Les outsiders étaient de la fête hier. En effet, à l’exception de Wing Man et Tube Wave qui furent très joués dans leurs épreuves respectives, tous les autres favoris ont mordu la poussière. Au niveau des performances chronométriques, aucun temps exceptionnel n’a été enregistré vu que les false rails étaient placés à 4M25 et que le terrain était humide suite aux averses qui ont arrosé la capitale le matin même. Cependant, le pénétromètre affichait toujours une piste normale à 2.8 unités. La grosse performance de la journée est venue de l’écurie Merven et Cédric Ségeon qui s’est offert un joli triplé. Robbie Burke réalisa le doublé pour la deuxième semaine consécutive, tandis que Victoire et Woodworth ont tiré leur épingle du jeu sur Wing Man et The Colonels Son respectivement. L’épreuve principale est revenue à Gilbert Rousset pour la deuxième semaine d’affilée à l’issue d’une sage course d’attente de Johnny Geroudis sur Emerald Approach. Lors de ce rendez-vous, Dereck David et Yashin Emamdee devaient déclarer forfait après quelques montes seulement. Ils ont été remplacés par les jockeys disponibles et leurs montes pour la journée d’aujourd’hui ont également été reallouées.
Les 1365m n’étaient pas forcément à l’avantage d’Emerald Approach qu’on espérait revoir sur plus long vu qu’il avait été aligné sur 1800m à sa dernière sortie sud-africaine. Mais aidé d’un train rapide, il fit valoir sa classe après des débuts discrets dans la Duchesse pour mettre tout le monde d’accord et permettre à Johnny Geroudis et l’écurie Rousset d’accentuer leur avance sur Noel Callow et l’établissement Gujadhur dans leurs classements respectifs. Vu la présence des véloces Icy Jet et Winter Skye, on prévoyait qu’il y aurait du rythme. Ce fut effecivement le cas avec Icy Jet qui lança la course sur des bases élevées. En allant chercher la corde, Icy Jet incommoda Winter Skye qui dut être repris par son cavalier. Pour cette faute, Woodworth plaida coupable de monte négligeante et écopa d’une amende de Rs 30 000. Vu l’allure sélective imposée, le peloton d’étira à tel point qu’à un certain moment Master Mascus accusait environ 5L de retard sur Rock Of Arts qui était quatrième derrière Snappy. Tous les feux semblaient au vert pour le représentant de l’écurie Allet. Le peloton de chasse se rapprocha quelque peu dans la courbe, mais Master Mascus ne fut pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout. Emerald Approach qui avait longtemps été aperçu en huitième position, était déjà lancé en épaisseur. La victoire parraissait longtemps promise à Snappy ou Rock Of Arts, mais Emerald Approach termina en bolide et bien qu’ayant du être redressé par Geroudis, il força la différence à quelques dizaines de mètres de l’arrivée.
L’écurie Merven débuta son récital dans la troisième épreuve avec Magic’s Magic. Ce dernier n’avait pas si mal conclu à ses débuts en dépit du fait qu’il s’était montré ardent et qu’il avait évolué en épaisseur. Certes, il transpirait beaucoup cette fois encore, mais au terme d’une sage course d’attente, cet élève de Patrick Merven régla ses adversaires à l’issue d’un joli finish. Il y eut lutte pour le commandement entre pas moins de quatre chevaux qui se retrouvèrent à un certain moment sur la même ligne. Le futur gagnant était en sixième position en one off devant un des favoris Indaba My Children et il attendit la ligne droite finale pour se mettre en évidence. En quelques foulées, il refit son retard sur les autres. On constata toutefois que le cheval ne s’appliqua pas sur la fin, forçant Ségeon d’utiliser la cravache, mais vu qu’il avait pris une avance confortable, il repoussa surement le finish de The Flying Machine.
Les couleurs de la famille Ruhee brillèrent une fois de plus par l’entremise de Princeton qui vint coiffer Smitten au poteau dans The Johaness Spa Cup. Pageantry fut le plus rapide au départ et s’empara de la position tête et corde. Geroudis n’insista pas longtemps et plaça Smitten dans son dos. Une fois assuré du commandement, Emamdee reprit sa monture dans le but sans doute de réduire la course à un sprint. Mais il en fit visiblement trop – les premiers 400 mètres furent parcourus en 27.86 contre 26.11 pour le meneur The Colonels Son dans la septième épreuve.  Geroudis ne se laissa pas prendre au piège et déboita sa monture en début de descente pour prendre le relais en tête. Le rythme s’était endurci, ce qui servit les desseins du finisseur Princeton qui avait été raccourci à son avantage. Ségeon dut toutefois sortir le grand jeu pour permettre à sa monture de prendre l’avantage sur le favori.
