Les Seychelles ont tiré leur épingle du jeu lors des 7es Jeux de la Francophonie à Nice, en s’offrant une médaille d’or au concours de peinture et une dl’argent dans celui de création écologique avec un projet de collecte d’eau de pluie. Les deux médaillés ont été accueillis en héros à Mahé dimanche soir.
Le ministre responsable des Affaires sociales, du Développement Communautaire et des Sports, Vincent Meriton, qui avait dirigé la délégation, a qualifié la prestation de Jude Ally (médaillé d’or) et  Emma Cadeau (médaillée d’argent) de «remarquable», selon la presse seychelloise.?«Les résultats sont satisfaisants dans la mesure où ils montrent une fois encore la capacité artistique de notre jeunesse et sa créativité dans la protection de l’environnement, même si nous sommes un petit pays parmi les cinquante autres qui ont participé aux Jeux. En hip hop c’était déjà un honneur d’arriver en finale. Ce bilan est un progrès par rapport par exemple au concours Rio+20 où nous avons été deuxièmes en Afrique et cinquièmes au niveau mondial. Nous devons maintenant continuer à nous entraîner plus durement et plus sérieusement en associant la préparation physique et artistique pour pourvoir faire face à la pression de grandes compétitions », a souligné Vincent Meriton.
Alain St Ange, ministre seychellois du tourisme et de la culture, a s ouligné « que les deux médailles remportées représentent la base de notre industrie touristique qui sont notre culture et environnement, et montrent que ces deux secteurs peuvent nous positionner sur le devant de la scène mondiale».
Le professeur Rolph Payet, , secrétaire principal Développement Communautaire et des Sports a eu des mots élogieux à Emma Cadeau «  une inspiration pour tous les jeunes seychellois en montrant qu’on peut être innovant si on se mette ensemble, non seulement pour remporter des médailles, mais aussi pour protéger notre environnement et assurer notre développement durable».?Jude Ally, qualifié de « virtuose » par  le minsitre St Ange a pour sa part déclaré « comme j’avais déjà connu une première participation au Liban il y a quatre ans, l’expérience m’a aidé à retravailler ce que j’avais fait avant. J’avais découvert que mon travail n’était pas complet et présentait des lacunes, donc j’ai revu ma copie sur le plan technique. Nice représentait ma dernière participation aux Jeux de la Francophonie, car j’ai dépassé l’âge limite de 35 ans, mais je vais continuer à peindre. »?Outre la peinture, la création écologique et le hip hop, les Seychelles ont participé aux concours de photographie au sein du volet culturel, et aux épreuves sportives de tennis de table, athlétisme et judo avec une équipe  de 27 personnes.