Le Parti travailliste (PTr) a déployé les grands moyens hier afin de mobiliser le gros de ses troupes au Swami Vivekananda International Convention Centre à l’occasion de la grande messe annuelle qu’est son congrès national. Pour le leader du PTr Navin Ramgoolam, qui a connu un passage difficile depuis la fin de l’année, cette première sortie politique de 2013 était l’occasion d’affirmer que son parti constitue une force de frappe majeure sur la scène politique locale. « Le Parti travailliste est le plus grand parti politique national. Pena okenn la force ki kapav élimine Parti Travailliste lors la scène politique », a soutenu le Premier ministre devant une salle comble.
Le discours de Navin Ramgoolam était axé essentiellement sur la politique locale. S’il en a profité pour égratigner la presse, il s’est surtout attaqué au MSM et à sir Anerood Jugnauth, qu’il a juré de « réduire en bagasse ». Il a également annoncé la publication à partir du 22 mars d’une nouvelle version d’Advance, le journal emblématique du Parti travailliste, sans indiquer si ce sera en quotidien ou en hebdomadaire.
Plusieurs dizaines d’autobus avaient été mobilisés hier pour acheminer délégués et partisans venant de tous les coins de l’île à Pailles. La nouvelle autoroute devant mener vers la Ring Road inaugurée la semaine dernière a été d’une aide considérable pour l’accès et le stationnement des autobus dans les parages du Centre de conférence. Cette route permettra désormais de rendre l’accès au Centre Swami Vivekananda beaucoup plus aisé.
Le Parti travailliste a voulu donner à ce 71e congrès depuis sa création en 1936, et auquel assistaient les membres du corps diplomatique, une allure de grand spectacle avec une entrée en fanfare pour le PM qui est arrivé vers 10 h 15. Il est revenu à Linzy Bacbotte d’ouvrir la cérémonie en interprétant l’hymne national mauricien. L’Internationale, l’hymne de l’Internationale Socialiste, a aussi été jouée avant que le président du PTr Patrick Assirvaden ne prononce son discours. Aucun invité international n’était présent au congrès d’hier mais beaucoup, dont le secrétaire général de l’Internationale Socialiste, ceux du Parti socialiste français, de l’ANC, du Parti communiste chinois et du Parti travailliste britannique ont adressé des messages qui ont été lus par le secrétaire général sortant du PTr Lormesh Bundhoo.