Le comité organisateur comorien, en consultation avec la Fédération comorienne de Football, a pris la décision de repousser la compétition de 24 heures. Cette décision fait suite à une demande de Mayotte dont le vol spécial affrété pour l’occasion devait atterrir dans l’archipel le 8 juillet prochain, soit à seulement trois heures de son premier match face aux Seychelles. Dans cette optique, ce match a été programmé pour le 9 juillet, à 9h, au stade Mitsamiouli, tout comme celui qui devait opposer Maurice aux Comores. Prévu la veille également, ce match se jouera maintenant le 9, à 10h, à Mitsamiouli toujours.
Le coup d’envoi de ces 8es Jeux de la CJSOI (Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien), compétition réservée aux athlètes de moins de 18 ans, sera donc donné le 9 juillet. Une compétition qui réunira les sept pays affiliés, à savoir les Comores (pays organisateur), Maurice, La Réunion, Seychelles, Madagascar, Mayotte et Djibouti. Mais déjà, les choses s’activent avec la tenue dans l’île, cette semaine d’un stage de formation à l’intention des entraîneurs d’athlétisme que dirigera l’ancien directeur technique national français, Gérard Goriot, et l’entraîneur mauricien Khemraj Naiko. Un entraîneur par pays est invité et dans le cas de Maurice, c’est Khemraj Naiko qui fera part des retombées de cette mission à l’Association mauricienne d’Athlétisme.
Selon Ram Lollchand, secrétaire-général de la CJSOI, ce stage réunira tous les entraîneurs, aussi bien que les officiels. « Cette formation sera basée sur la détection des jeunes talents, suivie mercredi, par une détection au niveau des établissements scolaires de Comores », a-t-il déclaré. Ce dernier a ajouté que deux athlètes par pays devaient également faire le déplacement dans le but de participer à une compétition test prévue pour ce jeudi au stade de Moroni. Toutefois, les organisateurs ont préféré ne pas aller de l’avant dans ce sens en mettant plus d’accent sur le côté organisation.
C’est ainsi que ce sont les jeunes talents, détectés lors de la journée de mercredi, qui seront appelés à participer à cette compétition test. Ces athlètes prendront part aux épreuves inscrites en athlétisme au programme de ces 8es Jeux. Ces épreuves sont le 3 km (masculin et féminin), un 5 km marche (masculin), un 3 km marche (féminin) et des concours de saut en longueur (masculin et féminin), de saut en hauteur (masculin) de triple saut (masculin et féminin) et de poids (masculin et féminin).
Ram Lollchand profitera de son déplacement aux Comores pour rencontrer, ce mardi, le Commissaire des Jeux, Madiane Issa, aussi bien que les responsables des différentes commissions. L’occasion pour lui de voir si les propositions et observations soumises lors de la visite d’avril dernier dans l’archipel ont été appliquées. Cette rencontre lui permettra aussi de voir si les travaux, complétés à 75% à avril 2012 ont atteint un stade avancé. « Je sais toutefois que les Comores ont été frappés par une grosse inondation, il y a deux mois et que cela a retardé les travaux. J’espère que les organisateurs ont pu rattraper ce retard », a expliqué Ram Lollchand.
A cet effet, le secrétaire-général de la CJSOI effectuera une visite sur les sites de compétition pour voir l’avancée des travaux. A titre d’exemple, des cloisons devaient être installées dans la Maison du Football, à Mitsamiouli, lieu de résidence des footballeuses. Des toilettes additionnelles devaient également être construites. « Nous avions aussi demandé aux organisateurs de finaliser le lieu d’hébergement des responsables de délégation en football et des arbitres. En revanche, pour ce qui est de l’équipe médicale, elle sera logée dans une villa louée par le comité organisateur. Au total, la délégation football, composée de six pays (Ndlr: Djibouti ne participera pas), sera forte de 90 personnes », a fait remarquer Ram Lollchand.
Une délégation mauricienne de 60 personnes
Une visite est aussi prévue au stade de Moroni où se déroulera la compétition en athlétisme. Selon Ram Lollchand, les travaux les plus importants se situent au niveau des aires de lancer et de saut. Il y a également les gradins et les vestiaires à compléter. Pour ce qui est de la partie jeunesse, Ram Lollchand estime qu’il n’y aura pas de gros souci dans la mesure où le Palais du Peuple de Moroni possède les infrastructures nécessaires pour abriter une exposition, la partie réservée au thème « Musique et orchestre de l’océan Indien » et l’Assemblée de la Jeunesse.
A noter que pour la partie sportive, trois disciplines seulement sont au programme, à savoir athlétisme (masculin et féminin), basket-ball masculin et football féminin. Au total, la délégation mauricienne sera composée de 60 personnes. Priscilla Chery sera la chef de délégation et aura comme adjoint Allen Cadressen. Le Club Maurice quitte le pays le 7 juillet, à 7h40, sur un vol spécial en compagnie de la délégation seychelloise. A noter que le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, fera partie de la délégation. Il assistera, le 14 juillet, à la réunion ministérielle de la CJSOI qui se tiendra à l’hôtel Itsandra, lieu de résidence des ministres des sept pays membres.