Après l’écurie Serge Henry la semaine dernière, c’est Foo Kune qui s’est offert le triplé — son deuxième de la saison — à l’occasion de ce septième acte. Une performance qui redonne le sourire au trio recomposé, Paul Foo Kune, Budheswar Gujadhur et Robbie Burke, et qui permet à cet établissement de réaliser la meilleure récolte de la journée avec Rs 452 000 pour consolider sa deuxième place au classement général avec un total de gains s’élevant à Rs 2 133 700, soit Rs 173 700 de moins que Rousset qui s’est offert un joli doublé signé Forest Shelter et Cheerful News. L’établissement Gujadhur s’est signalé dans l’épreuve phare avec Acuppa que pilotait Rakesh Bhaugeerothee, tandis que Nathalie Henry sortait en piste pour la première fois en tant que suppléant à la tête de l’écurie dirigée par son père en l’absence de ce dernier grâce à Alvaro. Le fait de la journée a sans doute été la première victoire de Jaures Marcialis sur notre turf. Le jockey de l’écurie Raj Ramdin s’est signalé avec la casaque aux couleurs italiennes sur le coursier italien Monsieurnando qui l’a fait avec de la manière pour son baptême du feu sur notre hippodrome. Et il n’a pu retenir ses larmes de joie lorsqu’il a été accueilli par ses proches à sa sortie du jockeys’ room. Motivé à bloc après ce précieux succès, l’Italien a déclaré qu’il voulait continuer l’aventure mauricienne, alors qu’au sein de son écurie, Rye Joorawon est déjà annoncé comme son remplaçant.
La première de Jaures Marcialis
Deuxième triplé de Foo Kune

L’épreuve principale a tenu ses promesses. Elle a livré une arrivée à couper le souffle entre trois chevaux. Le dernier mot est revenu à Acuppa qui, mené aux bras par Rakesh Bhaugeerothee, prit la mesure de Druid’s Moon et d’Intercontinental. Le départ fut retardé de quelques minutes vu que l’apprenti Marday qui devait piloter Beacon Flare à 48.5kg fut appelé au pesage une deuxième fois après que les chevaux eurent effectué leur entrée sur la piste. Il monta finalement à 49kg. Captain’s Key qui s’élançait de la première ligne trébucha à l’ouverture des boîtes, ce qui fit qu’il bougea à l’extérieur, forçant Silver Dice sur Legal Maxim qui dut être retenu. Malgré cela, le coursier de l’écurie Perdrau parvint à s’installer en tête. Beacon Flare qui s’élançait de la sixième ligne, lui disputa le commandement, Emamdee insista pour conserver la position tête et corde et le condamna à l’extérieur. Druid’s Moon suivit en troisième position côté corde avec Acuppa sur son arrière main. Silver Dice était cinquième devant National Play qui précéda Senor Versace, Solar Captain, Intercontinental et Legal Maxim. Le meneur durcit le rythme à 600 mètres de l’arrivée. Une centaine de mètres plus loin, Intercontinental tenta de se rapprocher entre Senor Versace et Solar Captain, mais dut être retenu par Geroudis vu qu’il n’obtint pas le passage. En tête, Captain’s Key maintenait le cap et aborda la ligne droite finale en tête. Druid’s Moon fut le premier à le déborder. Acuppa s’amena à l’extérieur de ce dernier, tandis qu’Intercontinental plongea à la corde. Solar Captain fut lui incommodé une première fois par National Play qui pencha sur sa droite une fois la ligne droite entamée avant d’être gêné par Silver Dice qui versa à l’extérieur. Ce qui fit que Faucon ne put se mêler à la victoire. Druid’s Moon se montra très accrocheur sous la poigne de Cédric Ségeon, mais Acuppa bien accompagné par Rakesh Bhaugeerothee sortit un joli coup de reins sous la cravache de son cavalier pour le surprendre dans les dernières foulées. Le but arrivé trop tôt pour Intercontinental qui terminait à la vitesse du vent à la corde. Il se contenta de la troisième place. Acuppa parcourut les 1600m en 1.36.78. Ce qui constitnue un nouveau class record. C’était aussi la deuxième victoire 2013 de Rakesh Bhaugeerothee, mais la première de sa carrière dans une épreuve principale. Ce succès permet également à l’écurie Gujadhur de gagner un rang au détriment de Maingard qui descend à la sixième place.
