Après un démarrage moyen, le duo Gilbert Rousset-Derreck David annoncé parmi les favoris dans les deux championnats, semble avoir trouvé ses marques. C’était l’occasion hier de se rassurer avec un triplé signé Harba, Rear Admiral et Polar Royale, une performance qui permet à cet établissement de réaliser la meilleure moisson de la journée et de se hisser à la troisième place avec un total de gains s’élevant à Rs 1 995 500 au détriment de Shailesh Ramdin qui s’est tiré d’affaires grâce à Roving Consort. Au classement des jockeys, Jeanot Bardottier, auteur d’un doublé, a rejoint Rye Joorawon au niveau des 9 victoires, tandis que Derreck David avec 7 réalisations grimpe à la troisième place.
En l’absence de son récent vainqueur Bulsara, Polar Royale n’a pas trouvé d’adversaire à sa mesure dans The Sir André Nairac Cup qui constituait l’attrait phare de ce rendez-vous disputée sur 1400m pour les chevaux possédant un Rating de 60 ou plus, soit la C1&2. Cela représentait les mêmes conditions que l’épreuve principale de la journée inaugurale remportée facilement en 1.22.66 par ce même coursier. Il fallait compter hier avec des false rails de 4M50, ce qui représentait une distance additionnels d’environ 32 mètres à parcourir sur un tour de piste. Si Polar Royale n’a pas réussi le même exploit chronométrique avec toutefois un honorable 1.23.53, en revanche, il a ridiculisé l’opposition en s’imposant par 3.95L devant son plus proche poursuivant Azapel. Son prochain objectif a déjà été divulgué par l’assistant entraîneur Soodesh Seesurun après ce succès, son huitième sur notre turf : il sera en action sur 1600m dans le Barbé programmé pour le 27 juin prochain.
La course se déroula comme prévu avec Twitter aux avants postes devant un peloton mené par Polar Royale. Vu le manque de tenue du cheval appartenant à l’ancien Stable Manager, Paul Foo Kune, on espérait que Dinesh Sooful tente de doser ses efforts afin d’essayer ne serait-ce que prendre un petit chèque. Grande fut notre surprise de voir Twitter lancer la course sur des bases élevées. Au passage du Tombeau Malartic, il comptait déjà environ 5L sur le favori. Derreck David ne se laissa pas prendre à son jeu et laissa Polar Royale courir dans son pas. Ce dernier profita que Twiter eut ralenti en début de descente, visiblement déjà à bout de souffler, pour refire une partie de son retard. Le meneur était déjà battu à 400 mètres de l’arrivée et il se fit vite engloutir par le peloton mené avec assurance par Polar Royale qui ne fut franchement sollicité qu’au poteau des 200m. L’issue ne faisait déjà plus de doute. Ses adversaires ne luttaient que pour les places, alors qu’il se détacha irrésistiblement pour reléguer Azapel à presque 4L. Silver Bluff qui effectuait son baptême du feu, conclut honorablement pour compléter le podium.
Gilbert Rousset avait vu juste en alignant Harba pour la deuxième semaine consécutive. Certes, l’alezan affrontait un lot plus compétitif, mais il avait pour lui de ne porter que 57kg contre 61kg pour le top weight Ambassador Rex. C’est le poids plume, Storm Alterno, avec 52kg sur le dos, qui se montra le plus accrocheur dans la ligne d’arrivée, confirmant qu’il était plus efficace dans la course à l’avant et qu’il ne pouvait être condamné sur sa dernière sortie où il avait suivi dans les poussières. Tout comme ce fut le cas lors de ses deux premières tentatives 2015, Harba se montra moins lent au départ. Toujours huitième à l’entrée de la ligne droite finale, il termina en trombe pour surprendre Storm Alterno dans les dernières foulées. Auteur d’un bon départ, Ravatak fit impression à mi-ligne droite, mais il manqua ce petit plus sur la fin. Ambassador Rex hérita, lui, d’un parcours difficile en épaisseur et s’effaça dans la ligne d’arrivée. En revanche, le favori I’ll Be Back n’avait aucune excuse hier. Longtemps aperçu coté corde dans le dos de Torero Dancer, il ne put répéter sa dernière course où il n’échoua qu’à 0.35L du vainqueur. Comme un malheur n’arrive jamais seul, le jockey Holland écopa d’une amende de Rs 30 000 pour avoir gêné Dust In The Wind à 150 mètres de l’arrivée.
Dereck David avait doublé la mise sur le régulier Rear Admiral qui renoua avec le succès après ses deux deuxièmes places acquises en début de saison. Face à l’insistance d’Unbridled Joy, David plaça sa monture dans le dos du leader qui fut rejoint sur son arrière main par Gida. Ce dernier amorça son attaque à la rue du Gouvernement et aborda la ligne droite finale avec un léger avantage sur Unbridled Joy. Il donna l’impression de pouvoir tenir jusqu’au bout, mais c’était sans compter avec la détermination de David sur Rear Admiral qui refit du terrain à vue d’oeil pour forcer la différence sur le tard. Nothing Compares compléta le podium à l’issue d’un joli finish. Le récent vainqueur Balse se contenta de la cinquième place.
Bardottier rejoint Joorawon
Jeanot Bardottier inscrivit sa première victoire de la journée sur un des deux représentants de l’entraînement Rameshwar Gujadhur Midnight Master grâce à la force de ses bras, car le 10-ans Constellation donna l’impression de pouvoir porter son compteur local à 9 succès. Captains Bounty eut une belle carte à jouer lorsqu’il s’installa en tête après un furlong. S’il ne partit pas sur des bases élevées, le représentant de Ricky Maingard durcit l’allure dans la descente. On fut donc quelque peu surpris que Daryl Holland demanda un effort à Catwalk Model à ce moment de la course afin de lui disputer le commandement. Captains Bounty n’apprécia visiblement pas cette présence et il le fut pas en mesure de prolonger son effort dans la ligne d’arrivée. Catwalk Model termina, lui, bon dernier. Le futur gagnant contourna le peloton dans le dernier virage et, alors que Constellation qui avait obtenu un boulevard à la corde semblait se diriger vers la victoire, il vint le coiffer au poteau.