L’écurie Merven réalisa son triplé par l’entremise de Ruby King qui surclassa le lot à l’issue de la meilleure fin de course. Il y eut lutte pour le commandement entre Owls Do Cry, Bronco Buster et Unbridled Joy dont les entraîneurs furent appelés à s’expliquer sur la tactique qu’ils avaient décidé d’employer. Le rapport des commissaires des courses fait mention que les trois avaient demandé à leurs jockeys respectifs de tenter de mener les débats sans toutefois y donner suite. Bronco Buster insista sur environ 400 mètres afin de déborder la doublure de l’écurie Merven avant d’être quelque peu repris lorsque Unbridled Joy le déborda, mais vu que le leader réduisit un peu trop l’allure dans la descente, Geroudis déboita sa monture pour se retrouver en one off. Ruby King qui avait suivi en queue du peloton aborda son attaque à un peu plus de 600 mètres de l’arrivée, contournant le peloton avant d’accrocher les deux chevaux de tête dans la dernière courbe. Par la suite, il s’en alla vers une victoire facile devant Carson City piloté dans un style peu orthodoxe de Noel Callow qui remplaçait Dereck David, indisposé.
Doublé de Burke
Son comportement en course était difficile à prévoir, car il s’était montré nerveux. Patiemment piloté par Robbie Burke, Ted Basset frappa dès ses débuts sur notre turf, privant du coup Sean Veale d’un précieux succès sur Mighty Fine. Ce dernier accrocha à l’entrée de la ligne droite finale, Steel Of Approval qui avait assuré un bon rythme à l’épreuve. Entretemps, Ted Basset avait déboité peu avant la route pour ensuite se rapprocher en troisième épaisseur. C’est tout à l’extérieur que s’amena le gris de l’écurie Maingard qui sortit un joli coup de reins pour dominer le représentant de Vincent Allet bien qu’il versa quelque peu à l’intérieur. Admirals Cup qui avait suivi en quatrième position à la corde, se montra moins percutant que prévu, mais il conserva la troisième place devant Bayard bien qu’il dut être repris dans les dernières foulées suite à un changement de ligne de Mighty Fine. Le vétérinaire du club rapporta que Quick Release avait saigné.
Burke doubla la mise avec Tube Wave qui confirma qu’il vallait bien plus que sa dernière sortie où il avait conclu timidement. Certes, il n’avait jamais été aligné au delà des 1600m auparavant, mais vu son gabarit, on savait qu’il avait les 1850m dans les jambes. Le train fut assuré sur la première moitié du parcours par Cula qui réduisit toutefois l’allure aux abords du Tombeau Malartic. Ce qui poussa Ice Trigger à durcir le train dans la descente, mais afin de prendre le relais en tête, la doublure de l’écurie R. Gujadhur bouscula Tamworth. Jeanot Bardottier plaida coupable sous le Rule 160 A (e) et fut sanctionné d’une amende de Rs 25 000. Tube Wave suivit en septième position et cette fois, Robbie Burke lui demanda d’améliorer sa position beaucoup plus tôt, soit à environ 400 mètres de l’arrivée. Très vite, il rattrapa les meneurs avant de se détacher irrésistiblement sur la fin.
Après deux journées sans, Johan Victoire retrouva le sourire grâce à Wing Man qui confirma la confiance placée en lui par ses nombreux partisans à l’issue d’une belle fin de course. Cédric Ségeon s’attendait sans doute se retrouver seul aux commandes, mais Marday insista avec son poids plume pour placer Altelekker aux avants postes. Spacebeam s’élança, lui, avec plusieurs longueurs de retard et il fut incapable de reproduire sa dernière course bien qu’aligné sur un parcours plus approprié cette fois. Wing Man qui avait eu un parcours compliqué en épaisseur s’avéra le meilleur au finish pour précéder Altelekker par 2L à l’arrivée.
La plus grosse surprise de la journée est venue de The Colonels Son offert à un certain moment à Rs 6000 pour une mise de Rs 100 qui réussit le pillar to post dans The Sir Raymond Hein Q.C. Cup disputée sur 1400m. On pensait que Ryder Cup allait rendre la vie dure à l’alezan de l’écurie Perdrau vu qu’il avait réalisé le bout en bout sur 1000m cette saison, mais ce dernier surmonta le handicap de sa dixième ligne sans forte résistance de son intérieur. On bon juge du pas, Benedict Woodworth sut doser les efforts de sa monture qui aborda la ligne droite avec de solides prétentions devant Ryder Cup qui n’avança pas avant que Nothing Compares et Donnie Brasco ne se firent menaçants. Le but arriva toutefois à temps pour The Colonels Son qui conserva une demie-longueur d’avance à l’arrivée. Sous l’effet de l’émotion, Benedict Woodworth lança même sa toque au public à sa rentrée au paddock. Il fut convoqué dans le Stewards’ Room pour ce geste, mais sanction action ne fut prise contre lui. A notre que Ridge Too Far saigna après la course.