Après une journée sans, l’écurie Foo Kune s’est rebiffée en signant un nouveau triplé. La belle moisson débuta dans l’épreuve d’ouverture avec Rulerofmyheart qui attendit sa neuvième sortie pour ouvrir son palmarès. Battu à sa rentrée par Kite Surfer dans une valeur légèrement supérieure, cet élève de Budheswar Gujadhur n’a pas laissé passer sa chance dans The Mystic Snow Cup où il a surclassé le lot. Space Man mit à profit son bon pas initial et sa première ligne pour s’emparer du commandement. Cactus Wolf se plaça dans son sillage malgré les efforts de Yashin Emamdee qui lorgnait également cette position sur Dock On Time. Rulerofmyheart se plaça, lui, sur l’arrière main du meneur avec dans son dos Pride Of Prussia qui suivit moins décroché que la semaine dernière. Dans la descente, Niven Marday demanda un premier effort à Fearless Thomas qui se trouvait en queue du peloton vu qu’il avait pris du temps pour se mettre en action. Le représentant de l’écurie Raj Ramdin contourna le peloton et dès que Bussunt sentit venir la menace, il sollicita Rulerofmyheart. En quelques foulées, ce dernier prit l’avantage sur le meneur pour aborder la ligne droite en tête. Cactus Wolf et Pride Of Prussia se montrèrent menaçant à son extérieur, mais pas pour longtemps. Sous la conduite de Bussunt, Rulerofmyheart accéléra à nouveau pour laisser sur place ses rivaux. Pale Ale se rapprocha vivement sur la fin en épaisseur, mais ce ne fut pas suffisant pour disputer la victoire.
Robbie Burke fut également de la fête et se signala sur le récent vainqueur Prince Of Troy qu’on avait un peu délaissé dans la septième épreuve vu qu’il montait de catégorie. Parti lentement, l’Irlandais ne bouscula pas sa monture et la plaça en queue du peloton pour ne précéder que Al’s Deputy qui avait manqué sa mise en action. Stunning Tiger s’était montré plus prompt de sa première ligne mais il se laissa déborder par Makes Me Wonder qui eut à surmonter le handicap de sa ligne extérieure après un départ moyen. Wonderlaine vint se positionner sur l’arrière main du meneur qui put souffler dans la descente. Assogia Wood suivait en quatrième position à l’extérieur de Lord Googol devant C Major, Al Masri, Lancewood, Prince Of Troy et Al’s Deputy qui avait récollé le peloton. Makes Me Wonder aborda la ligne droite finale avec de solides prétentions, mais ne put maintenir le rythme à mi-ligne droite. A l’arrière, on pouvait voir que Richard Mullen arrêta de monter Al Masri sur quelques foulées alors qu’il se retrouva dans le dos du cheval de Faucon, tandis que Prince Of Troy se rapprochait vivement entre Wonderlaine et C Major. L’issue ne fit pas longtemps de doutes. En quelques foulées, le représentant de l’écurie Foo Kune transperça le peloton pour s’en aller gagner facilement devant le duo de l’écurie Merven.
