La Fédération mauricienne de Cyclisme se retrouve avec 0,5 point de moins que l’année dernière de ce Hit Parade des fédérations. La raison est que 2013 a été marquée par l’ingérence du comité directeur, la non-participation aux Championnats d’Afrique de Cyclisme ou encore la date avancée du Tour de Maurice, sont autant de problèmes venus agrémenter cette année la petite reine, qui demeure en déclin.
Hervé Flore a été réélu à la présidence de la FMC en février dernier mais il a une nouvelle fois fait parler de lui car trois membres du comité directeur, les plus compétents, soit-dit en passant, ont pris la poudre d’escampette. Il s’agit d’André Leblanc, de Jean-Philippe Lagane et de Lawrence Wong. Ce n’était un secret pour personne que le nouveau comité élu était divisé. Force est de constater que les années passent et se ressemblent pour cette fédération, actuellement en chute libre. Ces derniers voulaient amener des idées nouvelles mais se sont heurtés à la culture « passéiste » revendiqué par Hervé Flore, laissant alors place à une équipe peu motivée à la tête de la fédération.
La date avancée du Tour de Maurice 2013 (4-9 juin) a été néfaste à la compétition car nombreux sont les étrangers à n’avoir pas répondu présents à ce grand rendez-vous annuel. Les cyclistes n’ont également pas pris part aux Championnat d’Afrique, Hervé Flore prétextant qu’il pensait avant tout à la sécurité des coureurs en terre égyptienne. Il y a certes une grosse absence de vision de la part d’Hervé Flore et de son équipe qui  dirige tout droit la petite reine vers une mort lente. Mais dans tout ce marasme, comment ne pas mettre en avant la performance des cyclistes avec notamment le cinquième sacre de Yannick Lincoln sur le Tour de Maurice et sa médaille d’argent aux Championnats d’Afrique de VTT en Afrique du Sud. Les frères Lagane (Grégory et Christopher) ont brillé sur la scène internationale, en Suisse pour le premier et en France pour le cadet, enchaînant les bonnes courses lors de leur stage de perfectionnement. Olivier Lecourt a aussi été impressionnant cette saison.
Du côté féminin, Aurélie Halbwachs a été exacte au rendez-vous, comme toujours, devenant vice-championne d’Afrique de VTT (Afrique du Sud). Kimberley Lecourt, digne héritière d’Aurélie Halbwachs, continue pour sa part son petit bonhomme de chemin.