C’est cette fois avec la casaque bleue électrique de son employeur que le talentueux jockey mauricien se signala dans la quatrième épreuve qui n’accueillait que six partants suite au retrait d’Al Capitano par mesure préventive après que la cause des récents cas de positivité eut été découverte. On savait que le départ serait important, car en cas de défaillance à l’ouverture des boites, Indaba My Children aurait pu se faire enfermer de sa première ligne. Piquet fut parmi les plus prompts au départ, mais son but n’étant visiblement pas de mener les débats, Indaba My Children, qui s’élançait à son intérieur, en profita pour s’installer en tête sans difficultés. Par la suite, Bardottier sut doser les efforts de sa monture, et alors que ses adversaires étaient déjà mis sous pression dans le dernier tournant, il attendit l’entame de la ligne droite finale pour se mettre en évidence. Lerena attendit, lui, les derniers 150m pour solliciter franchement à Piquet. Le jockey de l’écurie Maingard expliqua aux commissaires que son entraîneur lui avait demandé d’attendre le plus longtemps possible avant d’attaquer le favori. L’entraîneur ajoutera qu’il avait donné ces instructions vu que son cheval était limité sur 1365m et qu’avec la présence des false rails à 4M50, c’était le seul moyen de battre Indaba My Children. Ricky Maingard fut informé que c’est très rare de voir ce genre de montes à Maurice et qu’il aurait dû avertir les commissaires qu’il avait donné de telles instructions à son jockey. Brown se démena, lui, comme un beau diable sur Liam, mais il ne put remonter Indaba My Children qui maintint le cap pour se racheter après sa récente rétrogradation. Le malheureux de la course se nomme Mighty Mars qui aurait pu prétendre à un meilleur rang si le passage entre Piquet et Red Lotus ne s’était pas refermé devant lui à mi-ligne droite.
Teeha suspendu 3 semaines
Rameshwar Gujadhur accueilla son deuxième gagnant de la journée grâce à Mr Leyend qui confirma ses bons débuts où il avait terminé en force. Cette fois de sa première ligne, il suivit tout juste derrière le favori Lietuva qui évolua dans le dos de son compagnon d’entraînement Obama. Ce dernier délaissa la corde à partir du poteau des 400m après avoir reçu un coup de baton de son cavalier qui avait changé sa cravache de la main gauche à celle de droite sans raison aucune quelques dizaines de mètres plus tôt. Lietuva se vit ainsi offrir un boulevard à son intérieur. Mr Leyend s’amena à la corde et sous la conduite de Sunil Bussunt qui avait fait une requête auprès des commissaires afin de repousser sa suspension d’une semaine sur Scorecard à la prochaine journée. Teeha plaida coupable sous la règle 160 A (e) for riding in an improper manner, les détails de ce qui lui a été reproché étant that leaving the 450 metres he changed his whip from left to right for no apparent reason and tapped his mount on the shoulder near the 400 metres, causing it to shift out and instead of bringing it back to the inside, he again used the whip in a more vigorous manner, causing his mount to shift out further, resulting in Lietuva, the favourite of the race and his stable companion, which was following him, being able to improve on his inside and at the same time carrying the second favourite, namely Elite Class, which was improving on his outside wider on the track, obliging the latter to cover more ground. Il écopa d’une mise à pied de 3 journées. A noter que Daniel Moor qui n’a toujours pas goûté au moindre succès jusqu’ici au Champ de Mars, a été sanctionné d’une amende de Rs 25 000 sur Prince Alwahtan pour avoir gêné Isipho après une centaine de mètres de course.
Triad Of Fortune a confirmé qu’à 3 ans, il est capable de s’imposer lorsqu’il est monté avec détermination et que les commissaires avaient eu raison de sanctionner Cédric Ségeon qui ne s’était pas montré convaincant ce jour-là. On s’attendait de voir Dream In Combat aux avants postes, mais il se fit vite déborder par Tobeastar après son départ moyen. Il se retrouva ainsi au milieu du peloton à l’intérieur de Triad Of Fortune et il se montra ardent dans la descente. Naiko ne paniqua pas et le laissa se rapprocher dans la dernière courbe avant d’attaquer les outsiders Fire Curtain et Eastward Bound qui tenaient toujours le bon bout. Lé représentant de Patrick Merven était lancé en épaisseur par Joorawon qui sortit la cravache afin de tirer le maximum de sa monture. Sous la monte énergique de son jockey, Triad Of Fortune grignotta du terrain à chaque foulée pour dominer Dream In Combat qui ne put être accompagné comme il se doit de l’être par Naiko vu qu’il versa à l’intérieur. Jean Roland Boutanive qui pilotait Eastward Bound plaida coupable pour avoir gêné Tobeastar au 1250m. Une faute qui lui a valu une suspension d’une semaine. A noter que Shield Of Thunder a saigné.
La victoire de Roving Consort dans l’épreuve de clôture est venu apporté une boufée d’air frais à Shailesh Ramdin qui était dans la tourmente avec la découverte de deux nouveaux cas de dopage sur ses chevaux après celui de Lucky Valentine quelques semaines plus tôt. Le favori se positionna facilement sur l’arrière main du meneur Data Controller dans une course sans train et il prit de vitesse ses adversaires au démarrage pour ne pas être rejoint.