derrière les deux était placé War Correspondant. Pieces Of Eight était en compagnie de Ask The Afghan qui était venu se placer à son extérieur. Ces positions restèrent inchangées jusqu’au dernier tournant. Pieces Of Eight opta pour l’intérieur de War Correspondant. Ask The Afghan accéléra à l’intérieur de Democratic Man qui était parvenu à prendre la mesure de Patch Of Blue. Pieces OF Eight n’eut toutefois pas toutes ses aises sur les barres. Ask The Afghan accéléra bien mais vint échouer à une longue encolure de Democratic Man qui signait sa 2e victoire d’affilée sur 1000m. War Correspondant s’accrocha à la 3e place alors que Pieces Of Eight se fit souffler la 4e place par Court Report qui termina fort dans les derniers mètres. Patch Of Blue ne précéda que Dock On Time. Ce dernier ne fut jamais dans le coup, dépassé par le rythme dès le départ.
3E COURSE: Sniper de bout en bout
On attendait Mohican en tête de la course, mais ce fut Sniper qui conserva l’avantage de la corde pour mener les opérations. Fort Noble se plaça dans le dos du meneur, la meilleure position possible. Traianius précédait Tamworth, Kumba-Ya et So Raven. Le meneur imposa un rythme modéré à la course. Mohican, qui avait essayé de lui prendre le commandement au départ, revint à la charge au début de la descente. Sniper ne se laissa pas faire. En jetant un coup d’oeil sur les temps fractionnés de la partie initiale, il devint évident que le favori Tamworth n’allait pas avoir la partie facile et que cela faisait surtout les affaires des autres tels Fort Noble et Traianius qui considérés comme étant de meilleurs sprinters. Par contre, si la course avait été lancée sur des bases élevées, le cheval de l’écurie Rousset aurait été plus avantagé. Mohican tenta un dernier coup de contester le leadership de Sniper aux environs des 400m. Il fut une fois de plus contré et, dès lors, on sut que le cheval de l’écurie Gujadhur allait baisser de pied en fin de parcours. Traianius fut déboîté par Jason Holder peu avant le dernier tournant alors que Tamworth continuait sa route à l’intérieur. Dans un premier temps, on crut que l’un d’entre Fort Noble et Traianius allait avoir le dernier mot. Ce fut toutefois sans compter avec la résistance de Sniper qui toucha le but en premier pour ouvrir son compteur. Il était un outsider à Rs 2 300. Tamworth dut se contenter de la 4e place mais n’a pas trop à rougir de cette défaite car les conditions de course ne furent pas en sa faveur.
4E COURSE: Matthis Odendaal ouvre son compteur avec Casey’s War
Le port des oeillères a eu l’effet escompté sur Casey’s War. Le cheval de l’écurie Maingard força Cormorant Pass à travailler avant de se porter en tête. Cormorant Pass ne put finalement se rabattre à la corde que dans la ligne droite d’en face. Ce qui fit qu’il fut contraint à faire l’extérieur pendant au moins 600m. Si on peut admettre que Bernard Fayd’herbe se contenta de laisser son cheval courir dans son pas, il n’en demeure pas moins que le cheval de Maigrot parcourut plus de terrain. On pensait alors que le favori Dominion Legacy allait être le plus avantagé dans l’emballage final, alors que Joey’s Legacy demeurait un candidat pour le podium. Cependant, ni l’un ni l’autre ne participa à la lutte finale. Joey’s Legacy versa à l’intérieur et ne put être soutenu comme il se doit alors que Dominion Legacy fut tout simplement inexistant. Casey’s War se mit à la poursuite de Cormorant Pass qu’il domina facilement pour renouer avec le succès. Matthys Odendaal profita de l’occasion pour signer une première pour le compte de Ricky Maingard. Burberry termina plaisamment pour prendre la 3e place devant Infinite Destiny qui est à créditer d’un bon retour. À l’issue de la course, François Herholdt dut mettre pied à terre, Dominion Legacy ayant eu des problèmes aux pieds. Ce qui peut expliquer sa mauvaise performance.
5E COURSE: Always A Pleasure, enfin !