La troisième victoire de l’écurie Foo Kune fut toute aussi aisée que les deux autres. Elle fut signée Joe’s Legacy qui était donné comme favori pour la victoire dans la huitième épreuve, car on s’attendait à ce qu’il obtienne un parcours en or de sa première ligne. Ce fut effectivement le cas, et vu qu’il avait hérité d’un meilleur couloir que Piquet, il se permit de faire courir la monture de Faucon dans le premier tournant. Chestnut Moon se montra ardent à l’extérieur de son compagnon d’écurie, tnais que Kentucky Sheik fut condamné à évoluer en troisième épaisseur sur tout le trajet avec à son intérieur Shanghai Kid et Up Company. Cult Status fermait la marche. On eut droit à une allure régulière. Les choses se précisèrent dans la dernière courbe lorsque Burke déboita sa monture pour le lancer à la poursuite du meneur. Piquet se montra accrocheur face à l’accélération de Joe’s Legacy dans un premier temps, mais céda à mi-ligne droite.
8e victoire de Prince Paseo sur 1000m
Revoilà Prince Paseo, serait-on tenté de dire ! Après une encourageante troisième place à sa rentrée, le détenteur du record des 1000m a renoué avec le succès, inscrivant du coup son huitième succès chez nous sur son parcours de prédilection. Derreck David profita de sa première ligne pour faire courir Allocation sur une centaine de mètres avant de le laisser mener les débats. Parti lentement, Cash Lord se retrouva derrière Mr Black Tom qui évolua à l’extérieur de Royal Duke et Richard Mullen fut ainsi contraint de faire les extérieurs lorsqu’il tenta d’améliorer sa position. Allocation aborda la ligne droite sous la menace de Prince Paseo. Ce dernier plongea à l’intérieur et grignotta du terrain à vue d’oeil pour remonter Allocation qui dut être redressé par Yashin Emamdee pour s’imposer en 56.72. Mr Black Tom conclut honorablement pour compléter le podium.
En remportant The J.Henry Ythier CBE Cup, Forest Shelter a démontré qu’il vallait plus que sa course de rentrée où il avait visiblement été desservi par le terrain collant. Certes, il portait le top weight de 61.5kg vu qu’il revenait en C7, mais sa deuxième ligne lui permit finalement d’obtenir un parcours de rêve même si Double Dash ne lui céda pas la corde immédiatement. C’est Volacious qui lui disputa le commandement aux environs du poteau des 1200m. Geroudis ne broncha pas et laissa partir la doublure de l’écurie Merven qui, une fois à l’avant, prit lesoin de réduire l’allure. Bourne Supreme qu’on attendait de voir dans le peloton de tête, se retrouva en épaisseur et fut retenu pour se placer à l’extérieur de Double Dash. Friday Lunch Club précédait Moon Raider et Pick Six. Les choses se précisèrent à 600 mètres de l’arrivée lorsque Geroudis déboita sa monture avant de se rapprocher graduellement du leader qu’il déborda dans la dernière courbe. Double Dash tenta dans un premier temps de s’amener entre Forest Shelter et Friday Lunch Club, mais n’obtenant pas le passage, il fut lancé à l’intérieur du favori. Cependant, il manqua de punch pour finir. Moon Raider termina en force à la corde, mais ne put inquiéter Forest Shelter.
Battu à plate couture à sa reprise où son rôle était visiblement celui de lièvre avec l’apprenti Hoolash sur le dos, Cheerful News montra son meilleur visage sans les oeillères cette fois, et avec Johnny Geroudis en selle. Le représentant de l’écurie Rousset fournit un petit effort pour trouver la position tête et corde avant de se faire déborder par African Dancer, qui avait été sollicité de sa ligne extérieure, puis par Dynastar et Pilot. Ce dernier tenta de prendre le relais dans la première courbe, mais vu la résistance de Bussunt, Faucon le plaça dans le dos du meneur. Cependant, il se montra ardent et donna du fil à retordre à son cavalier. Dans la descente, on vit la progression de Fidelis à l’extérieur de Cheerful News. Geroudis attendit, lui, l’entame de la ligne droite finale pour lancer sa monture à la corde. Cependant, le jockey de l’écurie Rousset dut reprendre sa monture à l’extérieur vu que African Dancer lui referma le passage. Le coursier de l’écurie Perdrau se montra très accrocheur, mais Geroudis mit tout son poids dans la bataille pour permettre à Cheerful News de forcer la différence. Royal Times se rapprocha quelque peu sur la fin pour compléter le podium. A l’issue de cette épreuve, Patrick Merven et Cédric Ségeon furent interrogés dans le Stewards’ Room sur la course de Royal Times. L’enquête a été ajournée à mardi prochain.
