Le 71ème congrès du Parti travailliste  au Swami Vivekananda International Convention Centre a été marqué dimanche par une sortie en règle contre le MSM et en  particulier contre sir Anerood Jugnauth. Le leader des rouges a aussi annoncé la sortie d’une nouvelle version du journal emblématique du Parti travailliste, Advance, le 22  mars prochain.
Le Parti travailliste a déployé des grands moyens, dont  une centaine d’autobus afin de mobiliser  le maximum de délégués et  de partisans du Ptr au Swami  Vivekananda International  convention centre ce  dimanche.  Devant un amphithéâtre  bondé, Navin Ramgoolam  a demandé à ses « bons amis journalistes » de prendre note que cette foule est composée des hommes, des femmes et de jeunes de toutes les communautés de Maurice démontrant que le Parti travailliste est un  parti politique national. « Pena aucaine la force ki capav élimine Parti Travailliste lors la scène politique ». Pour lui, contrairement à ce que veut faire accroire ses adversaires, le Ptr n’a pas faibli. Il  est, selon lui, le plus grand parti du pays et constitue une force incontournable sur la scène politique.  
Pour Navin Ramgoolam tous les développements qu’a connu le pays portent les traces du Ptr . D’ailleurs, a-t-il insisté,  durant les quarante-cinq ans d’indépendance, le Ptr a été au pouvoir pendant 25 et on tient compte des sept année durant lesquelles le Ptr et le PMSD ont soutenu le gouvernement de Jugnauth cela fait trente-cinq ans au pouvoir. Rappelant la déclaration de SAJ à  l’effet que le Ptr est entrée dans la poubelle de l’histoire dans le sillage des élections municipales de 1985 remportées par le MMM, Navin Ramgoolam  a lancé « pas capave mette Ptr dans poubelle » Par contre il a annoncé son intention de réduire le MSM en « bagasse ». 
Se référant à la déclaration de SAJ faite lors d’une conférence de presse samedi  pour démontrer que Mme Soornack a bénéficié des soutiens au plus haut niveau du pouvoir, Navin Ramgoolam a menacé de lancer « bombe sur bombe » contre SAJ. Il a rappelé que SAJ avait volontairement publié des avoirs après  la victoire du MMM aux élections en 1982 et que depuis il s’est bâti un empire. « Est-ce que s’il n’était pas Premier ministre il serait devenu aussi riche ? » s’est demandé le leader des Rouges. Pour  lui les Jugnauth sont de jouisseurs du pouvoir.  
Navin Ramgoolam a annoncé la sortie d’une nouvelle version d’Advance le 22 mars. « Nou pou réponde argument par argument et discute tout ce ki bisin discuté », a-t-il dit.  Sur le plan politique il a dit qu’il répondra coup pour coup et s’est dit partisan du principe  « oeil pour oeil et dent pour dent ».  Tout en reconnaissant  que l’alliance gouvernementale a connu quelques difficultés durant les élections municipales, il a affirmé que  cette élection a été marquée par une baisse sensible de régime du MMM dans les villes.  Selon lui ce parti qui avait obtenu un taux de 58% des suffrages en 1985, de 70% en 1988 , de 84,6% en 1991 est tombé à 47% en 2012 alors que l’alliance Ptr-PMSD a très bien fait dans des arrondissements  se situant dans des régions contrôlées par le MMM.
Les médias n’ont pas été épargnés. Il a critiqué l’intervention d’un petit groupe de personnes  sur les ondes des radios privées. Il aussi critiqué les semi-intellectuels qui sont assis dans leurs bureaux pour critiquer alors que les parlementaires ont sué sang et eaux pour entrer au parlement.
Navin Ramgoolam a insisté sur l’importance de la stabilité politique et a rappelé que le PMSD, dont le leader Xavier Duval et les parlementaires étaient au Congrès,  a été le Partenaire du  Ptr pendant des longues années. Il s’est réjoui que le conflit entre le Xavier Duval et Michael Sik Yuen se soit bien terminé.