On pensait Prince Paseo mal placé au départ mais il se montra plus rapide que Always A Pleasure. La monture d’Imran Chisty fut toutefois à la lutte avec Quiritus qui avait bien démarré lui aussi. Summer Exposure s’était placé à l’extérieur de Always A Pleasure alors que Legion Of Honour précédait Days Of Yore. À voir le déroulement de la course, on se dit que Prince Paseo avait une chance d’aller jusqu’au bout mais que le danger viendrait de Summer Exposure. On ne pensait pas Always A Pleasure capable de venir de l’arrière, même s’il avait déjà réalisé une bonne performance en optant pour cette tactique. Jeanot Bardottier attendit la ligne droite pour demander à sa monture d’accélérer. Quiritus restait menaçant pendant que Summer Exposure s’amena au milieu de la piste. Always A Pleasure continua sur le même rythme, mais Prince Paseo faiblit dans les derniers mètres. Quiritus et Summer Exposure ne purent être départagés pour la troisième place. Always A Pleasure venait d’ouvrir son palmarès chez nous et il dut attendre sa 21e tentative pour cueillir ses premiers lauriers après avoir collectionné huit accessits. Jeanot Bardottier et Rameshwar Gujadhur remportaient leur deuxième course de la journée. Le Mauricien confirma à l’occasion qu’il n’avait rien à envier aux meilleurs quand l’occasion se présentait.
7E COURSE: Snappy comme prévu !
La première leçon qu’on tirera de cette course est que Robbie Burke ne commit pas la même bétise que la dernière fois quand Snappy avait été rattrapé par Betrayed. Snappy démarra tranquillement avant de déborder Mighty Fine, qui avait pris un bon départ. Dans la ligne droite d’en face, Robbie Burke laissa sa monture courir à son rythme. Ce qui fit que les poursuivants ne furent pas trop distancés. D’un autre côté, il permit à Snappy de conserver suffisamment de réserves pour résister à ses adversaires. Royal Times dut chercher le bon passage dans la ligne droit pour ensuite se contenter du premier accessit. Mighty Fine s’accrocha à la troisième place et ce fut Wave Dancer qui termina quatrième. Consolation pour Robbie Burke et l’écurie Gujadhur après la journée sans de samedi. L’Irlandais reprend quatre longueurs d’avance sur le Sud-Africain Johnny Geroudis et les feux sont toujours au vert pour la rétention de son titre acquis l’année dernière sous les couleurs de l’écurie Maigrot.
8E COURSE: Volacious profite de l’écart de Ball Park
Il y eut une petite lutte pour le commandement dans l’épreuve de clôture avec Multi Dimention, The Sneaker, Mc Naught et Allezrouge alors que National Theme rata complètement sa mise en action. Ce fut finalement ce dernier qui mena les opérations et le tempo monta d’un cran au début de la descente. Mc Naught se retrouva à l’extérieur du meneur alors que The Sneaker était bien calé à la corde. Multi Dimention précédait Ball Park, Silver Brook, Volacious, Asset Growth, National Theme, Mustarsel et John John. Peu après l’entrée de la ligne droite finale, Ball Park fit impression en émergeant au milieu de la piste. Volacious s’engagea entre Allezrouge et The Sneaker. Ball Park écarta sous la cravache de Swapneel Rama à 100m de l’arrivée et cet écart lui fit perdre du terrain. Volacious en profita pour prendre l’avantage et l’emporter. Asset Growth prit la troisième place. Après la course, les Racing Stewards ouvrirent une enquête sur le départ de National Theme suite à la requête de Robbie Burke de déclarer son cheval non-partant. Après avoir écouté l’entraîneur Ramapatee Gujadhur, le jockey Burke, le chief handler Jean Marc Halbwachs, les Racing Stewards informèrent l’entourage de l’écurie qu’ils avaient l’intention de déclarer National Theme comme un partant. L’entourage de l’écurie demanda alors que le handler Ramesh Bissembur soit entendu. Ce dernier déclara que National Theme avait la tête tournée du côté gauche et il avait fait de sorte que le cheval avait la tête droite. Ainsi, au « Go ! » du starter, il lâcha prise comme c’est toujours le cas et ce fut au moment même où les stalles s’ouvrirent que National Theme tourna sa tête vers la droite. Le jockey Burke trouva drôle que National Theme eut la tête tournée vers la droite. Il trouva que le handler avait trop retenu le cheval avec comme conséquence qu’il tourna la tête de l’autre côté. À ce stade, il faudrait faire ressortir que l’entraîneur Ramapatee Gujadhur n’était plus présent alors que son assistant Vijay Kumar était toujours sur place. Son fils Mukund, en tant que propriétaire de l’écurie, mit en exergue un règlement des Rules Of Racing, dont les Racing Stewards ne seraient pas au courant. Pour Robbie Burke, la responsabilité du handler ne pouvait être ignorée. Mais les Racing Stewards devaient maintenir leur décision à l’effet que la faute venait du cheval. Mukund Gujadhur déclara alors que l’écurie Gujadhur allait faire émettre un communiqué sur la décision des RS et aussi sur le déroulement de la Coupe d’Or. Quelques minutes plus tard, Robbie Burke est venu s’excuser auprès de deux RS qui se trouvaient sur le balcon si jamais son attitude ne leur avait pas plu. Il devait aussi faire ressortir qu’il n’était bien au courant du règlement qui entoure le droit de déclarer un cheval non-partant.
