A moins d’un revirement de situation inattendu de dernière minute, les Comores organiseront, du 9 au 16 juillet prochain, leurs premiers Jeux de la CJSOI (Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien), la huitième de l’histoire. Une grande première pour ce pays membre de la première heure et qui était pourtant à deux doigts d’organiser les troisièmes Jeux en 1997 après Maurice. Malheureusement, il n’avait pu respecter ses engagements et cette troisième édition avait été annulée, les Seychelles organisant directement les 3es Jeux en 1999. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Comores se sont montrés beaucoup plus convaincants, cette fois. Du reste, la dernière visite effectuée fin novembre-début décembre par le secrétaire-général de la CJSOI, le Mauricien Ram Lollchand, et le Seychellois Eric Arnephie, a été satisfaisante. Pour rappel, une nouvelle visite est prévue dans l’archipel en avril prochain, avant la tenue de la réunion des experts de la CJSOI qui se déroulera à la fin du même mois, à Madagascar.
Les Comores se préparent sérieusement à accueillir leurs premiers Jeux de la CJSOI, une compétition réservée aux moins de 18 ans et qui ne regroupera, cette fois, que trois disciplines sportives (football, athlétisme et basket-ball) et trois activités jeunesse (assemblée des jeunes, musique et orchestre, peinture). Les travaux avancent dans la bonne direction comme en témoigne le rapport émis par Ram Lollchand à la suite de sa récente visite (28 novembre au 3 décembre) dans l’archipel. Qui plus est, ce dernier s’est dit très satisfait de l’engagement du gouvernement comorien en faveur de la tenue de ces Jeux et ce n’est nul autre que le Gouverneur de l’île, à savoir Mouni Baraka, qui a informé le secrétaire-général de la CJSOI de la bonne nouvelle. Le budget de l’organisation a même été approuvé et c’est là, une très importante étape   de franchie.
Il convient de souligner que cette visite a été déterminante et offre à la fois certaines garanties à la CJSOI. Du reste, l’objectif de cette mission dans l’archipel, comme décidé lors de la réunion ministérielle tenue pendant les 8es Jeux des Iles de l’océan Indien, aux Seychelles, était de constater l’état d’avancement des préparatifs en vue de ces 8es Jeux(de la CJSOI s’entend). Dans une déclaration à Week-End à son retour des Comores le mois dernier, Ram Lollchand, affichait la satisfaction. « Les Comores sont sur la bonne voie. Sur ce que nous avons vu sur place, Eric (Arnephie) et moi, je peux dire que l’organisation avance. Nous sommes satisfaits de l’?tat d’avancement des travaux de pr?paratifs en vue des 8es Jeux, surtout en ce qui concerne le gymnase se trouvant sur l’?le d’Anjouan. C’est tr?s encourageant. »
Les préparatifs vont bon train
Afin de s’assurer que les travaux bougent dans la bonne direction, la CJSOI a prévu une nouvelle visite aux Comores pour avril prochain. Lors de ce déplacement, La Réunion a signifié son intention d’être du voyage, afin de voir sur place les facilités qui seront mises à la disposition de sa délégation et prendre les mesures nécessaires par rapport aux conditions locales. Il convient de souligner que les autres pays intéressés ont été invités à faire le déplacement s’ils le souhaitent.
D’autre part, les infrastructures se trouvant sur Grande Comores et Anjouan sont en bon état, selon le rapport établi par les deux experts de la CJSOI. Il nous revient ainsi que les infrastructures qui accueilleront les matches de football, à Mitsamiouli, serviront également à l’hébergement des footballeurs. Au total, 60 personnes faisant partie des cinq équipes seront logées dans ce centre construit dans le cadre du GOAL Project de la FIFA (Fédération internationale de Football Associations). Il n’empêche que certaines améliorations sont nécessaires, comme l’aménagement des lits supplémentaires entre autres. Quant au terrain d’entraînement, il ne se trouve qu’à 15 minutes du terrain synthétique de Mitsamiouli. Les arbitres étrangers seront eux logés à l’hôtel Karthala International qui se trouve à 38 km de Mitsamiouli.
Les compétitions d’athlétisme se dérouleront ,elles, au stade de Moroni, où des travaux sont toujours en cours, notamment au niveau des épreuves de lancer et de sauts. Le directeur technique national de la fédération comorienne et les membres de l’équipe d’aménagement du stade ont proposé de faire venir des matériels amovibles y compris un « sautoir amovible » de l’étranger, ou d’aménager des aires de sauts et de lancers localement et de fabriquer les matériels pour le saut en hauteur sur place. Toutefois, les experts de la CJSOI ont conseillé aux Comoriens de faire le nécessaire sur place pour éviter toute forme de complication. Toujours est-il que si ces travaux ne sont pas achevés au 31 mars, la CJSOI prendra une décision quant au maintien de certaines épreuves de lancer et de sauts.
Pour ce qui est de l’hébergement des délégations en athlétisme, les garçons résideront à l’hôtel Les Arcades, qui comprend une vingtaine de chambres, alors que les filles ,elles, seront hébergées à l’hôtel Jardin de la Paix, qui comprend une quinzaine de chambres. Les deux hôtels sont situés l’un à côté de l’autre. Les chefs des délégations seront logés à l’hôtel Auberge Palace se trouvant dans le centre-ville de Moroni, tandis que les membres de l’équipe médicale résideront à l’hôtel Grillade
Anjouan s’active aussi
Les travaux de préparation avancent également à grand pas sur l’île d’Anjouan où sont prévues les compétitions en basket-ball. Ram Lollchand et Eric Arnephie ont eu l’occasion de s’y rendre et de voir l’avancée des travaux au gymnase Missiri. La confiance et la satisfaction sont de mise surtout en ce qui concerne la réfection du sol du gymnase. Sur l’île, les athlètes et les encadreurs seront logés à l’hôtel Joanna Livingstone. Le seul hic toutefois est que 24 chambres seulement sur les 40 requises avaient été complétées à l’heure de la visite de fin novembre-début décembre. A noter que l’équipe médicale sera logée à l’hôtel Le Pavillon, alors que les chefs de délégation résideront à l’hôtel Kamara.
Les équipes de basket-ball, mettront le cap sur l’île d’Anjouan, aussitôt arrivées à Moroni. Selon le rapport de la CJSOI, deux compagnies assurent la liaison entre les deux îles, alors que pour ce qui est du transport interne, les contacts ont déjà été établis avec ceux concernés, afin de faciliter le déplacement des délégations. A noter également que les cérémonies d’ouverture et de clôture, se dérouleront au stade de Moroni, alors que les athlètes se trouvant à Anjouan auront eux droit à un lancement officiel des 8es Jeux sur place.
Pour conclure, les activités Jeunesse (assemblée des jeunes, musique et orchestre, peinture) des 8es Jeux de la CJSOI se dérouleront au Palais du Peuple. Les garçons résideront aux hôtels Ravinala et Zilimadjou, situés à 500m du Palais du Peuple, alors que les filles seront à l’hôtel Murafaka se trouvant à 1.5 km du Palais du Peuple. Toutefois, il a été recommandé qu’un certain nombre de lits supplémentaires soient aménagés dans ces hôtels, afin de satisfaire la demande. Soulignons qu’une activité supplémentaire, à savoir la peinture, a été inscrite aux Jeux à la suite d’une requête du président de la CJSOI, nommément le Seychellois Vincent Meriton. En revanche, le nombre de participants par pays reste inchangé. Chaque pays présentera une dizaine de tableaux à l’occasion, lesquels seront exposés au Palais du Peuple pendant toute la durée des Jeux.