La fédération mauricienne de triathlon a débuté l’année avec un nouveau comité directeur après les élections qui s’étaient tenues le 27 décembre 2012. Abdal Rahman Camall Saib avait été élu président alors que les autres membres étaient Dorine Cotte (vice présidente), Alain St-Louis (secrétaire général), Shirley Ah Yu (assistante secrétaire), Daniel Mc Kay (Trésorier), Yvelain Lebon (assistant trésorier), Gérard Michel, Charles Cartier et Cédric Honoré (Membres). Cette équipe était attendue au tournant et elle a répondu plus au moins présent. De plus, ces jeunes licenciés ont réalisé de belles performances c’est ce qui lui permet de progresser de 0,5 points cette année.
L’équipe dirigeante de la FMTri a débuté son année sous les meilleures hospices. En sus d’une pléaide de compétitions qui a été organisée pendant toute l’année, grâce à son travail de formation, elle possède une jeune génération très talenteuse. Cette génération dorée a brillé cette année sur le toit de l’Afrique. En effet, les Matthias Mongelard, Timothée Hugnin et Grégory Ernest ont réalisé un triplé historique à Agadir au Maroc aux championnats d’Afrique de triathlon. Il est rare de voir trois Mauriciens se partagés les honneurs dans une seule course et cette performance mérite amplement d’être soulignée. Cependant il ne faut pas se leurrer cette performance n’est pas le fruit du hasard, il y a eu un gros travail et il faut surtout saluer la FMTri qui a su mettre en place un calendrier adéquat pour que ces triathlètes arrivent à cette compétition continentale dans les meilleures dispositions possibles.
Outre les championnats d’Afrique, les jeunes triathlètes ont pris la première place au tournoi de la CJSOI à La Réunion.  L’équipe mauricienne constituée de huit triathlètes notamment Georgia Zheemba, Miléna Wong, Douglas Carver, Grégory Ernest, Cécile et Charlotte Cartier, Timothée Hugnin et Loïc L’Entêté  ont fait mouche au nez et à la des sélections réunionnaises. Dommage que cette discipline ne sera pas présent pour les Jeux des îles de l’océan Indien car il est clair que Maurice avait des chances de médailles. Mention spéciale à Timothée Hugnin pour sa 2e place au Troutbeck ITU African Cup  au Zimbabwe. Le triathlon possède certes une belle génération de jeunes triathlon mais le plus dure sera d’arriver à les conserver.
Dans un passé récent, beaucoup de jeunes triathlètes ont fait parlé d’eux pour ensuite tomber dans l’anonymat et disparaître des circuits. Il ne faudrait pas que l’histoire se répète. Il sera primordial d’offrirt un environnement pour que ces jeunes talents arrivent à se développer jusqu’à la maturité et ne perdent pas leur entrain pour la discipline.