___________________________________________________________
Temps fractionnés

1E : 14.05-12.06-12.13-11.24-11.42-11.08-26.40
2E : 12.50-10.24-9.97-24.87
3E : 5.26-11.81-12.63-13.42-13.39-11.72-11.76-10.96-25.13
4E : 14.46-11.82-10.90-11.56-10.92-24.78
5E : 12.60-10.25-9.99-24.05
6E : 4.85-11.37-11.35-12.33-13.29-13.50-11.54-11.24-11.19-26.26
7E : 2.51-11.59-1.02-11.30-10.60-24.7-1
8E : 8.14-12.01-11.88-10.86-11.69-11.20-25.77
_________________________________________________________________
Déclarations
Rameshwar Gujadhur (Democratic Man et Always A Pleasure) : « Democratic Man avait déjà bien couru la dernière fois. C’est sur l’insistance de mon petit-fils Abhishek qu’on l’a aligné. Il m’avait dit que le cheval était très bien and to let him run. C’est un cheval que Geroudis avait piloté en Afrique du Sud. Il nous avait dit que sur 1000m, he will take a lot of beating. Moi, personnellement, je craignais beaucoup la ligne. Always A Pleasure était lui aussi très bien. J’avais dit à Jeanot que si on rate le départ de ne pas le bousculer et de s’asseoir en 2-3e position le long des barres. Il a suivi les instructions à la lettre. It’s Jeanot Bardottier’s race. S’il s’adapte et garde la tête bien sur les épaules, je pense que Jeanot sera un des meilleurs mauriciens qu’on aura ici. »
Ricky Maingard (Casey’s War) : C’est un cheval un peu craintif. Il tirait à l’extérieur et avait du mal à prendre les tournants. On lui a mis les oeillères pour qu’il se concentre mieux. Il aurait dû courir depuis quelque temps déjà mais il tirait à chaque fois de mauvaises lignes. Il commence à gagner en confiance. C’est un valeureux petit cheval qui nous sera très utile.
Bertrand de Coriolis (Sniper) : « En toute honnêteté, on ne s’attendait pas à cette victoire. Le cheval était bien à l’entraînement. J’avais dit à Roland (Jean-Roland Boutanive) de garder l’avantage de sa première ligne. Il s’est retrouvé devant et il a bien retenu sa monture, un peu trop même je pense. Le cheval s’est bien détendu en descente et il gagne une bonne course. Je suis content pour Roland qui est un hard worker. Il répond présent à chaque fois qu’on fait appel à lui. »
Serge Henry (La Foce) : « On est un peu surpris. On ne pensait pas battre Legal Maxim et Sports Factor. Les courses sont tellement difficiles que toute victoire est bonne à prendre. On est très contents. Je pense que Royal Day nous a beaucoup aidés en durcissant l’épreuve. Bheekary fait également une superbe ligne droite. »
Soon Gujadhur (Snappy) : « C’est très bon pour le moral après une journée catastrophique hier. Apparemment, il y avait mariage entre deux jockeys dans cette course. Ils étaient comme deux mannequins sur les chevaux respectifs and allowed Green Keeper to steal the race. Cela dit, je pense que Robbie aussi a sa part de responsabilité dans cette Coupe d’Or. On lui avait demandé d’être en one-off pour partir un peu plus tôt, mais comme il s’est retrouvé sur les barres, c’était devenu plus compliqué. Pour nous, le championnat est terminé. On était dans la course jusqu’à hier. J’espère que Robbie gagnera le championnat. Même si on n’a pas gagné la Coupe d’Or, on n’a pas à se plaindre car on a fait une année record avec jusqu’à ce jour 48 victoires. On a aussi gagné le Maiden. Il faut être vraiment gourmand pour en vouloir plus. On est une écurie familiale. On n’a pas 80 partenaires. »
Patrick Merven (Volacious) : La dernière fois, on avait été avec Selisius sévèrement gêné par l’accident de Shuttlecock. On avait même légèrement tapé avec ce dernier. On ne savait pas vraiment quel avait été l’impact de cet incident sur notre cheval. Aujourd’hui, on avait un silent hope sur lui. Ball Park écarte, ce qui nous facilite les choses. J’étais vraiment déçu de la défaite de Legal Maxim. J’étais personnellement très confiant qu’il avait la distance dans les jambes. Mais il a été battu par un La Foce des grands jours, piloté par un excellent Bheekary. On a fait 2 premiers et 5 deuxièmes pour ce week-end. J’aurais préféré 5 premiers et 2 deuxièmes. Nos chevaux étaient en peu en baisse ces derniers temps. On a réalisé qu’on les avait trop travaillés en début de saison. On a rectifié le tir au niveau de l’entraînement et ils commencent à retrouver la forme. »