Alvaro survit à l’objection d’Iwayini
Malgré l’absence de Serge Henry du pays, l’écurie portant son nom, qui était dirigée à l’occasion par sa fille Nathalie, s’est signalée par l’entremise d’Alvaro qui dut puiser dans ses réserves pour repousser l’assaut d’Iwayini. On dut toutefois attendre quelques minutes pour avoir les résultats officiels, car les commissaires des courses décidèrent d’ouvrir une enquête d’emblée afin de faire la lumière sur un incident dans la ligne d’arrivée avant que Yashin Emamdee qui pilotait Iwayini ne loge une objection contre le gagnant. Cependant, après avoir écouté les parties concernées et revu le film de la course, les résultats furent maintenus en faveur d’Alvaro, les Racing Stewards ayant conclu que les deux chevaux ont changé de ligne avant d’entrer en contact à 50m de l’arrivée. Iwayini prit le train à son compte dès les premières encablures avant que Winter Skye ne prenne le relais après 200 mètres de course. L’alezan de l’écurie Merven imprima une allure régulière et ne tira pas contrairement à ses sorties précédentes. Rainbow Man vint se placer sur son arrière main devant Iwayini, Dee Major à l’extérieur, Make My Grey, Alvaro, American Emblem et King Fahiem respectivement. Ladjadj amorça son attaque dans la courbe, lançant Alvaro à l’extérieur de Rainbow Man, tandis qu’Iwayini s’infiltra à l’intérieur de ce dernier. Ces deux chevaux émergèrent du peloton. Par la suite, une belle empoignade s’ensuivit entre Emamdee et Ladjadj. Le dernier mot revint au Français attaché à l’écurie S. Henry dont la monture conserva un mince avantage au poteau.
L’attente a été longue pour Jaures Marcialis au Champ de Mars. Le jockey italien est parvenu à vaincre le signe indien sur notre turf à sa seizième monte qui intervint dans l’épreuve de clôture de la septième journée sur le coursier italien Monsieurnando qui effectuait son baptême du feu sur notre hippodrome. Certes, il comptait quatre victoires à son actif sur le turf italien et avait réalisé deux barrier trials, mais débuter victorieusement sur 1650m, de surcroit face à des chevaux comme Ghost Dog et Diamond Light, était un pas qu’il était difficile à franchir avant la course. Comme attendu, In Position se retrouva vite aux commandes avant d’être rejoint par Strike Again. Schecado était troisième à l’intérieur de Diamond Light devant Monsieurnando en troisième épaisseur et Ghost Dog qui fermaient le cortège. In Position ne partit pas sur des bases élevées et lança le sprint à la rue du Gouvernement. Monsieurnando continua sa progression en épaisseur sans grand effort apparent et accrocha sérieusement les meneurs à l’entrée de la ligne droite et Marcialis attendit les derniers 150m pour se mettre en évidence. Diamond Light était lancé entre les deux chevaux de tête, tandis que Ghost Dog fut sévèrement gêné alors qu’il tentait de s’infiltrer à la corde. Après avoir revisionné le film de la course, il fut établi que Schecado et Ghost Dog essayaient tous deux de s’infiltrer à l’intérieur de In Position, mais qu’il n’y avait pas assez d’espace pour deux chevaux. Aucune sanction ne fut prise. Entretemps, Monsieurnando avait déjà mis le nez à la fenêtre et il repoussa le finish tardif de Diamond Light avec une certaine assurance. Ce qui est sûr, c’est que Monsieurnando fera souvent parler de lui à l’avenir.