À cinq minutes de la nouvelle aérogare, inaugurée en septembre dernier, se dresse majestueusement l’hôtel Holiday Inn. Après 11 mois de travaux, le premier hôtel aéroportuaire ouvre officiellement ses portes aujourd’hui avec un taux de remplissage de 30% pour démarrer sur une bonne note.
Destiné à une clientèle d’affaires et de transit, le Holiday Inn, malgré sa proximité avec l’aéroport, n’est nullement affecté par le bruit assourdissant des décollages et des atterrissages des avions en raison de son éloignement de la zone de tampon. L’hôtel, qui s’apparente à un quatre étoiles, “même si sa vocation n’en est pas une”, mise plutôt sur le “confort business”, précisent unanimement son directeur général Jean-Eric Sirop et son adjoint Grégory Coquet.
Si le partenaire local, Omnicane – qui détient une majorité d’actions à hauteur de 51% pour un investissement de Rs 860 millions –, entend bien jouer la carte internationale Holiday Inn, un clin d’oeil a, néanmoins, été fait à l’aviation mauricienne. Pour rendre hommage à cette dernière en raison de sa dualité avec l’activité aéroportuaire, le restaurant et le bar portent tous deux des noms relatifs à l’histoire. Ainsi, le restaurant est dénommé 1933 car c’est le 10 septembre 1933 que fut réussie la première liaison aérienne internationale par Maurice Samat et Paul-Louis Lemerle, suivie à quelques minutes de l’avion du Mauricien Jean Hily. Le bar, lui, est dénommé Piper Navajo, du nom du premier appareil opéré par Air Mauritius entre Maurice et Rodrigues en août 1972. De plus, des photos sont exposées ça et là dans l’enceinte de l’hôtel en hommage aux traces indélébiles laissées par les pionniers de l’aviation civile. ?Holiday Inn étant le tout premier hôtel aéroportuaire de l’île, une navette gratuite sera disponible pour véhiculer les clients de l’aéroport à l’hôtel.
Outre de viser des clients en transit à Maurice, le Holiday Inn ouvre également les portes de son restaurant et de son bar au grand public. Gregory Coquet, adjoint au directeur, affirme qu’aucun “screening” ne sera fait, sauf les contrôles d’identité de routine. Le bar Piper Navajo est ouvert tous les jours de 10h à minuit, tandis que le restaurant 1933 ouvre également quotidiennement, de 6h à minuit, sous la formule buffet avec des possibilités de snacks dans l’après-midi. Le service de chambre est disponible de 6h à minuit.
Hébergement
140 chambres sont disponibles avec vue sur de vastes étendues de champs de cannes avec, en toile de fond, l’azur de l’océan : 108 chambres standard (twin et communicantes), 3 chambres pour personnes à mobilité réduite, 20 chambres club avec des lits queen size avec canapé lit pour un maximum de quatre personnes, 5 junior suites; lits queen ou king size, un canapé lit et un fauteuil et deux deluxe suites avec lit queen size ou king size et canapé en cuir. Les chambres sont équipées de climatiseurs et de ventilateurs au plafond, un ou deux téléviseurs par chambre avec 30 chaînes internationales, connectivité VGA, HDMI, USB, fer et table à repasser, coffre-fort, minibar, choix d’oreillers (firm et soft), torche d’urgence, bureau et table ergonomique. Les prix varient dans la fourchette de 140 et 220 euros/nuit, dépendant des saisons. 
Salle de conférences
Que serait un hôtel d’affaires sans salle de conférences et de réunions? Les villages mauriciens ont été valorisés avec leurs noms attribués aux salles. Les quatre salles modulables: Bénarès A, Benarès B, Mon Trésor A et Mon Trésor B, un boardroom La Baraque équipé de visioconférence en HD ainsi que Foyer Ilot Brocus sont répartis sur 452 m2. Les salles de conférences peuvent accueillir jusqu’à 200 personnes.
Facilités offertes
Holiday Inn n’a pas lésiné sur les moyens pour faciliter le séjour de ses clients : ainsi, service de navette gratuite entre l’hôtel et l’aéroport, coin internet, Wifi disponible à tous les étages, location de voitures, taxis, cireur de chaussures, écran affichant les horaires des vols, grande piscine extérieure, salle de gym, salle de soins et menu enfant gratuit (sous conditions).